formule1

Pour être un grand champion il faut du talent bien sur et une bonne part de réussite. Tous ces pilotes de F1 ont oublié d'avoir de la chance, alors forcément ça coince. Retour sur 11 trajectoires brisées.

  1. Chris Amon (96 GP de 1963 à 1976)
    Celui qu'on nomme le pilote le plus malchanceux de l'histoire mérite malheureusement vraiment sa réputation. Il a couru 852 kms en tête durant toute sa carrière, ce qui correspondrait aujourd'hui à 2 courses et demie sans jamais en gagner une. Un exemple de loose ? Il a dominé les 72 premiers tours de la course, et la transmission lâche à 18 tours de la fin... Chienne de vie
  2. François Cevert (46 GP, 1 victoire, de 1970 à 1973)
    Le Poulidor de la F1. Seulement une victoire pour 10 deuxièmes places. Cevert se tuera fin 1973 dans un accident aux essais du GP des USA...
  3. Jean-Pierre Jarier (134 GP de 1971 à 1983)
    "Godasse de Plomb" n'eut pas beaucoup de chance malgré ses 12 ans de carrière en F1.
    Brésil 1975 : Premier les deux tiers de la course, mais l'alimentation lâche à 12 tours de la fin.
    Au Canada, trois ans plus tard, la fuite d'huile lâche au 49e tour sur 70. Notre Chris Amon français,en quelque sorte...
  4. Stefan Bellof (20 GP de 1984 à 1985)
    Ce jeune allemand était à l'image de Vettel un grand espoir de la F1. La réussite en moins. Après un podium à Monaco, il périra dans un accrochage aux 1000 kms de Spa,en 1985.
  5. Andrea De Cesaris (208 GP de 1980 à 1994)
    "De Crasheris" était ZE spécialiste pour exploser les voitures de Formule 1. 208 GP, 148 abandons pour seulement 60 arrivées, dont 5 podiums seulement. Le tout en courant pour la prestigieuse écurie Mc Laren Mercedes.
  6. Alessandro Nannini (76 GP entre 1986 et 1990)
    Nannini restera comme l'un des derniers gentlemen de ce sport. Séducteur et blagueur, Sandro avait su s'attirer la sympathie de tous avant qu'un accident d'hélicoptère ne décide de sa fin de sa carrière en F1. On le reverra entre autres ensuite en DTM.
  7. Martin Brundle (158 GP de 1984 à 1996)
    Il courut en 1983 en F3 britannique contre "Magic" Senna, débuta en même temps que lui... mais sa première équipe fut disqualifiée du championnat. Après un passage en voitures de sport,il finit sa carrière en 1996, avec 0 victoire en 158 GP. Seuls deux pilotes ont fait pire.
  8. Luca Badoer (51 GP en 1993,1995,1996,1999 et 2009)
    Le pilote ayant disputé le plus de GP sans marquer de point,c'est lui ! Réaliser l'exploit d'être dernier avec une Ferrari,quand dans le même temps son équipier Räikkönen gagne avec la même voiture. Belle performance.
  9. Heinz-Harald Frentzen (156 GP,3 victoires de 1994 à 2003)
    Voilà le gars qu'on disait plus fort que Michael Schumacher quand ils courraient ensemble en protos. Sauf que l'un a terminé 7 fois titré et que l'autre n'a eu que 3 victoires. Comme quoi...
  10. Pedro de la Rosa (104 GP de 1999 à 2002,en 2005,2006 et de 2010 à 2012, toujours en activité)
    Arrivé en même temps que Fernando Alonso (futur double champion du monde, bientôt triple), Pedro a surtout été pilote d'essai chez McLaren, avec quelques piges chez Sauber, avant d'être retenu par HRT en 2012. Sinon, 104 GP, aucune pôle, aucune victoire. Bravo champion.
  11. Nick Heidfeld (183 GP de 2000 à 2011)
    Le protégé de McLaren a vu sa place subtilisée par Räikkönen, futur champion du monde.
    L'ex futur successeur d'Häkkinen, double champion du monde, n'a pas gagné une seule course. Un coureur très fiable (33 courses consécutives sans abandon), mais pas un winner non.

Source : StatF1