Les touristes sont comme des évangélistes qui viennent en paix prêcher la sainte parole du all-inclusive ou les préceptes du Dieu backpacker. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous les coins sur la planète n’ont pas encore reçu leur bénédiction. Voici les 10 lieux sur Terre jamais foulés par la moindre tong.

1. Le Machapuchare au Népal

Située au Népal dans le massif de l’Annapurna, le Machapuchare et ses 6993 m d’altitude abriterait la demeure d’un certain Shiva. Le genre de VIP que tu n’as pas vraiment envie d’aller emmerder avec ton sac à dos et tes piolets. Raison de plus pour les dirigeants du coin d’en avoir interdit l’ascension jusqu’au sommet. D’ailleurs Machapuchare en népalais veut dire « queue de poisson »… ou comment être sûr de finir dans le fossé.

#Machapuchare #Beauty ??

A post shared by Sudina Dhakal (@sudinadhakal11) on

2. La République de Sakha en Russie

Ici à Sakha (africa), ce n’est pas vraiment l’ambiance de la brousse. Bien au contraire même puisque la température moyenne dans la région est de -8 degrés sur l’année, avec des pointes (qui piquent) à près de -70° pendant l’hiver et des étés de juin à août où le thermomètre plafonne à 20 degrés maximum. Si on vous dit qu’en plus seuls 2 routes praticables sillonnent la région sur 3 % du territoire, vous comprenez pourquoi les touristes ne se bousculent pas pour y mettre leurs petits petons.

3. Le parc de Mulu à Bornéo

L’avantage du lieu, c’est qu’il est facile d’accès. C’est ensuite que ça se gâte un peu. Le parc de Mulu est réputé pour ses caves souterraines avec près de 300 km de grottes encore inexplorées. De longs tunnels qui donnent notamment accès à la plus grande salle souterraine connue à ce jour : la salle Sarawak qui mesure 600 mètres sur 415 et 80 m de hauteur. De quoi selon l’office du tourisme malaisien accueillir 40 Boeing 747, même si ça reste à prouver.

4. La vale do Javari au Brésil

Situé à l’extrême ouest de la forêt amazonienne brésilienne, ce territoire grand à peu près comme le Portugal (85 000 m²) est le carré VIP d’environ 3000 indigènes qui ont y trouvé refuge. Le Gouvernement brésilien en a interdit l’accès, afin de préserver, à la fois le mode de vie de ces tribus, en même temps que l’écosystème de la forêt amazonienne. Et tant pis pour les touristes en mal de selfie avec des indigènes à plumes.

5. Les Monts Star en Papouasie Nouvelle-Guinée

Bienvenue dans une des régions les plus humides du monde avec 10 000 mm de flotte par an, soit 10 mètres de pluie au centimètre carré. On vous laisse imaginer le trip que se tapent les arbres et plantes tropicales de la région. Surtout qu’elles ne sont pas franchement emmerdées par les humains puisque la région est tout sauf accessible car située au milieu de nulle part entre l’Indonésie et la Papouasie Nouvelle-Guinée. Pas franchement un coin où installer son hamac.

Source photo : Giphy

6. Le désert du Danakil entre l’Éthiopie et l’Érythrée

Parfois surnommé « l’enfer du diable » ou « le territoire de la mort », le désert de Danakil n’est pas le coin le plus accueillant de la planète. On y trouve parmi les températures les plus élevées au monde (>50°C), une pluviométrie à la ramasse, des lacs d’acide bordés de souffre, et des volcans schizophrènes, parfois dociles, parfois furax. A côté le Mordor, c’est Center parc !

7. L'Île de North Sentinel

Sur une carte, cette île située dans le Golfe du Bengal à proximité de l’Inde ressemble à un lieu de villégiature comme les autres. Sauf qu’ici les étrangers ne sont pas les bienvenus. Une tribu composée de quelques centaines de guerriers sentinelles accueilleraient en effet les curieux avec des volées de flèches. Et vu que le gouvernement indien a décidé de les laisser tranquilles, ce n’est pas demain que ces énergumènes auront la chance de découvrir à quoi ressemble un spa, ou un jet ski. Bande de nazes !

8. Le désert de Kalahari en Namibie, Afrique du Sud et Botswana

Le Kalahari a beau contenir la plus grande étendue de sable au monde (2,5 millions de km²), il n’en est pas pour autant un désert au sens du Petit Larousse. Certaines zones sont plus arides que d’autres, mais il arrive qu’une végétation dense se développe malgré tout. Et si des parcs permettent aux touristes de venir jouer les aventuriers, le reste de cet immense territoire n’a encore jamais vu une paire de tongs de sa vie.

9. Le lac Vostok en Antartique

Ca fait 15 à 25 millions d’années que la glace recouvre le lac Vostok qui se trouverait aujourd’hui à plusieurs kilomètres de profondeur. Mais lui s’en fout puisqu’il continue de sa la couler douce bien au chaud sous la glace. De quoi intéresser les scientifiques et les amateurs de théories chelous. Des rumeurs ont longtemps circulé notamment autour d’un possible bunker nazi qui abriterait des archives secrètes de l’armée allemande, voire même des échantillons de l’ADN d’Adolf Hitler et de sa compagne Eva Braun, transportés sur place par un sous-marin juste après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, dans l’espoir de les cloner.

10. La fosse des Mariannes

C’est l’endroit le plus profond de la croûte terrestre avec des relevés qui vont jusqu’à 11 034 mètres sous la surface. Ça en fait de la place pour y stocker des déchets en plastique ! Pas de quoi attirer en tout cas les touristes, à part quelques curieux comme James Cameron qui descendit dans ces abysses en 2012 pour y tourner son nouveau film de vacances à la mer.

Source photo : Giphy

Source : be amazed