La ville de Strasbourg et plus globalement l’Alsace ont gardé des traces de leur histoire. Traces qui se retrouvent dans la gastronomie, l’architecture ou encore le parler. Un beau parler, qui parfois, n’a absolument rien à voir avec le français, lorgnant davantage vers l’allemand. Des expressions généreuses et conviviales, dont voici un best-of…

1. Avoir du späck

Le späck, c’est la graisse. La petite surcharge pondérale qui s’exprime au niveau des hanches, du bide ou des joues.Exemple : « Oui j’ai du späck et alors ? On vit en Alsace non, t’as vu nos spécialités ? Impossible de ne pas avoir un peu de späck. »

Source photo : Giphy

2. Le baeckeoffe

Une sorte de ragoût hyper riche, avec des pommes de terre, des légumes, du bœuf, de l’agneau et du porc, qui doit cuire pendant 24 heures avant de pouvoir être dégusté. On trouve plusieurs orthographes suivant la région d’Alsace dans laquelle on se trouve.Exemple : « Je t’invite à venir déguster un bon baeckeoffe samedi soir. Et tant pis pour le späck ! »

3. Oyé

Un mot qu’on utilise à toutes les sauces du côté de Strasbourg ou plus largement dans toute la région, pour signifier la surprise, la joie et plein d’autres émotions. En somme, c’est un peu comme putain à Toulouse.Exemple : « Oyé ! Ça va pas la tête non » / « Oyéééééééééé, comment vas-tu ? »

4. Espèce de quetsche !

En Alsace, la quetsche est une prune. Utilisé ainsi, le mot se transforme néanmoins en insulte.Exemple : « Espèce de quetsche, t’as pas vu qu’il pleuvait ? Regarde-toi maintenant, tu es trempé ! »

Source photo : Giphy

5. Les spätzle

Pour celui-là, on a un peu triché, car on retrouve le mot dans les régions proches de l’Alsace, en Allemagne, en Italie ou encore en Suisse par exemple. Un mot qui désigne une spécialité de pâtes que l’on utilise dans le langage courant pour parler des pâtes faites maison.Exemple : « Tiens, mange ce plat de spätzle, ça va absorber toute la bière que tu as bue. »

6. Une finette

La finette, c’est un débardeur. Un bon vieux marcel des familles quoi !Exemple : « Tu ne vas pas aller au supermarché torse nu, met au moins une finette Roger ! »

7. Monter sa tirette

Rien de sexuel dans cette expression néanmoins très imagée, qui signifie monter sa fermeture éclair.Exemple : Monte ta tirette, il fait froid dehors. » / « Monte ta tirette, on voit ton engin. »

8. Kopfertami

On ne va pas tourner autour du pot : kopfertami = bordel de merde.Exemple : « Mais il va finir par passer au vert ce feu, kopfertami ! »

9. Hopla

Un mot qui a traversé la frontière alsacienne, qui signifie « allez » et qui s’utilise lui aussi très souvent en de multiples circonstances.Exemple : « Hopla on se tire, j’en ai marre ! »

10. Faire un schmoutz

On termine sur une touche de tendresse, avec cette expression qui signifie donc faire un bisou.Exemple : « Hopla, fais un schmoutz à tatie, on doit rentrer tu vas être en retard à ton cours de judo. »

Source photo : Giphy

Hopla, quitte tes schlopps (encore un ! Schlopps = pantoufles) et vient prendre un peu de späck à Strasbourg !

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !