Loin de nous l’envie de sombrer dans les théories de la collapsologie mais il faut bien reconnaître que ça sent pas bon pour les années à venir. Le problème c’est que si nous, on commence à piger un tout petit peu que ça sent le sapin pour l’avenir de l’humanité, il est plus compliqué d’aborder ces sujets complexes et légèrement déprimants avec de jeunes enfants. Vu que j’ai pas d’enfants et que j’y comprends rien au dérèglement climatique, j’ai trouvé que c’était logique de vous donner des conseils vachement bien réfléchis pour causer fin du monde avec vos rejetons. Psychologie garantie.

NDRL : ce top est écrit de manière ironique, il ne traite pas de la fin du monde de manière sérieuse et ne vise pas à être enseigné dans les écoles (ou alors juste à la crèche à la rigueur). Je vous invite donc à ne pas laisser des commentaires de type « les propos tenus dans ce top sont totalement erronés, vous contribuez à la désinformation » sinon je vous retrouverai en enfer.

1. La sixième extinction de masse

« Alors tu vois Gaëtan, dans la vie y’a pas que des chats et des chiens, y’a plein d’autres animaux que tu connais pas. Je te parle même pas des trucs rigolos que tu vois au zoo genre des pingouins, y’en a tout plein d’autres. Mais à cause de tout un tas de trucs, c’est la 6e fois de puis le début de l’histoire du monde mondial qu’autant d’espèces disparaissent de la circulation, principalement à cause de nous et puis surtout de toi et des croquettes de ton chat. Le problème c’est que cette extinction de masse va fortement chambouler notre chaîne alimentaire. Alors fini le Mac Do. »

Mots clés : vegan, ptérodactyle, dactylo.

Et sinon en source plus sérieuse : National Geographic.

2. La fonte des glaces

« Kikoo Titouan ! Alors tu vois la glace que tu manges au soleil ? Eh bah à cause de la chaleur générée par les rayons du soleil, ta glace est en train de fondre. Le problème c’est que plus elle fond plus elle entraîne le reste de la glace à fondre aussi et après tu te retrouves avec une glace liquide. Eh bah ta glace liquide mon p’tit père elle va faire disparaître les villes entières donc il serait temps que tu arrêtes de bouffer de la merde et que tu te mettes au quinoa espèce d’enfoiré. »

Mots clés : Strawberry cheese cake, miroir.

Et sinon en source plus sérieuse : Le Monde.

3. La fonte du pergélisol

« Ma chère Louise, tu pensais certainement que le pergélisol était un héros Marvel mais en fait pas du tout. Le pergélisol (autrement connu sous le nom de permafrost en english) c’est une couche géologique composée de glace. Or d’ici 2100 il est plus que probable que 30% de cette couche fonde elle aussi. Le problème c’est que cette couche renferme tout un tas de matières organiques et devrait libérer beaucoup trop de CO2 qui va lui-même accélérer la fonte des glaces. Du coup, des virus enterrés depuis belle lurette vont revenir à la mode et je peux te dire que ton rhume ça sera du pipi de chat (littéralement) d’ici quelques années ».

Mots clés : mort, obsèques, Doliprane.

Et sinon en source plus sérieuse : Usbek & Rica.

4. La gestion des déchets nucléaire

« Yo Jeannick, tu vois cette lumière que tu n’as pas éteinte dans ta chambre ? Eh bien elle consomme de l’électricité inutilement, or l’électricité est générée par des centrales nucléaires qui utilisent de l’uranium, un combustible non renouvelable dont les résidus constituent des déchets radioactifs. Or ces déchets, on ne sait pas quoi en foutre et c’est chiant parce que ça pollue mais genre sur quelques centaines de milliers d’années. Pas cool. Du coup pour le moment la seule solution qu’on a pu trouver c’est de les enterrer loin sous terre et de faire plancher des scientifiques pour trouver un moyen de communiquer avec les potentiels être vivants qui seront là dans des dizaines de milliers d’années pour leur expliquer qu’il faut pas traîner dans le périmètre. Tu vois le bordel que tu fous avec ta putain de lumière allumée, Jeannick ? SALAUD ! VAS FINIR TES DEVOIRS ! »

Mots clés : Tchernobyl, radiations, bronzage.

Et sinon en source plus sérieuse : Decod’actu.

5. Le septième continent de plastique dans l'océan

« Tu vois l’emballage de ton paquet de bonbons que tu as jeté par terre Églantine ? Eh bien à cause de toi et de ton comportement inacceptable, ce papier va très certainement se retrouver dans les égoûts, puis dans les rivières, puis dans la mer, puis dans l’océan. Grâce à tous les humains et leur travail acharné depuis plusieurs années, nous avons pu constituer un continent de plastique d’environ 3.5 millions de kilomètres carrés (ce qui représente à peu près six fois la France). Alors attention, ce continent n’est pas vraiment solide et on ne peut pas construire des Club Med dessus, c’est plus une grosse soupe de merde et il en existe dans tous les océans. Et la bonne nouvelle c’est qu’on t’envoie là-bas pour la prochaine colo ! »

Mots clés : tri, #noplastiquechallenge, paille dans le mojito

Et sinon en source plus sérieuse : Decod’actu.

6. La surpopulation

« Sandra, tu as de la chance, tu as été désirée par tes parents. Mais sache qu’au début du XXe siècle on était 1,6 milliards sur la planète. Aujourd’hui on est 7.5 milliards. Or selon les Nations Unies si on continue à faire autant d’enfants, on devrait atteindre les 27 milliards en 2100. Comme tu t’en doutes c’est beaucoup trop. Laisse-moi donc te dire que si tu as été désirée par tes parents, ils ont commis un acte totalement irresponsable sur le plan écologique puisque à ce jour le meilleur moyen de réduire son impact carbone c’est encore de ne pas faire d’enfants. Tu me feras donc le plaisir de ne pas trop faire la fierotte. »

Mots clés : métro surbondé, préservatif, baby shower.

Et sinon en source plus sérieuse : Slate.

7. La déforestation

« Jules-Edouard, tu es Parisien depuis le commencement de ta vie. C’est pas de ta faute, tu n’as pas choisi. Tu es donc peu habitué à la verdure et pour toi une forêt c’est juste trois arbres côte-à-côte dans les Buttes Chaumont. Eh bien mon p’tit Jules-Ed’, tu te fourres le doigt dans l’oeil. Les forêts il y en a beaucoup sur la planète et elles sont comme qui dirait, vachement utiles dans la mesure où elles hébergent 80 % de la biodiversité. Le problème c’est qu’on les détruit comme des porcs. Enfin non parce que les porcs n’y sont pour rien dans cette histoire mais bon comme des chiens quoi. Enfin non, non plus. Bon, bah comme des humains, voilà vous êtes contents là ? Bref Chaque année 13 milliards d’hectares de forêts sont détruits ce qui génère 25 % des gaz à effet de serre. Et si rien ne change, il se pourrait bien qu’on n’ait plus DU TOUT de forêts tropicales d’ici 50 à 70 ans. Penses-y quand tu imprimes ton cul sur la photocopieuse parce que c’est rigolo. Pense à cette pauvre feuille de papier issue d’un pauvre arbre issu d’une pauvre forêt qui se meurt à cause de ton inconscience crasse. »

Mots clés : papier à rouler, feuille A4.

Et sinon en source plus sérieuse : WWF.

8. La disparition des abeilles

« Tu sais Emma, tu auras beau pleurer toutes les larmes de ton corps à cause de cette piqûre d’abeilles, tu devrais savoir que l’abeille aussi a bien envie de chialer sa race. En effet, elle et ses petites copines sont de moins en moins nombreuses. Leur taux de mortalité atteint les 30 % à l’heure actuelle alors qu’il ne dépassait pas les 5 % dans les années 90 ce qui fait que 75 % de leur population a disparu en 30 ans. C’est dire si c’est dur. Le problème dans tout ça c’est pas tant qu’on va bouffer moins de miel mais c’est surtout que les abeilles jouent un rôle fondamental dans la biodiversité et leur disparition impactera toute la chaîne alimentaire. Alors que toi Emma, si tu disparais on s’en fout gravos. Donc cesse de pleurer, et réjouis-toi d’avoir croisé le chemin d’une abeille, ça devrait être de plus en plus rare. »

Mots clés : crêpe au miel, moutarde au miel, shampoing au miel, pesticides.

Et sinon en source plus sérieuse : National Geographic

Voilà, tes enfants sont désormais armés (mais genre vraiment armés, le 9mm et tout) pour affronter le dérèglement climatique dans la joie et la bonne humeur !