Barack_Obama_with_the_14th_Dalai_Lama_in_the_Map_Room
Crédits photo (creative commons) : Pete Souza

Ces expressions ont peut-être été amusantes à une certaine époque, voire percutantes, mais elles sont aujourd'hui insupportables. Devenues de véritables tics de langage chez certaines personnes, elles témoignent bien souvent d'une incapacité à finir proprement une phrase (voire à la commencer). Des mots pour englober ce qu'il serait trop long à lister et qui illustrent en fait une pénurie d'argument. De la même manière que "et caetera" est souvent synonyme de "Et je sais trop quoi d'autre", certaines expressions donnent envie de coller des baffes. Faites le test.

  1. "... et tout le tralala"
    Et tout ce qui suit. Mais on sait pas trop quoi. "Je m'étais brossé les dents et tout le tralala... Non, je n'ai pas brossé un 'tralala', pas du tout..." Marche aussi avec " et tout le tintouin".
  2. "... de ci, de mi"
    Pour dire que là, j'ai pas d'exemple, mais y'en a plein : "Il m'a parlé de ci, de mi... mais j'ai rien compris."
  3. "Ni quoi ni qu'est-ce... "
    Pour dire "rien". Mais de manière spectaculaire et grammaticalement douteuse. "Il ne m'a demandé ni quoi ni qu'est-ce, et il m'a collé une tarte!" (tu ne l'as certainement pas volée)
  4. "Moi je dis..."
    Oui, je vois bien que t'es en train de me dire ça. Pas la peine de me le préciser. "Moi je dis que j'ai raison. Et je le pense."
  5. "Et lui de dire..."
    Et moi de lui répondre... Idéal quand on est pas trop à l'aise avec tout ce qui est conjugaison. "Et lui de me répondre que je le saoulais..."
  6. "Comme dirait l'autre..."
    Pour donner du crédit à mon argument, je vais mettre de mon côté un mec dont j'ai oublié même le nom. "Comme dirait l'autre, des fois on ferait mieux de fermer sa gueule... hein? ok, je ferme ma gueule."
  7. "C'est parti en live..."
    Pour dire à peu près n'importe quoi : "Le match du PSG/le débat présidentiel/la carrière de Kad Mérad/Le pot de départ de Michel est parti en live. Trop cool/pourri (?)"
  8. "Dacodac"
    Pour dire que globalement, on est d'accord. "Que me taise? Dacodac!"
  9. "Ni une ni deux..."
    Ah bon? "Trois" alors?... "Ni une ni deux, je lui ai répondu du tac-au-tac" (combo périlleux, à réserver aux plus expérimentés)
  10. "Les deux mon capitaine!"
    Je ne sais pas quoi répondre, alors je sors un bon mot qui s'avère être une référence de comique troupier que je ne connais pas. Et parfois, je dis "les deux mon général" si je suis chaud. "Si j'aime les blagues sur les Belges ou sur les Suisses? Les deux mon capitaine!"
  11. "Juste..."
    Pour souligner un adjectif employé comme attribut, c'est ainsi et pas autrement : "Cette expression, elle est juste indispensable. Je l'utilise genre tous les jours. Mais je sais trop pas pourquoi."
  12. "Voili voilou..."
    Un blanc s'installe, il faut vite dire quelque chose pour détendre l'atmosphère, et catastrophe, l'ambiance est encore plus tendue. "Voili voilou... je vais filer moi..."
  13. Grosso Merdo (merci Bolduchesse)
    "Variante burlesque et grossière de grosso modo" nous dit le wikitionnaire. Ok... Mais ça n'a aucun sens, on est bien d'accord ? La même source nous signale qu'on peut aussi dire "mosso grodo", quand on est frustré de ne pouvoir dire "Noyeux Joël" qu'une seule fois par an.

Et vous, quelles expressions vous font grincer des dents ?