L’avantage d’être un enfant star, c’est que t’as carrément la classe dans la cour de récré et que tu pourras prendre ta retraite à 16 ans si tu te démerdes bien. Le désavantage d’être un enfant star, c’est qu’il y a une très forte chance pour que tu termines drogué et ravagé par la vie à 22 ans, voire suicidé à 30. On peut pas tout avoir dans la vie.

1. Judy Garland a pris cher cher cher cher

En contrat avec la MGM, Judy Garland allait devenir une immense star dès son adolescence. A 14 ans, après avoir signé une clause d’exclusivité, elle s’est fait traiter de grosse vache par les patrons du studio qui l’ont automatiquement mise au régime drastique, allant jusqu’à s’échanger des messages en interne pour dénoncer les écarts qu’elle se permettait. Dès 18 ans, on l’a forcée à fumer 4 paquets de cigarettes par jour histoire de lui couper l’appétit, en plus de la gaver de pilules à la con. Des pilules qui étaient en fait des drogues visant surtout à transformer l’actrice en zombie et à pouvoir l’exploiter au maximum en la faisant tourner nuit et jour. Autre temps autres moeurs (on espère).

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Natalie Wood, violée par un acteur consacré

Quand elle avait à peine 16 ans, Natalie Wood a été placée sous le haut patronage d’un acteur de très grande renommée alors au sommet de sa carrière. Wood, qui s’est suicidée/a été tuée/a eu un accident en mer en 1981 (tout ça n’est pas très clair) a déclaré que cet acteur avait profité de leur relation déséquilibrée pour abuser sexuellement d’elle dans une chambre d’hôtel censée accueillir une audition. Natalie Wood a alors été violée, humiliée, frappée. Pour s’entendre dire qu’elle aurait sans doute le rôle si elle revenait le voir le lendemain. Des rumeurs affirment que l’acteur en question aurait été Kirk Douglas.

3. Shirley Temple, agressée sexuellement par un magnat de Hollywood

En 1941, Shirley Temple, alors enfant star de l’âge d’or hollywoodien, a été invitée par le producteur Arthur Freed chez lui, dans l’idée de pouvoir obtenir des rôles de personnes plus âgées. Temple s’y est rendue sans se méfier, mais Arthur Freed l’a accueillie en baissant son pantalon et en exhibant son sexe, suite à quoi Shirley Temple s’est mise à sangloter, ce qui a immédiatement rendu son agresseur fou de rage (et incapable de bander). Arthur Freed l’a foutue dehors.

4. Tommy Kirk viré parce qu'il était gay

Enfant star des années 50 et 60, Tommy Kirk a fait les frais de l’homophobie latente des studios Disney. Après s’être mis en couple avec un garçon de son âge, il s’est fait choper par la boîte de production en plein sexe dans une piscine publique. La mère de son mec s’est plaint auprès de Walt Disney et finie la carrière de Tommy.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Bobby Driscoll humilié à cause de son acné

Premier enfant star contracté par Walt Disney dans les années 40, Bobby Driscoll s’est fait virer comme un malpropre au tournant de la puberté quand il a commencé à présenter des signes d’acné. Une bonne manière de traiter un enfant de 13 ans : Driscoll a immédiatement sombré dans la drogue et a fini par mourir à 31 ans dans la solitude et la pauvreté.

6. Jay North harcelé par sa tante

Jay North, c’est Denis la Malice. Et c’était un enfant star partout dans le monde qui se tapait des heures et des heures de voyage à travers les Etats-Unis pour assurer la promotion de son personnage. Des heures et des heures passées avec sa tante, qui lui servait aussi de répétitrice et d’agent. Et de prédatrice sexuelle et psychologique dès lors qu’il ne se conformait pas aux attentes de celle-ci.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Elizabeth Taylor, sculptée par un studio comme de la pâte à modeler

Le Grand National est le premier film dans lequel on aperçoit Elizabeth Taylor, 12 ans. Sauf que malgré toutes ses qualités, le studio (encore la MGM) ne la trouvait pas à la hauteur de ce qu’ils attendaient d’une star ; il fallait changer son apparence. Les producteurs l’ont donc obligée à se faire arracher ses dents de lait et à porter un dentier. Les producteurs ont également essayé de lui faire couper les cheveux et de changer son prénom pour Virginia mais se sont heurtés au refus des parents.

8. Macaulay Culkin instrumentalisé par son père

Véritable machine à sous pour son père, un acteur raté, Macaulay Culkin a commencé à tourner des films à l’âge de 4 ans et ne s’est plus arrêté, soumis à une pression constante de ses parents qui espéraient bien tirer le maximum de leur gosse. En 1994, à 14 ans, il décide de prendre sa retraite, épuisé des tournages incessants. Deux ans plus tard, une procédure d’émancipation anticipée lui permet de jouir de sa fortune. Seul hic : il devient rapidement addict à différentes drogues et ravagé par la vie. Seul hic, quoi.

Crédits photo (creative commons) : Alan Light

Dur dur d’être un bébé, comme disait Jordy.

Via : Ranker