Jurassic Park revient au cinéma, et si le trailer semble annoncer une petite catastrophe (Chris Pratt en mobylette avec ses copains raptors), on a quand même hâte de voir ce que ce nouveau chapitre va apporter de nouveau, notamment avec son méchant numéro 1, l'Indominus rex. En attendant, on s'est penché sur les premiers films en se demandant ce qui clochait scientifiquement. S'il n'y avait pas encore de raptors domptés par l'homme, on pouvait cependant déjà apprécier pas mal de petites aberrations scientifiques qui ne nous ont pas choquées plus que ça mais qui ont fait frissonner pas mal de spécialistes. Voici le top 10 des erreurs scientifiques dans Jurassic Park.

  1. Les T-Rex te voient très bien, même si tu ne bouges pas
    Rien ne prouve que les tyrannosaures ne voyaient que leurs proies en mouvement. Et même si c'était le cas, leur odorat était tellement développé qu'ils vous aurait choppé les yeux fermés rien qu'à la vilaine odeur d'urine s'échappant de votre pantalon.

    View post on imgur.com

  2. Les vélociraptors étaient recouverts de plumes
    Alors, oui, c'est vrai, peut-être que se retrouver face à une pintade de 6 mètres est un petit peu moins flippant, mais attendez que la pintade vous attrape le bras et parte avec, vous verrez.

    Chicken-Dinosaur
    Source photo : popsci
  3. Aussi cool qu'elle soit, la méthode du moustique dans de l'ambre ne marcherait pas
    Elle était séduisante cette idée, d'autant que récupérer de l'ADN sur un moustique dans de l'ambre est tout à fait possible, mais il s'agit de celui du moustique, et pas du sang de la bestiole qu'il avait suçoté avant de se faire piéger dans de la sève. Et même s'ils avaient pu en récupérer, le cultiver avec de l'ADN de grenouille était une connerie, l'homme étant plus près du dinosaure, que ce dernier de la grenouille. Bref. N'importe quoi Msieur Hammond.
  4. Les dilophosaures n'ont pas de collerette
    Cette petite collerette qui a fait le succès du dilophosaure dans le premier film de la saga était une invention pure et simple. D'ailleurs le dilophosaure véritable était bien plus grand que les petites merdes teigneuses vues au cinéma.

    30b96_Dilophosaurus-before
    Crédits photo (creative commons) : mercanta
  5. D'ailleurs ils ne crachent pas de venin non plus
    Eh non, encore une invention de l'équipe du film. En fait il ressemblait sûrement plus à ça.

    1024px-Dilophosaurus_wetherilli
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  6. Les brachiosaures ne peuvent pas se redresser sur leurs pattes arrière
    Même enfant, on avait trouvé ça bizarre de voir ce gros truc se dresser sur ses pattes comme une vulgaire girafe. D'après les paléontologues, les brachiosaures en étaient tout simplement incapables. Et vous savez de quoi ils étaient incapables ? D'éternuer. C'est un truc de mammifère, pas de gros dino.

  7. Jamais un tricératops n'aurait pu larguer une telle montagne de merde
    C'est tout simplement impossible. Un tel tas d'excrément aurait pu être balancé par un énorme sauropode comme un diplodocus par exemple, mais pas par un tricératops. Ou sinon très malade. Trop malade.

    Jurassic-Park-9-That-is-one-big-pile-of-shit
    Crédits photo (creative commons) : manilovefilms
  8. Les T-Rex ne faisaient sûrement pas autant de bordel quand ils marchaient
    D'après les pro du dino, jamais les tyrannosaures n'auraient pu faire un tel boucan en marchant. Physiquement c'est déjà impossible mais en plus ç'aurait été un sacré désavantage pour la chasse.
  9. Les pauvres dino ne pourraient pas vraiment respirer aujourd'hui sur Terre
    On estime que la Terre à l'époque des dinosaures comportait 50% d'oxygène en plus qu'aujourd'hui. Donc autant vous dire que nos pauvres bestioles si on parvenait par miracle à les ressusciter, passeraient les quelques heures de leur triste vie à se traîner au sol en agonisant doucement. (Et le film serait cruellement chiant).
  10. Personne ne met ce genre de chemise
    Jamais.

    JP-DennisNedry2
    Crédits photo (creative commons) : jurassicpark.wikia

On a hâte de voir le prochain, vu que Chris Pratt a apparemment réussi à dompter des raptors, ça risque d'être scientifiquement assez chouette.