On est des gros crados. Ça ne sert à rien de le nier, la saleté c’est notre dada. Si, si, je vous assure, on a beau de torcher au papier-toilettes parfumé et se badigeonner de déo, notre espace de vie est un vrai scandale de germes et de bactéries dégueu. Parce qu’on ne pense pas tous les jours à désinfecter les bons endroits, galopons ensemble main dans la main sur la route de la propreté.

1. Ton évier : zone de non droit

Comme on fait la vaisselle dedans, on a tendance à croire que c’est pas totalement crade. Mais, on ne va pas se mentir, tu fais pas la vaisselle toutes les deux minutes donc les assiettes sales stagnent et les parois de l’évier se recouvrent d’une couche de crasse bien vomitive. Du coup, si tu veux passer à un niveau supérieur sur l’échelle de l’hygiène, il faut passer un coup de poliche après chaque cession de vaisselle. Idéalement avec un peu de bicarbonate et de vinaigre blanc, les dieux du nettoyage serein.

Source photo : Giphy

2. Le frigo

Pour bien faire, tu devrais le cleaner une fois par mois. Ouais je sais c’est dur quand on sait que la dernière fois que tu as passé un vague coup d’éponge peu convaincu, c’était il y a environ huit ans. Sauf qu’on y colle plein de saloperies dans ce lieu insensément sale, c’est pour ça qu’il faut penser à emballer sa bouffe et virer tout ce qui prend inutilement de la place comme les emballages en carton etc.

3. Les éponges

Les éponges c’est simple, c’est immonde. Tu imagines le nombre de trucs que ça ramasse, entre la vaisselle, le plan de travail la flaque de pinard renversé la veille sur ton lino ? Bon déjà, je ne peux que te conseiller d’avoir une éponge différente pour chaque usage histoire de pas nettoyer tes verres avec le même truc qui a épongé le vomi de ton chat. Sinon, pour nettoyer tes éponges, tu peux aussi les passer au micro-ondes deux minutes, ça les stérilise. Mais de façon générale, pense à les essorer après chaque usage, l’eau croupie c’est ce qu’il y a de pire.

4. Les gants de toilette

Tout comme les éponges, les gants sont des aspirateurs à bactéries. Normal, ils récupèrent tes peaux mortes une à deux fois par jour et sont constamment humides. Pour tout vous dire, le mieux c’est surtout de troquer ton gant pour tes propres petites mimines, ce sera nettement plus hygiénique.

5. Les chiottes

NON SANS BLAGUE ? Oui, bon OK je ne vous apprends rien. Les chiottes sont sans surprise l’endroit le plus sale qu’on n’a malheureusement pas pour rigueur de nettoyer tous les jours. Pas besoin de remuer ciel et terre pour désinfecter tout ça, il suffit d’un peu de bicarbonate de soude et d’un coup de brosse et le tour est ouèj.

Source photo : Giphy

6. Le plan de travail

Globalement, tout ce qui se passe dans la cuisine est assez cheum sur le plan bactérien, et ça c’est à cause de la bouffe. Or, sur quoi on tripatouille de la bouffe en permanence ? Le plan de travail pardi. Si tu veux te respecter, tu dois le nettoyer après chaque usage, toujours, tout le temps, à tout jamais.

7. La planche à découper

Naturellement, si le plan de travail est crade, la planche à découper est ultra crade. Surtout qu’avec les rainures, la bouffe s’incruste en micro quantité. Seul remède possible, plonger la bestiole dans de l’eau bouillante et à la limite y rajouter quelques gouttes d’eau de Javel. C’est radical mais efficace.

8. Les poignées et interrupteurs

Pour faire simple : tout ce que tes ignobles mains touchent en permanence alors qu’elles sont crades. Or, on ne pense jamais à nettoyer ces zones infectées qu’on saisit à pleines mains, noyés dans l’inconscience.

9. Les poubelles

C’est vrai que ça peut surprendre. Moi qui ne jette pourtant que ces choses propres aux effluves rafraîchissantes dans ma poubelle, eh bien ce lieu reste un des trucs les plus sales au monde. MALHEUR. Pour limiter le drame, il est donc préférable d’avoir des petites poubelles plutôt qu’un bac de 130 litres et de passer un coup d’eau de Javel au moins une fois par mois.

10. Ton miroir

Parce qu’il reflète vraiment un truc dégueulasse et immoral.

Source photo : Giphy

Et finalement, si on s’enduisait tous de matières fécales ?

Source :

Medisite

Health Line