Crédits photo (creative commons) : Danielle Scott

Apple fait péter les statistiques. On débat à l'heure qu'il est pour savoir si, en dollars constants, la capitalisation boursière (nombre d'action x prix de l'action, le "poids en bourse") de l'entreprise est la plus massive de tous les temps et si Microsoft, à sa grande époque, n'était pas plus costaud. A vrai dire, ça n'a que peu d'importance, il semble plus urgent de se faire une vague idée de ce que représente cette masse de dollars, 600 milliards, en la comparant à d'autres trucs. On savait déjà ce que l'entreprise pouvait se payer avec ses "liquidités" (100 milliards), petite sélection de ce qu'on pourrait échanger contre toutes les actions d'Apple si on les trouvait dans un sac abandonné sur un tabouret de bar (ce qui est peu probable).

  1. La somme qu'il faudrait au FMI pour sauver la zone euro
    On réunit l'Espagne, la Grèce, la France et tous les pays endettés de la région, et on leur dit "Bon les gars, on vous file les actions d'Apple, alors ne faites pas les cons avec, on en a plus d'autres après. Derrière, on a que du Eurotunnel."
  2. Le poids du marché de la contrefaçon
    Sachant qu'il est estimé par les "victimes" de ces pratiques, Vivendi en tête. En clair, ce chiffre, c'est "selon les manifestants" et pas "selon la police". Même si on associait tous les truands de la planète, tous ces gens qui font des fausses cigarettes et du Viagra artisanal, on arriverait pas au poids économique d'Apple. On arrive pas à déterminer si c'est une bonne nouvelle.
  3. La masse de monnaie injectée par la Fed dans l'économie américaine en 2010
    Au bon temps de la crise, les États-Unis ont dévalué le dollar sans vergogne en faisant tourner la planche à billet. En réquisitionnant les actions d'Apple et en les liquidant, l'économie américaine se serait relancée à moindre frais. Comme quoi, ça a du bon le communisme.
  4. Le marché du halal dans le monde
    Si vous êtes commerçant et que vous tenez une épicerie ou une boucherie halal, vous pouvez vous dire que vous êtes dans un business comparable à celui d'Apple. Marine Le Pen lancera la polémique aux prochaines élections présidentielles : "tous les téléphones vendus en Ile de France sont des Apple". Flippant.
  5. Le gaspillage énergétique en Europe chaque année
    Donc, avec une bonne isolation et en éteignant les lumières quand on quitte une pièce, on peut faire une OPA sur Apple dans un an. En même temps, si on passait pas notre temps à recharger les batteries merdiques de nos téléphones, on gaspillerait peut-être moins.
  6. Le PIB de la Suède
    Ibrahimovic y compris. Et celui de la Suisse n'est pas bien loin. Ça commence à causer.

Vous en voyez d'autres ?