L’Ouest américain, c’est grand et disons-le tout de suite, impossible de tout voir pendant les vacances. À moins de pouvoir y rester plus d’un mois. Alors pour optimiser au maximum son temps du côté de la Californie, de l’Utah, de l’Arizona ou du Nevada, voici un road trip en forme de best-of. Oui il manque des endroits mais le meilleur est là. Un parcours qui peut se boucler en 15 jours si on ne traîne pas mais qui se savoure davantage en 3 semaines. Surtout si on désire n’utiliser que la voiture…

1. Los Angeles et Joshua Tree

On atterrit directement à Los Angeles, où on peut passer quelques jours pour visiter des lieux clés comme Venice Beach et ses canaux, Santa Monica Boulevard et sa jetée, le Strip et ses bars mythiques, Hollywood et ses studios de cinéma légendaires ou encore Beverly Hills et ses maisons de stars. C’est aussi à L.A. qu’on loue une bagnole pour partir en direction de Joshua Tree. Une bonne façon d’entamer le désert. Joshua Tree où les paysages s’avèrent aussi sublimes qu’on peut l’imaginer. Le parfait apéritif avant d’en prendre plein la vue à…

2. Grand Canyon National Park

On arrive généralement au Grand Canyon après avoir arpenté un temps la Route 66, et visité des villes comme Kingman et Flagstaff. Tout dépend du temps dont on dispose… Cela dit, il existe plein d’endroits pour admirer le Grand Canyon. En fait, tout dépend un peu si on a le budget et comment on désire appréhender le Canyon. Quand on a quelques pesos en trop par exemple, autant opter pour le tour en hélico. Sinon on découvre les environs en voiture avant d’aller au bord du sublime gouffre, au niveau du Grand Canyon Village. Enfin, les sportifs pourront préférer d’autres coins plus sauvages, pour chevaucher un cheval ou découvrir le canyon d’en bas, à partir du fleuve Colorado. Dans tous les cas, qu’on transpire ou qu’on se « contente » de regarder, c’est absolument incroyable. Prêt pour la suite ? On file direct à…

3. Monument Valley

Les distances entre les différents sites dans l’Ouest américain peuvent effrayer mais rouler dans cette région des États-Unis s’avère non seulement très cool mais permet également de voir de magnifiques paysages. Ainsi, voir Monument Valley s’annoncer petit à petit, a quelque chose de magique. Ici, pas de réseau. Juste vous, la route et le désert. Quand les monumentaux rochers, vus dans une multitude de films et séries, commencent à « pousser » un peu partout, c’est magique… Un peu comme ce qui nous attend après à…

4. Antelope Canyon et Lac Powell

La petite ville de Page est un bon point de chute pour voir à la fois le Lac Powell et surtout Antelope Canyon, soit un stupéfiant canyon dans lequel on se promène pour admirer les étonnantes couleurs produites par le soleil et la roche. Un site unique ! Plusieurs organismes Najajos proposent des visites. Notre conseil : ne pas vous adresser à Page, où se concentre le gros des touristes mais aller directement à Antelope Canyon à la sortie de la ville. L’entreprise qui y a établi ses quartiers est beaucoup moins sollicitée. Les guides sont super sympas, c’est moins cher et on attend moins longtemps. Une visite d’Antelope Canyon dure deux bonnes heures. Après, direction…

5. Bryce Canyon et Zion National Park

On peut visiter Bryce Canyon et Zion National Park le même jour, en descendant sur Las Vegas mais si vous avez un peu de temps, nous vous conseillons bien sûr d’espacer le plus possible pour vraiment en profiter. Surtout si vous avez pour projet de randonner un peu dans ces superbes endroits, aussi différents que complémentaires. Attention au climat également car si on peut penser que la proximité (relative) avec Vegas est synonyme de températures chaudes, ce n’est pas tout le temps le cas. Vous pouvez très bien vous confronter à des températures négatives à Bryce Canyon et suer comme un porc quelques heures plus tard à…

View this post on Instagram

The Narrows ? Photo: @natepolta #lobomountain

A post shared by Lobo Mountain (@lobo_mountain) on

6. Las Vegas

Arriver à Las Vegas par la route après avoir arpenté les parc nationaux du grand Ouest est réellement étonnant. Las Vegas, c’est la ville de l’excès sous toutes ses formes. Là où tout est permis. Chose plutôt cool : on peut facilement trouver de très bons prix pour loger dans un des hôtels mythiques comme le Bellagio, le Venetian ou le Hard Rock Hotel. Une manière de goûter à l’ivresse de Vegas avant de revenir dans la nature aux…

7. Sequoia National Forest et Yosemite National Park

Le Sequoia National Forest se mérite. Ainsi, il vous faudra grimper en voiture tout en haut d’une montagne où vous attendent le General Sherman et tous les autres gigantesques sequoias qui peuplent cette magnifique forêt. Une ballade est bien sûr indispensable pour saisir toute la majesté du lieu avant de filer du côté de Yosemite. Le parc de Yosemite qui est plus accessible l’été que l’hiver compte tenu des conditions climatiques parfois difficiles. Randonner sur les sentiers devrait vous en mettre plein la vue soyez-en certain. Là aussi, il est recommandé de réserver plusieurs jours pour faire le tour avant de retrouver la route direction…

8. San Francisco

La ville du Golden Gate a beaucoup à offrir en toute saison. Les rues escarpées, les nombreux sites remarquables, Chinatown et le quartier italien, les lions de mer au Pier 39… Impossible de s’ennuyer. On touche au rêve américain… Le point de départ d’un périple longeant la côte du Pacifique qui passe par…

9. Monterey

Petite ville côtière, Monterey fait office d’étape incontournable. Monterey, mais aussi Carmel-by-the-Sea et Big Sur. Des endroits sauvages, où il fait bon flâner pour notamment remplir à ras bord la carte mémoire de son appareil photo. Bienvenue sur la…

10. Highway 1

Cette route, l’une des plus spectaculaires du monde, longe donc l’océan et dessert des sites à la beauté ahurissante. Prévoir suffisamment de temps pour pouvoir s’arrêter régulièrement est indispensable sinon c’est frustrant. On descend donc tranquillement jusqu’à L.A., en passant par San Simeon, Santa Barbara ou Malibu, avant de se retrouver à nouveau dans la Cité des Anges…

Et puis quand c’est fini, on n’a qu’une envie, y revenir !