Les pirates sont un peu comme les chevaliers : ils fascinent. Petits et grands aiment se prendre pour ces hors-la-loi des mers et c’est encore pire depuis le succès mondial de la franchise Disney avec Johnny Depp. Des films qui ont remis au goût du jour la piraterie, en faisant la lumière sur des régions des Caraïbes aujourd’hui prises d’assaut par les touristes.Mais justement, où aller précisément quand on aime les pirates ? Périple en 10 étapes…

1. Port Royal (Jamaïque)

Autrefois, Port Royal était la véritable capitale de la piraterie. C’était ici que se décidait la majeure partie des actions navales britanniques dans les Antilles. On y célébrait les victoires et on y fomentait les mauvais coups. De nombreux navires français et espagnols en firent les frais. Ce n’est donc pas pour rien si la saga Pirates des Caraïbes s’y déroule en partie.

2. L’Île de la Tortue (Haïti)

C’est pendant l’âge d’or des pirates, au XVIIème siècle, que l’activité était la plus forte sur cette île en forme de tortue. De nombreux flibustiers français (l’île appartenait alors à la France, avant d’être rendue à Haïti) et espagnols y demeuraient et il est encore possible aujourd’hui d’en apprendre un rayon à leur sujet en explorant la région.

Tortuga

A post shared by Max__b (@max_b__18) on

3. Dominique

Cette île a vu l’affrontement de nombreux pirates, au grand dam des populations indigènes qui se retrouvèrent souvent prises entre plusieurs feux. Plusieurs navires se sont abîmés sur ses côtes qui virent donc leur lot de batailles meurtrières. Pirates des Caraïbes y fut tourné.

#dominiqueisland #church

A post shared by Virginie Thuillier-David (@virginsurf) on

4. Nassau (Bahamas)

La capitale des Bahamas fut un repère pour de nombreux pirates célèbres comme Barbe Noire et Jack Rackham, alias Calico Jack. Des pirates qui, de part leur nombre, obligèrent nombre d’indigènes à quitter l’île, laissant le champ libre à l’anarchie la plus totale. Plus tard, le gouvernement britannique lança une opération afin de soumettre ou de détruire les pirates. Ce qui ne l’empêcha pas également d’utiliser ceux qui acceptèrent de passer un accord afin d’attaquer les bateaux espagnols et français. À Nassau où les pirates sont aujourd’hui partout pour le plus grand plaisir des touristes.

5. La Havane (Cuba)

Port commercial d’envergure au XVIème siècle, La Havane était régulièrement prise pour cible par les pirates, qui tentèrent de la brûler à plusieurs reprises, forçant le gouvernement espagnol à installer des fortifications.

https://www.instagram.com/p/BnGzLRhBVZW/

6. La Barbade

Il est vivement conseillé de plonger près des côtes de la Barbade qui virent s’échouer pas mal de navires. Habitées désormais par les poissons, ces épaves constituent un étonnant terrain de jeu pour les explorateurs… Et tant pis si on n’y trouve pas que des bateaux du XVIème.

#divebarbados #barbados #carlislebay #divelife #?? #beautifulbarbados

A post shared by alexandraviolet (@alexandraviolet) on

7. Virgin Gorda (Royaume-Uni)

Il se murmure que cette île, souvent fréquentée par Barbe Noire et ses hommes, cache un fabuleux trésor. Pour ceux qui y croient dur comme fer, il semble en effet impensable que le fameux pirate n’ait pas laissé une partie de ses richesses avant de mourir quelque-part sur cette île aujourd’hui considérée comme l’un des sanctuaires naturels les plus précieux des Caraïbes.

9. Le Triangle des Bermudes

Beaucoup affirment que les pirates sont responsables de bon nombre de ces « mystérieuses » disparitions qui ont fait la réputation du lieu. Zone située entre les côtes de la Floride, celles de Porto Rico et les Bermudes, le fameux triangle reste néanmoins aujourd’hui sujet à de multiples frayeurs, malgré la disparition des pirates tels qu’on se les représente grâce au cinéma.

10. L'attraction Pirates des Caraïbes (États-Unis, France, Japon, Chine)

Vous n’êtes pas trop porté sur la navigation en haute mer ou l’exploration d’îles lointaines ? L’attraction Pirates des Caraïbes, qui a inspiré les films (et non l’inverse) reste une bonne alternative pour s’immerger dans le monde de la piraterie. On peut aussi se refaire toute la série des jeux vidéo Monkey Island mais ce manège Disney reste la solution parfaite. Sachant qu’en plus, on n’est pas obligé de se farcir pendant plus de deux heures le cabotinage de Johnny Depp…

À l’abordage !