Rothen et Riolo sont de fins analystes de la société sur RMC. A l’occasion du scandale Neymar (accusé de viol par une femme, affaire à suivre), ils se sont exprimés sur RMC en donnant leur vision des événements, au cours « d’un débat parallèle » : pour eux, pas de doute, quand on est Neymar, on viole pas une meuf qui n’est pas un avion de chasse, juste une fille dont le physique est équivalent à une « Ligue 2 ». Belle analyse, les gars. Du coup, ça valait le coup de se poser la question de comment ils auraient pu commenter d’autres évènements…

1. La seconde guerre mondiale

Daniel Riolo : « Excusez-moi, mais on peut faire un débat parallèle, hein, mais si je devais envahir un pays, désolé, hein, mais je choisirais pas la Pologne. Hitler il peut envahir tous les pays qu’il veut, il envahit pas un pays qui est même pas qualifié pour la Coupe d’Europe ! »

Jérôme Rothen : « Il fait venir des tanks du Brésil, c’est pas pour envahir un pays où les gens ont des noms en « ski », merde ! »

2. La mort de Jésus

Daniel Riolo : « Excusez-moi, mais on peut faire un débat parallèle, hein, mais si il a peut-être un peu cherché, aussi, le mec, à se promener en slip dans les rues de Jérusalem. Je veux dire, quand on se balade en slip, comme ça, on termine sur une croix, hein, c’est logique. »

Jérôme Rothen : « M’est avis que Ponce Pilate avait mieux à faire que de s’emmerder avec un tocard dans son genre tout juste bon à rester sur le banc, hein. »

3. Charles Martel à Poitiers

Daniel Riolo : « Excusez-moi, mais on peut faire un débat parallèle, hein, mais si j’étais les Arabes, je n’aurais certainement pas essayé de passer par Poitiers, je veux dire, personne ne veut envahir une ville qui joue en national 3. »

Jérôme Rothen : « A mon avis, les Arabes vus par Charles Martel à Poitiers, c’était des vendeurs de kébab, si vous me permettez, hein. »

4. La Guerre de Troie

Daniel Riolo : « Excusez-moi, mais bon je vois pas pourquoi Pâris s’emmerderait à kidnapper Hélène. Ça faisait des mois en plus qu’on l’annonçait du côté de Pâris et je pense pas que le club de Troie avait de quoi la garder vu qu’elle se promenait sans culotte. »

Jérôme Rothen : « Oui et j’ai bien peur aussi que cette histoire de blessure d’Achille, ce soit du chiqué. »

5. Hiroshima

Daniel Riolo : « Excusez-moi mais si j’avais une toute nouvelle bombe à tester, excusez-moi, hein, et on peut faire un débat parallèle, mais je la testerais pas sur une ville que personne ne connait, je la testerais sur une vraie ville comme Tokyo. »

Jérôme Rothen : « Quand on a la possibilité de se taper toutes les villes du monde, on ne choisit pas Hiroshima et encore moins Nagasaki, excusez-moi du peu, on choisit au moins des équipes de Ligue Europa. »

6. Le sacre de Pépin le Bref

Daniel Riolo : « Excusez-moi mais si j’avais la possibilité d’être roi, excusez-moi, hein, et on peut faire un débat parallèle, mais j’appellerais pas mon fils Pépin, c’est pas un citron, merde. »

Jérôme Rothen : « Quand on a le choix entre tous les prénoms du monde, on choisit pas Pépin, on n’a pas besoin de ça. »

7. L'affaire Dreyfus

Daniel Riolo : « Excusez-moi mais et on peut faire un débat parallèle, hein, mais si j’avais la possibilité de faire tomber quelqu’un pour trahison, je ne choisirais pas un simple capitaine que personne ne connaît, j’essaierais de porter mon choix sur un général ou au moins un colonel. »

Jérôme Rothen : « Il faut reconnaître que quand on peut faire tomber tout l’Etat-major, on ne choisit pas un capitaine qui habite à Mulhouse, c’est un mec de D2, ça. »

8. Les gilets jaunes

Daniel Riolo : « Excusez-moi mais et on peut faire un débat parallèle, hein, mais si je devais trouver une couleur de ralliement pour une manifestation, je choisirais pas une couleur de pédé comme le foot. »

Jérôme Rothen : « Il faut reconnaître qu’en même temps si on avait la possibilité de choisir, on prendrais pas la couleur d’un club comme Nantes. »

9. L'héritage de Johnny

Daniel Riolo : « Excusez-moi mais et on peut faire un débat parallèle, hein, mais si je devais déshériter mes enfants pour une gonzesse, je le ferais pas au profit de ma femme légitime, je le ferais au profit d’une petite jeunette. »

Jérôme Rothen : « Il faut reconnaître qu’en même temps si on avait la possibilité de choisir on choisirait plutôt une petite Lolita plutôt qu’une vieille routière. »

10. Le réchauffement climatique

Daniel Riolo : « Excusez-moi mais et on peut faire un débat parallèle, hein, mais si je devais détruire une planète entière, je le ferais proprement, directement, façon Barça de la grande époque, pas petit à petit en jetant des bouteilles de plastique dans l’eau. »

Jérôme Rothen : « Il faut reconnaître qu’y a pas d’identité de jeu dans le climato-scepticisme, là, c’est pas comme ça qu’on gagne un tournoi comme la Coupe du monde.. »

11. La mort du Knight King

Daniel Riolo : « Excusez-moi, mais on peut faire un débat parallèle, hein, mais si j’étais le scénariste de GoT, je choisirais pas une gamine qui était encore vierge y’a quelques épisodes pour tuer le grand méchant !»

Jérôme Rothen : « Surtout que c’est pas les vrais bonhommes qui manquaient dans cette série. Arya, c’est la division 2. »

12. Vincent Lambert

Daniel Riolo : « Excusez-moi de faire un débat parallèle, hein, mais si j’étais dans un état végétatif chronique, je choisirais pas de passer mes journées à l’hôpital de Reims. J’irais plutôt dans une ville avec une vraie équipe de foot, Paris, Lyon, à la limite Marseille. Mais Reims quoi… »

Jérôme Rothen : « Surtout qu’il peut même pas boire de champagne, le con. »

Ils se sont excusés sur Twitter depuis mais ça semble peut-être un chouilla tard: depuis RMC a décidé de les suspendre d’antenne. Connaitre la règle du hors-jeu, ça devrait pourtant être leur truc…