La science n’est pas qu’affaire de grandes idées et de découvertes interstellaires. La science, c’est aussi un truc pratique pour relativiser son niveau d’énervement quand ça fait 25 minutes qu’on essaie de démêler ses écouteurs sans y parvenir et qu’on a l’impression que le sort s’acharne sur soi. Non, il ne s’acharne pas : c’est normal, tout ça.

1. Pourquoi les lacets se défont-ils ?

Trois ingénieurs de Berkeley ont analysé les images au ralenti d’un de leurs collègues sur un tapis de course pour analyser les raisons poussant invariablement les lacets à se défaire. D’après leurs travaux, le délaçage intervient sous la pression conjointe des chocs répétés des chaussures avec le sol qui détendent le nœud et du balancement de la jambe qui amène au glissement de la boucle. Une fois le processus initié, on ne peut rien y faire : il faudra se baisser et refaire ses lacets.

Source photo : Giphy

2. Pourquoi les enceintes captent-elles les ondes du téléphone, d'un coup ?

En gros, quand le téléphone portable communique avec la tour émettrice proche, il envoie des ondes qui sont tout à coup captées par les enceintes lesquelles transforment la communication radio en signal audio. Et ça fait bilibibibip buzzz zzzzziii en plein milieu de la nuit pour nous rappeler qu’on a oublié d’éteindre les enceintes.

3. Pourquoi les moustiques préfèrent-ils toujours un dormeur à l'autre ?

Certaines personnes ont des peaux à moustique. Du coup, ils font office de répulsifs vivants pour ceux qui dorment avec eux : dans le lot des facteurs favorisants, il y a le taux de sucre dans le sang et la quantité de CO2 dégagé par le corps. Du coup, si vous avez picolé et que vous dégagez beaucoup de CO2, vous allez prendre cher. C’est comme ça.

Source photo : Giphy

4. Pourquoi pleure-ton quand on épluche un oignon ?

L’envie de pleurer quand on épluche des oignons n’est pas liée à la tristesse que nous inspire le dépeçage du légume ; en réalité, les oignons émettent une molécule et une enzyme qui, quand elles se rencontrent, créent une irritation oculaire. Si on fait ça sous l’eau, on s’évite une crise de larmes.

5. Pourquoi perd-on des chaussettes après chaque machine ?

Des scientifiques se sont penchés sur la question. Une explication est que certaines chaussettes disparaissent littéralement dans la machine, passant entre le tambour et le tube ; mais des facteurs sociaux existent également. Les hommes perdent beaucoup plus de chaussettes que les femmes, par exemple. La plupart des chaussettes disparaissent lors de l’étendage du linge, et non en machine directement. Les chercheurs ont ainsi mis en place une formule de probabilité de perdre une chaussette : (L (p x f)) + C (t x s)) – (P x A), où L désigne le volume de linge à laver, p le nombre de personnes résidant dans le foyer, f le nombre de machines hebdomadaires, C la complexité du lavage, t le nombre de lavages différents faits sur une semaine, s le nombre de chaussettes lavées par semaine, P le plaisir pris ou non à faire une machine et A l’attention portée par le laveur à son linge. Plus le chiffre obtenu est haut, plus le risque de perdre une chaussette est élevé.

Source photo : Giphy

6. Pourquoi ne retient-on jamais vraiment de trucs précis de ce que l'on fait quotidiennement ?

Une étude menée auprès de 85 étudiants tous possesseurs d’un Mac a montré que 84 d’entre eux étaient incapables de déterminer le logo d’Apple au milieu de logos approchants. En réalité, nous ne portons qu’une attention très légère aux choses qui ne sont pas indispensables ou mémorables. On serait bien en peine de dessiner un billet de cinq euros ou le logo précis d’une entreprise. De la même manière, on a bien du mal à se souvenir de ce que l’on a fait précisément dans une journée de travail lambda où l’on a effectué plein de tâches de manière automatique. La mémoire trie les informations pour n’en retenir que les plus importantes.

7. Pourquoi les écouteurs sont-ils toujours emmêlés ?

Des chercheurs ont mené 12.000 tests sur des fils d’écouteurs pour déterminer que ceux-ci formaient naturellement des noeuds quand ils n’étaient pas tendus. Plus le fil est long, plus les noeuds seront nombreux. L’utilisation de deux petits clips au niveau des écouteurs et au niveau du jack permet d’éviter cet entremêlement permanent.

Source photo : Giphy

8. Pourquoi tout ce qui est bon fait-il grossir ?

Le chocolat, la bière, la raclette, le fromage, la charcuterie, pourquoi tout cela fait-il grossir ? En réalité, quand on y regarde de très près, le problème n’est pas que les aliments fassent grossir en tant que tels ; le problème est que, comme ces aliments sont bons, on a tendance à en manger plus. Or, c’est la quantité de nourriture ingérée qui fait grossir plus que l’apport calorique inhérent à chaque aliment. Et voilà le travail.

9. Pourquoi est-on davantage attirant quand on est en couple ?

C’est pas bien foutu, ça. Des chercheurs en psychologie ont expliqué le phénomène en mettant en exergue le fait qu’une des conditions de l’attirance était l’impression donnée de ne pas chercher à l’être. Dès lors, une personne ne couple, moins prompte à se montrer attentive aux signaux d’attirance qu’elle pourrait attirer, sera plus attractive qu’une personne dont le seul et unique but dans la vie est de trouver quelqu’un avec lequel entremêler son sexe. C’est mal foutu, mais c’est comme ça.

Source photo : Giphy

10. Pourquoi est-ce que je tiens vachement moins l'alcool que mon pote ?

D’abord, l’alcoolémie se répand à une vitesse différenciée selon sa taille et son poids. Ensuite, on le sait, certaines personnes, notamment chez les populations asiatiques, présentent une particularité génétique qui ne leur permet pas de gérer correctement l’éthanol dans le foie. Cette particularité génétique n’est pas exclusivement asiatique et si un verre vous met par terre, c’est peut-être que vos enzymes déconnent, les enfants.

J’aime quand la science m’aide à refaire mes lacets.

Sources : Europe 1, Mentalfloss, PNL-Info, Top santé