On parle toujours des fautes d’orthographe à ne pas faire sous peine de mourir d’une morte lente et douloureuse dans le pire des cas ou au mieux se taper la honte face à ses congénères lettrés. Mais il est plus rare qu’on parle des fautes de typographie qu’on fait pourtant tout le temps. Or une faute de typographie, c’est une faute d’orthographe j’vous signale. Et les majuscules sont tout particulièrement victimes de ces erreurs insoutenables.

1. On met TOUJOURS une majuscule à un gentilé

Peu importe que tu parles d’un Parisien, d’un Choletais, d’un Belge, ou d’un Américain. En ce qui concerne le gentilé, nous sommes tous logés à la même enseigne. Et donc on prend tous une majuscule. Nous sommes tous frères. En revanche, si tu parles d’un connard parisien, pas besoin de majuscule puisque le mot est alors utilisé comme un adjectif.

2. Quand le titre d'une oeuvre ne commence pas par un article défini, seul le premier mot du titre comporte une lettre capitale

Genre Voyage au bout de la nuit ou A la recherche du temps perdu ou encore Moule-moi les dents (ce dernier ouvrage n’existe pas mais il est en cours de création et il pourrait bien être un futur best-seller en ce qui concerne le thriller orthodontique). Mais si le titre d’une oeuvre comprend un nom propre, on conserve bien évidemment les majuscules comme dans Madame Bovary ou Un Américain à Paris.

3. Si le titre d'une oeuvre commence par un article défini tu mets une majuscule à l'article et au premier nom et aux adjectifs (mais seulement ceux qui le précèdent)

Totalement tordue cette règle je vous le concède. En gros tu vas écrire La Divine Comédie ou Les Frères Karamazov mais Les Mains sales ou Les Femmes savantes. Donc quand l’adjectif est après le nom il ne prend pas de majuscule. C’est comme ça, cherche pas.

4. Quand un nom propre est rentré dans le langage courant et utilisé comme un adjectif on ne lui met plus de majuscule

Du genre cette meuf se la joue bigote mais elle est tartuffe jusqu’au bout du string.

5. Quand le titre d'une oeuvre forme une phrase ou un bout de phrase, on met une majuscule seulement au premier mot

Par exemple quand tu écris On ne badine pas avec l’amour ou L‘existentialisme est un humanisme ou Six personnages en quête d’auteur . Ces titres ressemblent à des morceaux de phrases, à moins qu’ils contiennent un nom propre comme dans Un tramway nommé Désir.

6. Même sur des majuscules, on met des accents !

Même si vous avez la flemme, c’est pourtant obligatoire. Les lettres capitales ne sont pas exemptes d’accents, de cédilles ou de ligature (comme le « e » dans le « o » dans le mot « œuvre »).

7. Quand un titre d'œuvre contient une comparaison ou une forme de symétrie, tu mets une majuscule pour chaque mot de la comparaison

Bon c’est assez spécifique mais tu verras que ça se retrouve dans pas mal de titres d’œuvres comme Le Rouge et le Noir (les mots comparés sont « rouge » et « noir » c’est pour ça qu’ils sont les seuls à avoir une majuscule), Le Vieil Homme et la Mer (et si tu as bien suivi, comme l’adjectif précède le nom, on met une majuscule à « vieil » et à « homme »), ou encore Orgueils et Préjugés.

8. Dans la toponymie, on met une majuscule à un adjectif quand il est le seul élément qui caractérise ce lieu

Ça marche pour tout un tas de trucs à commencer par l’Afrique du Sud, le cap Vert, la chapelle Sixtine, l’océan Indien, la mer Morte, la place Rouge, bref tu piges le délire. Ce qui est comique dans cette histoire, c’est que comme pour tout, il existe des exceptions à la règle. Ainsi on écrira le Bassin parisien, le Pays basque, le Massif armoricain, ou encore la Cordillère centrale (alors que parallèlement on écrit « cordillère des Andes »).

9. Globalement, c'est un peu le bordel

Avec les majuscules, il semblerait que la règle c’est qu’il n’y a pas de règle. D’un côté on écrit l’Empire romain mais aussi l’empire de Charlemagne, de l’autre on écrit la Fédération russe mais la fédération de Russie. D’un autre côté on écrit le royaume de Belgique mais le Royaume franc et puis la République d’Argentine mais république d’Italie. Alors bon, vous savez ce qu’on vous dit les majuscules ? On vous en-

10. Et pour en finir une fois pour toute : on écrit "Moyen Âge"

Voilà, comme ça c’est dit, on n’en parle plus c’est réglé. N’allez pas me sortir des « moyen-âge », « Moyen age », « moyen-Age » ou n’importe quelle autre excentricité que vous avez dans votre chapeau.

Et un dernier point : IL NE SERT A RIEN D’ÉCRIRE TOUT EN LETTRES CAPITALES, ÇA NE VEUT PAS DIRE QU’ON VOUS LIRA DAVANTAGE.

Source : L’Elephant n°26, Wikipédia