C’est cool, ton enfant est en train de grandir, t’as enfin terminé la période des couches et des pipis au lit. Mais maintenant, ça va de pair avec l’âge : il va à l’école. Tu te souviens de tes années scolaires toi ? Celles où tu pigeais pas grand chose, où t’aimais surtout y aller pour voir les copains à la récré ? A présent, c’est toi le parent, figure d’autorité, celui qui est censé tout savoir, et surtout censé transmettre ce savoir. Sauf que t’as tout oublié, logique. Comment te défiler sans te faire cramer ? En sortant les mêmes phrases que tes parents à l’époque.

1. "À ton âge, je me débrouillais tout seul"

Faux. Si tu avais des sales notes, tu te faisais engueuler, et en plus tu te retrouvais avec des cours de soutien en maths. Tu ne te débrouillais pas tout seul, avoue !

2. "C'est pourtant pas compliqué, réfléchis !"

Si, c’est compliqué. Et on sait que si tu demandes à ton gamin de trouver les réponses tout seul, c’est parce que toi-même tu ne te souviens pas des réponses.

3. "Tu ne veux pas non plus que je fasse tes devoirs à ta place ?"

Bouuuh, la mauvaise foi. Allez, un petit coup de culpabilisation, ça ne peut pas faire de mal.

4. "Mais t'es bête ou quoi ?"

Bonne idée tiens, faire passer ton gosse pour un idiot. Ça aide vachement pour la confiance en soi tout ça, bien joué.

5. "Je suis persuadé(e) que tes camarades de classe y arrivent très bien tout seul"

Vous reprendrez bien un peu de lâcheté chers parents ? Non, c’est bon, vous avez votre compte ? Vous êtes sûrs ?

6. "De toute façon, ça ne te servira pas dans la vie, ce théorème".

Rectification : ça ne servira pas dans TA vie. Peut-être que dans celle de ton gamin, si. Mais il ne le saura pas, puisque tu t’es défilé pour lui filer un coup de main. SHAME. SHAME. SHAME.

7. "Si je t'aide pour ta rédaction, ton/ta prof le saura"

On ne te dit pas de faire sa rédaction à sa place, juste d’aiguiller un peu, ça n’a jamais tué personne.

8. "Si tu n'apprends pas tout seul, tu dépendras toujours des autres"

On y est, voici la Grande Leçon de Vie. Apprends donc à ton gamin que quoi qu’il fasse, il sera seul, et que les autres, c’est le mal. Belle démonstration de solidarité. Faudra pas s’étonner si tu fais un asocial ensuite hein.

9. "J'ai pas appris ça à l'école moi"

Mytho ! Tu l’as appris, c’est juste que tu lorgnais sur Cécile assise deux rangs devant toi en cours de français, donc t’as pas spécialement écouté.

10. "De toute façon, l'école ça sert à rien, et tu seras au chômage après ton bac"

Coucou, c’est la bonne ambiance. Tu peux aussi lui dire qu’il pourra tirer un trait sur sa retraite vu que d’ici là ça n’existera plus, et que de toute façon il pourra même pas aller au bout du lycée, puisque Kim Jong-un va appuyer sur le bouton rouge de la bombe nucléaire et tous nous tuer.

Et toi, c’est quoi les excuses que tu sors à ton gamin pour ne pas l’aider à faire ses devoirs ?

Abonne-toi à notre nouvelle page Facebook Topito Parents !