Les grandes entreprises ne sont pas à l’abri des pires erreurs. On vous avait d’ailleurs déjà parlé des plus gros fails marketing, cette fois-ci on se penche davantage sur les conneries, mais genre les GROSSES conneries des entreprises qui prouvent encore une fois que c’est pas les plus puissants qui ont le cerveau le plus irrigué.

1. Le patron de Lifelock Advertisement s'est fait hacker à force de dire qu'il était impossible de le hacker

Todd Davis a participé à la campagne de communication pour son entreprise de protection des données, et pour cela il a pas arrêté d’inciter, à la télé et sur les affiches publicitaires, quiconque à tenter de voler son identité histoire de prouver qu’elle était bien protégée. Sauf que les hackers qui sont quand même les gens les plus fortiches de la terre, ont pris l’info au pied de la lettre. Du coup, Todd Davis s’est fait voler son identité à 13 reprise en deux ans. Il a perdu des millions de dollars. Lifelocks a même du payer 12 millions de dollars à l’entreprise mère la FTC pour cause de publicités dévastatrices. Moche le coup de comm’.

Source photo : Giphy

2. La chaîne de videoclubs Blockbuster qui a refusé de s'associer à Netflix

Blockbuster aujourd’hui ça nous parle peut-être pas des masses. Mais faut savoir que cette chaîne de vidéo-clubs a tout de même atteint presque 10 000 boutiques partout dans le monde avec un chiffre d’affaire de 5.9 milliards de dollars. Bref à la fin des années 90 on peut dire que Blockbuster c’était les rois du monde. Alors quand Netflix vient frapper à leur porte pour leur offrir un service de DVD envoyé par mail, ça les a plutôt fait marrer. Certes Netflix souhaitait vendre son service à 50 millions de dollars mais quand on sait qu’aujourd’hui l’entreprise vaut plus de 20 milliards, alors que Blockbuster a fait faillite en 2010, bah j’en connais un qui a du s’en mordre les doigts jusqu’à l’os.

Source photo : Giphy

3. Urban Outfitters qui demande à ses employés de venir bosser à l’œil sur leur week-end dans un esprit team building

Oui, oui c’est bien ce que vous avez lu. Attention hein on ne parle pas d’une micro-entreprise solidaire qui fait des vêtements écoresponsables en fibre de soja. On parle de Urban Outfitters. Cotée en bourse. 400 points de vente partout dans le monde. Bref, les mecs s’en battent les steaks et ont envoyé en octobre 2015 un mail à tous leurs gentils employés pour les inviter à venir bosser bénévolement les week-ends afin de faire face à une hausse d’activités en boutique. Mais je vous rassure, ils sont sympas ils ont proposé aux salariés de leur payer le repas de midi et le transport, grands princes.

Bon en même temps après leurs délires de looks plus que limite (pour ne citer qu’eux : le tee-shirt avec écrit « Everyone loves a Jewish girl » plein de dollars, le Ghettopoly sur les ghettos américains, le t-shirt ensanglanté avec écrit « Kent State » en hommage aux victimes de la fusillade de l’université de Kent, ou encore le t-shirt avec écrit « Eat less »), ils n’étaient plus à ça près.

Source.

4. Walmart dont les employés mettent en place une collecte de dons pour d'autres employés de Walmart trop pauvres

Walmart aux Etats-Unis c’est plus qu’une institution c’est carrément une religion des produits (de merde) à bas coût. L’entreprise qui est connue pour gagner le plus en payant le moins a ainsi été pointée du doigt quand on a vu au sein même des enseignes des collectes de dons (nourritures et vêtements) destinés aux employés de l’entreprise les plus démunis. Pas la plus belle publicité pour l’entreprise qui a par ailleurs été aussi épinglée pour avoir mis en place un service d’espionnage et de surveillance de ces employés. Non vraiment le vous jure, ça vend du rêve. Source.

Source photo : Giphy

5. La multinationale Koch industries qui demande à ses employés de voter pour les républicains à la présidentielle de 2012

Koch Industries n’était pas fan d’Obama. Eux, leur petit chouchou c’était plutôt Mitt Romney. Alors ils ont tout fait : un dîner de charité (avec un repas à 50 000 $) pour soutenir son parti et puis un des frères Koch a tout simplement donné 1 million de dollars à l’association Restore Our Future (qui soutenait Mitt Romney)… Alors pourquoi s’arrêter là ? L’entreprise a carrément averti les employés que si Obama passait au pouvoir, beaucoup d’entre eux seraient mis sur la sellette. Le message est clair.

6. L'entreprise chinoise Foxconn qui ordonne à ses employés de ne pas se suicider sur leur lieu de travail

Ce sous-traitant chinois d’Apple a pas trop apprécié la mauvaise pub que lui a causé la mort de 11 de ses ouvriers sur leur lieu de travail. Faut dire que les conditions n’avaient pas l’air top. Bref du coup l’entreprise n’a rien trouvé de mieux que de faire suivre un courrier à tous ses employés pour les menacer de poursuite en cas de tentative de suicide sur le lieu de travail. Ils ont tout compris sur le concept de bonheur et d’épanouissement. Source.

Source photo : Giphy

7. Le portail internet Excite qui a refusé d'acheter Google en 99

C’est dur à concevoir mais il faut imaginer qu’il y a eu une vie avant Google. Cette vie s’appelait entre autre Excite. Un portail web fournisseur de contenus qui dominait le marché dans les années 90. A l’époque Excite est approché par Google qui veut lui vendre ses services pour à peine un million de dollars. Malheureusement pour lui Excite ne semble pas intéressé. Bon bah la suite vous la connaissez. C’est sur quel portail de recherche que vous êtes allés voir ce que c’était que ce mystérieux Excite ?

Source photo : Giphy

8. Kodak qui s'est dit que la photo numérique c'était de la daube

Tristesse et malheur pour Kodak dont le PDG de l’époque Walter Fallon n’a pas été convaincu par cet engouement pour le numérique. Bon bah du coup c’est vrai que Kodak a eu une petite perte de vitesse. Mais il ne faut pas totalement perdre espoir en eux puisqu’ils ont désormais décidé de se lancer dans la cryptomonnaie, le KodakCoin. Mouef. On demande à voir. Source.

9. M&M's qui a refusé que sa marque apparaisse dans E.T.

Perso j’adore cette histoire. On est en 82 Spielberg s’est déjà fait un petit nom dans le milieu avec ses Dents de la mer et Rencontre du Troisième type. Alors en toute légitimité il tente une petite négo’ avec M&M’s pour le placement de produits du siècle (quand le môme dispose des bonbons par terre pour attirer le petit extraterrestre). Sauf que le groupe Mars (Mars en plus quand même !) qui détient la marque M&M’s refuse d’associer son image à un extraterrestre. Du coup c’est la marque Reese qui saute sur l’occase et BIM 65 % de ventes en plus après la sortie du film.

Source photo : Giphy