Le procès de Jacques Chirac dans le dossier des emplois présumés fictifs de la Ville de Paris n'en finit plus de commencer. Sa prétendue/potentielle maladie d'Alzheimer sera-t-elle suffisante pour repousser à nouveau l'échéance ? Comme il a plus d'un tour dans son sac, il a sûrement pensé à quelques nouvelles entourloupes pour éviter une fois de plus le tribunal.

  1. Je peux pas, j'ai plongeon dans la Seine :(l'équivalent présidentiel du "j'ai piscine"). Ca tombe vraiment mal mais il l'avait promis. Tout le monde a pu constater au fil de ses mandats que c'était un homme de parole.
  2. Je peux pas, j'ai Sumo: une passion dévorante oui, mais qui ne supporte aucun écart.
  3. Je peux pas, j'ai eu salon de l'agriculture: ok ça sera fini d'ici là, mais avec ce qu'il se met derrière l'oreille en en une matinée question "pâté, vin rouge et re-pâté," faut bien une année pour s'en remettre.
  4. Je peux pas, j'ai des absences : mais des absences physiques hein. Et il en aura certainement une à ce procès.
  5. Je peux pas, j'ai l'inauguration des 5 ans du musée du quai Branly : et la cérémonie va surement être abracadabrantesque.
  6. Je peux pas, le tribunal c'est pas loin et c'est pas beau : alors que tout le reste, même un trou paumé, c'est loin mais c'est beau...
  7. Je peux pas, j'ai conseil des ministres : foutu Alzheimer!
  8. Je peux pas, j'ai prison : enfin ça c'est pour après, peut-être. Et ça mérite aussi une petite préparation.
  9. Je peux pas, j'ai préparation de campagne présidentielle de 2012 : gagner à tout prix pour bénéficier à nouveau de cette fameuse immunité.
  10. Je peux pas, j'ai des dossiers sur un peu tout le monde a trier: de quoi finir ma vie tranquille. Je tombe, tu tombes...

Et vous, vous en voyez d'autres ?