Mon petit quinquin, biloute, boubourse,… tout ça on évacue, parce que personne ne dit ça à Lille. Et d’ailleurs croyez-moi si vous le voulez, mais tout le monde n’a pas l’accent ch’ti par ici. Par contre, on a quand même notre petit vocabulaire régional, parce que l’on résiste fièrement à l’impérialisme culturel parisien.

1. La drache

Classique, efficace, et assez connue, la drache c’est la bonne pluie qui mouille bien. Sinon, on a aussi le crachin, petite pluie toute mignonne, mais apparemment les bretons disent ça aussi. Les copieurs. Retournez bouffer votre galette-saucisse.

Source photo : Giphy

2. Le petit pain

Mesdames et messieurs, il est temps de braquer les projecteurs sur une partie de la population totalement oubliée du débat public. Oui, car dans le Nord, on ne dit ni pain au chocolat, ni chocolatine, on dit petit pain. Mais ça, le lobby de l’industrie boulangère cherche à vous le cacher.

3. Crayon de bois

« Crayon à papier ». Vous êtes sérieux les gars ? C’est quoi ce nom de fragile ? Crayon de bois, ça c’est un nom badass, on est fiers de nos racines.

4. Je te dis quoi

Apparemment, le succès du film bienvenue chez les ch’tis n’a pas suffi à populariser cette expression, pourtant bien présente par chez nous. Et elle signifie en gros « je te tiens au jus ». Enfin vous vous en doutiez, c’est quand même assez limpide, bien que la rédac’chef feigne de ne pas le comprendre.

Source photo : Giphy

5. La ducasse

Bon ça se dit pas trop, mais si au cours d’un voyage organisé dans la capitale des Flandres vous entendiez « on va à la ducasse », fuyez. Parce que ça signifie « on va à la foire », et que les foires sont les pires endroits sur Terre.

6. Du brun

Une couleur pour un nouveau papier peint du plus bel effet ? Un alcool local ? Le nom d’un héros de la résistance ? Non, de la merde. De la bonne grosse merde bien digérée, alors calmez vos ardeurs.

7. Chicon

Alors ça, c’est vraiment n’importe quoi. Selon mes estimations, le Nord-Pas-De-Calais (ntm la Picardie) produit environ 87% des chicons mondiaux. Et pourtant, le reste de la France appelle ça des endives. Mais c’est à nous de donner leur nom à ces trucs. Je suis sûr que l’inventeur du chicon était un scientifique ch’ti.

Source photo : Giphy

8. Nez de boeuf

Il s’agit d’une insulte assez désuète que presque plus personne n’utilisait. Mais ça, c’était avant que mon père, qui l’utilise fréquemment pour me remettre à ma place, ne la réhabilite. Je peux vous dire que ça calme.

9. "Vinte"

Pour vingt. Pas d’inquiétude on écrit ça comme vous, mais on prononce le t. Pourquoi on fait pas comme tout le monde ? Eh bien parce que le ch’ti est un peuple fier. Vous pouvez lui prendre ses gosses et la télé, sa brosse à dent et son revolver c’est déjà fait, le frigo, le micro-ondes et même sa vie privée, mais vous n’aurez pas sa liberté de penser.

Source photo : Giphy

10. brave

Si le mot « brave » n’est pas spécifique au Nord, chez nous il prend un tout autre sens puisqu’il est plutôt dévalorisant. En gros, si on dit de toi que t’es brave, c’est qu’on est pas sûr que tu gagnerais une partie de puissance 4 contre une éponge de mer. Ça fait pas forcément plaisir.

Faites-moi plaisir, j’aimerais que le top commentaire ne soit pas une blague sur la consanguinité ou le chômage. Vous avez qu’à mettre des photos de koalas avec des cœurs tout autour. C’est bien, ça. C’est street, c’est buzz. Tout ce qu’il faut.

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.