une_livre_hollande
montage photo : Topito

Le grand déballage est encore chaud. On avait un ex-président et son idylle à Disneyland, on a maintenant un président et ses conquêtes qui révèlent le quotidien d'un homme normal. Parce que son la dernière ex-compagne a cru bon de donner les détails de leur vie commune et de leur rupture dans un bouquin. Pour la France. Du coup, on peut prévoir que tout le monde se lâche, et y aille de son petit mot en décrivant son anecdote salasse sur François Hollande. Le bateau coule les gens.

  1. Titre: Ah oui, j'avais oublié ça aussi
    (Auteur: Valérie Trierweiler, ed Les Arènes, 2,40 €)

    ... François n'avait pas faim ce matin-là. Il me dit d'un ton sec "j'en veux pas de tes choco-pops" en repoussant le bol. Je sentais que l'atmosphère était orageuse et qu'il ne cessait de penser à Angela M. Je tentais alors mon coup de poker "Tu pourras étendre la machine quand elle sera finie ?". Il me répondit mollement "oui", laconique, sans lever les yeux... Je sentais que la fin approchait.

  2. Titre: Et le pourboire, c'est pour les chiens ?
    (Auteur Madame Fapon, boulangère, ed. Flammarion, 8,95 €)

    ... Le député (il n'était alors que député de la Corrèze) Hollande venait régulièrement chercher le pain à la boutique. "Une baguette... pas trop cuite" qu'il aimait à dire chaque matin. Pas une fois, pas une seule fois vous m'entendez, il n'a laissé de pourboire. Même pas 10 centimes. Rien. Et pour un personnage qu'on disait drôle, il ne m'a jamais fait la blague sur les grosses miches. C'est très décevant ...

  3. Titre: Merci pour ce retard
    (Auteur: Bernadette C, 56 ans, bibliothécaire à la Médiathèque Bob Sinclar de Rouen, ed. Gallimard, 34 €)

    ...J'étais tombé sous le charme de ce lecteur avide et curieux qui savait se tenir dans une bibliothèque, toujours à chuchoter, jamais un mot plus haut que l'autre. Mais depuis mai 2012 tout a changé. François n'a pas remis les pieds à Rouen et sa pénalité s'élève à 35 euros pour un Musso qu'il n'a jamais rendu. Je ne suis pas en colère, juste très déçue....

  4. Titre: Le monsieur qui brisait les rêves
    (Auteur Johan, 4 ans, écolier, ed J'aime Lire, 4,90 €)

    ... Je savais pas qui c'était ce monsieur mais la maîtresse nous avait dit d'être gentils, que c'était le président, encore plus important que le directeur de l'école. J'avais mis une belle chemise. Mais en passant dans la classe avec ses grosses lunettes, il a frotté la tête de Maxence, mais il n'a même pas regardé mon dessin. J'ai pleuré.

  5. Titre: Hey, ton père il est pas vitrier !
    (Auteur: Régis P. - Sans emploi, ed t'as Vu ? 6,50 €)

    ...C'est comme si c'était hier. J'étais au concert de Bernard Lavillier et le François s'est collé juste devant mon nez avec Ségo sur les épaules. Binoclar ou pas, j'ai pas hésité pour les faire revenir sur Terre les 2 beatniks... Jamais vu ça.

  6. Titre: Ca te dirait de centrer un jour ?
    (Auteur Gillou F., boucher et avant-centre, ed. Gallimard 129 francs)

    ...Avec mon équipe des bouchers de la Corrèze face à une sélection de Socialiste, il nous manquait un joueur, et c'est là qu'il nous ont prêté l'autre. J'ai passé ma vie devant le but démarqué, mais François n'a jamais voulu me faire une passe. Ca pour faire des gris-gris et taper 20 mètres au-dessus de la barre y'avait du monde, mais pour faire la passe à un "sans-crampons" comme il disait... Bon au final on a gagné donc je sais pas pourquoi je gueule, mais enfin MERDE !!!

  7. Titre: Mais double, connard
    (Auteur Jean-Michel 53 ans chauffeur livreur, ed guide du chauffard, 4,90 €)

    ...J'étais sur la départementale D63 au niveau de Maubeuge - il roulait en CX break. Une sacrée bagnole. J'ai poireauté 10 minutes derrière ce con parce que Moooosieur n'osait pas doubler les camions qui trainaient devant nous. Incompréhensible...

  8. Titre: Les poires de la colère
    (Auteur Pierre G, 63 ans, Agriculteur, Ed Dujardin 16,00 €)

    ... Il vint alors me rendre visite en 1996 dans mon verger. Y'avait tout le gratin du coin et les pisse-papier de la presse locale. Alors le mec il visite le verger et puis le mec il me choure une poire ! Oh l'salaud ! Et qu'est-ce qu'il fait pas une demi-heure après ? Il m'en prend une autre. Eh c'est pas gratuit ! Le dernier qui a fait ça je lui ai filé un plombage sur l'arrière-train avec ma carabine si vous voyez ce que j'veux dire. Je ne voulais plus jamais entendre parler de lui...

  9. Titre: On est pas sur la même longueur d'onde
    (Auteur Amhed M., chauffeur de Taxi, ed de L'Olivier 6,90 €)

    ... J'avais déjà hésité à prendre ce gars dans mon taxi pour une course. La banquette arrière est allergique aux têtes de connard et lui je ne le sentais pas. A peine démarrée il me demande de couper RMC pour mettre France Musique, juste au moment où on passe de Bourdin aux grandes gueules en plus. Je lui jette un regard noir dans le rétro et reconnais à la voix qu'il s'agit de Hollande... Plus jamais ça

  10. Titre: 50 nuances de François / 50 Shades of Netherland
    (Auteur: Anonyme, 48 ans, Intermittente, ed Poches, 6,00 €)

    ... Je ne tenais plus. Le corps oin d'huile, nu, il mangeait devant moi son croissant sans me regarder. Il m'ignorait. Et plus c'était le cas, plus mon corps tout entier le désirait. Je me mordis la lèvre en m'imaginant à la place de cette viennoiserie. "Enlève ton casque de scooter par contre" osais-je lui dire. Je ne savais pas que la seconde suivante, il m'embrasserait comme jamais encore, juste en levant la visière.

Hé beh, ça fait froid dans le dos de découvrir comme ça le président sous son VRAI visage. Merci Valérie. Vive la littérature, vive la République.