La langue française offre beaucoup d’alternatives à l’expression « faire l’amour ». Plus ou moins vulgaires et/ou drôles, elles permettent de varier les plaisirs et dénotent bien de l’imagination des linguistes reconnus ou amateurs quand il s’agit de parler de sexe. Cela dit, nous ne sommes pas les seuls à disserter au fil d’expressions bien fleuries comme le prouve ce best-of mondial.

1. Se tirer la tripe (Chili)

C’est comme ça qu’on dit se masturber au Chili. C’est très imagé et très poétique.

Source photo : Giphy

2. Frapper l’évêque (Royaume-Uni)

Une autre expression pour désigner le plaisir solitaire masculin. Rien à voir avec l’homme d’église néanmoins. Le mot employé en version originale étant « bishop », qui désigne aussi la pièce du jeu d’échecs que nous appelons le fou et qui a plus ou moins la forme d’une petite teub. Ceci explique cela.

3. Le petit-déjeuner du coq (Slovénie)

Une façon de désigner le sexe matinal. Cocorico !

Source photo : Giphy

4. Mouiller le churro (Espagne)

Le churro est d’une importance capitale en Espagne. Normal qu’on fasse aussi appel à lui quand il s’agit de causer sexe. Ici, l’expression signifie simplement « faire l’amour ». L’équivalent de notre « tremper le biscuit ».

5. Netflix and chill (États-Unis)

Une expression, on s’en doute, assez récente. Quand on invite quelqu’un pour un Netflix and chill, cela sous-entend à la base, regarder Netflix, mais aussi manger, boire, se détendre et, sur un malentendu ou avec un peu de chance, parvenir à faire un peu de sexe. Entre deux épisodes de House Of Cards par exemple…

Source photo : Giphy

6. Manger la biscotte (Allemagne)

Une formule très élégante, qui sert quand on veut inviter quelqu’un à venir coucher chez soi (et avec soi). Un peu comme dans la chanson de Patti LaBelle, « Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? », qui aurait probablement eu moins de succès si elle s’était appelée « Voulez-vous manger une biscotte ce soir ? ».

7. Avoir une poignée de parapluie (Chili)

Alors ça, ce n’est pas bon du tout. On utilise cette expression pour dire qu’on a des problèmes érectiles. On pourrait aussi dire, avoir le pénis en forme de poignée de parapluie…

8. Garer le bus (Suède)

Pas facile de garer un bus. Surtout s’il faut se taper un créneau. Quoi qu’il en soit, c’est ainsi qu’on dit « faire l’amour » en Suède.

9. Balayer (Italie)

Une expression qui désigne l’acte sexuel, considérée comme plutôt vulgaire.

10. Noyer l'oie (Brésil)

Ah les métaphores animalières ! Quand on noie l’oie au Brésil, on fait sa petite affaire. On ne sait pas trop d’où ça vient, mais c’est plutôt imagé.

Source photo : Giphy

Vous en connaissez d’autres ?