Il paraît que les français râlent tout le temps. C’est pas faux. Mais il faut dire qu’on a de bonnes raisons. Après tout, ce n’est pas de notre faute si on joue de malchance tout le temps, alors qu’il suffirait d’un rien pour nous apporter le bonheur auquel on a parfaitement le droit. 10 petites choses de rien du tout qui feraient de notre vie un monde merveilleux. Si on peut les cumuler, c’est aussi bien. Mais restons modestes, même l’un des points ci-dessous pourrait nous suffir.

  1. Et si… je gagnais le jackpot à l’euromillions ? : et tant qu’à faire, le jour où la cagnotte atteint un record mondial. L’argent ne fait pas le bonheur ? On peut toujours essayer de prouver le contraire. La question d'avoir une Rolex ou non avant 50 ans ne se poserait plus.
  2. Et si… je possédais une île déserte ? : mais quand même avec une maison assez grande, connectée à un satellite de communication, une salle vidéo assez sympa, des cascades d’eau fraîche et de la nourriture pas trop difficile à obtenir. Et pas trop excentrée pour que les potes puissent venir vider quelques binouses régulièrement. Si on a le pognon, pourquoi se priver après tout.
  3. Et si…j’inventais le truc qui ferait kiffer la Terre entière ? : le genre de truc, un peu comme l’invention du fer. Le truc énorme, le truc de ouf, qui révolutionnerait le Monde. Il y aurait un avant et un après moi. Dommage que la relativité ou Windows existent déjà. Mais l'invention du millénaire ne saurait tarder.
  4. Et si…je devenais Président ? : de la France. Minimum. Car on pourrait aussi créer un Président du Monde de la République. Mais à chaque pas son étape, de même que trop manger donne envie de vomir. Imaginez, les tops modèles, les cadeaux des présidents des autres pays, la bonne bouffe, les bagnoles et l’Elysée. Ca poutre.
  5. Et si…j’étais « le fils de » ? : mais de qui ? De lui, là-haut qui nous regarde. Changer l’eau en vin, multiplier les pains, faire des miracles quoi. Sauf marcher sur l’eau. Pas top ça à la piscine. Et sans la crucifixion non plus. En étant le "fils de" personne n'aura jamais l'audace de te chercher des noises. Tout simplement parce que Papa rôde, et qu'il est hors de question d'emmerder sa progéniture.
  6. Et si…j’étais devin ? : savoir quand la fin du monde aura lieu, quand tu commenceras à perdre tes cheveux ou si le chien de la voisine va se faire buter. Avec bien évidemment, la possibilité de choisir ce qu'on veut savoir. Garder un peu de suspens ne serait-ce que pour éviter d'être questionné à longueur de temps.
  7. Et si…je voyais à travers les murs ? : pas pour mater la voisine, soyons clair. Quoique. Bref en tout cas, ce serait bien pratique. On ne sait pas encore pourquoi, mais ça changerait la vie de manière radicale.
  8. Et si…j’étais immortel ? : tout le monde dit qu’à force, on s’emmerderait. Ouais. Possible qu’il y ait des jours sans. Mais c’est parfois le cas déjà alors, quelques jours dans l’éternité, c’est pas la mer à boire ! Avoir le temps de voyager, de faire des rencontres, voir l’évolution du monde, revoir une adaptation de star wars en 4519, apprendre le piano et tous les instruments du monde, niquer des générations entières… pas le temps de s’ennuyer. Et s’il ne doit en rester qu’un, autant être celui-là.
  9. Et si…j’étais un animal ? : pour connaître l'angoisse, la vraie. Celle de se faire reluquer par un prédateur caché dans les fourrés. Celle de ne pas savoir quand et par qui on va se faire bouffer. Mais être un animal ne permettrait pas d’écrire des Tops. Fâcheux.
  10. Et si…j’étais fou ? : ne jamais se rendre compte qu'on est à l’ouest, se prendre pour quelqu’un d’autre, embarrasser les gens dans le métro. Personne ne peut nous en vouloir, on est fou.

Et vous, qu'est-ce qui pourrait changer vos vies ?

Crédits photo (creative commons) : @ alex