Si vous croyez que les Américains domineront le monde pour toujours, sachez que leur règne n'est pour l'instant que dalle par rapport à celui des Romains. Et pendant le demi-millénaire qu'a duré l'empire des mecs en toges qui bouffaient du raisin allongés, on a eu une belle poignée de tyrans pas dégueux qui n'avaient pas grand-chose à foutre de ce que le peuple pouvait bien penser d'eux. Petit tour d'horizon de ces salopards qui n'avaient peur de rien.

(Avant de se prendre tous les profs d'histoire sur le dos, il est évident que la plupart des infos ne sont pas vérifiables, il est même probable que certaines soient issues de bouquins écrits après la mort des empereurs en question dans le but de massacrer leur réputation. Mais il n'y a pas de fumée sans feu... Nos sources sont citées en bas d'article)

  1. Caligula (règne de 37 à 41)
    Même si vous ne saviez pas qu'il était empereur romain, vous avez déjà entendu son nom car il représente et représentera encore de nombreuses années la personnification de la saloperie. Dès l'enfance, ça part en steak : il viole sa sœur, mange des chats et il parait même qu'il trichait aux billes. Ensuite ça va pas beaucoup plus fort puisqu'il a continué ce petit truc d'inceste en se mariant avec sa sœur, à qui il a fait un môme. Mais, craignant que celui-ci ne le tue un jour, il a assassiné, puis bouffé, la mère (donc sa sœur) et le gamin. Bref, un champion. On vous passe les détails sur les milliers de gens qu'il a butés simplement pour avoir eu le malheur de le croiser, les constructions complètement extravagantes et coûteuses qu'il a fait construire pour son cheval, etc. Dernière petite anecdote pour la fine bouche : un jour il a fait exécuté toute la famille d'un mec qui avait dit du mal de lui, genre : "hey toi ! Caligula, t'es rien qu'un pignouf !" (le truc chiadé quoi...). Problème, la fille de ce mec était vierge, alors il ne pouvait pas l'exécuter. Mais ce bon vieux Caligula a dit "pas de problème les cocos" et il a violé la gamine avant de la couper en deux... Elle avait 7 ans.

    Sxl5Iov
    Une petite ressemblance non ?

    Source photo : Imgur

  2. Néron (règne de 54 à 68)
    Alors celui-là mes amis, il n'a pas volé sa deuxième place. Déjà, il a empoisonné son frère, mais ça c'est que l'apéro puisque, après de nombreuses tentatives, il a réussi à faire buter sa mère. Il a aussi (et on ne cite pas tout) décapité sa première femme pour en offrir la tête à la seconde. La seconde touchée par l'attention, s'est d'ailleurs servie de la tête pour planter ses épingles à coudre. On peut se dire qu'ils avaient des trucs en commun et que c'était le couple qui allait durer, mais ça ne les a pas empêchés de s'embrouiller jusqu'à ce que Néron la défonce à coups de tatanes et finisse de se défouler sur le fœtus qu'elle portait. Rajoutez à ce tableau pas jojo, le fait qu'il se prenait pour un artiste et obligeait les sénateurs à applaudir ses pièces de théâtre (on vous laisse imaginer le niveau, un mélange entre Hitler et Popeck en gros...) pour des génies, et vous avez tout du timbré. Ah, et oui évidemment il s'est suicidé.

    Nero the first of the neck beards, known for hating Christians and his mother

  3. Héliogabale (règne de 218 à 222)
    Petit problème d'identité pour notre ami Hélogabale qui voulait absolument être une femme mais qui n'a jamais vraiment pu. Il a donc passé la plupart de son très court règne à essayer de trouver un médecin capable de lui donner un corps de femme et à se déguiser pour se faire enfiler dans les bordels. Rien de mal à ça, si ce n'est que le jeune cochon n'avait que 14 ans et qu'à part se taper tout ce qu'il passait (hommes, femmes, même des Athéniens...), il ne foutait plutôt rien. Ah si, il avait pour projet de se faire castrer mais il a passé longtemps à chercher la méthode qui lui ferait le plus mal, du coup le projet a traîné, vous savez comment c'est dans le bâtiment. Bref, après 4 ans d'enfilade et de laxisme, Rome a fini par partir en sucette et les guerres civiles se sont multipliées jusqu'à ce que notre bon Héliogabale et sa mère ne se fassent massacrer à coups de couteau par une foule enragée. Si ça se trouve, il a bien kiffé...

    Elagabalus

  4. Tibère (règne de 14 à 37)
    Tibère est ce qu'on appelle un glandu, un tire-au-flanc qui n'en ramait pas une et qui filait tout le boulot au Sénat. Les sénateurs, qui eux aussi ne raffolaient pas vraiment des heures sup', le détestaient allègrement d'ailleurs. Un jour il en a eu marre de Rome alors il s'est barré à Capri, non sans faire installer au préalable d'immenses statues de Lucius Sejanus, le chef de sa garde rapprochée, pour que tout le monde comprenne que désormais c'était l'ami Lulu qui gérerait le bouzin. À Capri, il s'est retiré dans son immense villa pour vivre pleinement sa passion : le viol de petits garçons. On s'occupe comme on peut...

    I, Tiberius Claudius Drusus Nero Germanicus This-that-and-the-other

  5. Commode (règne de 180 à 192)
    Qui porte vraiment mal son nom. Parce qu'on parle du type pour qui un "spectacle" c'est de foutre tous les handicapés, bossus, et en gros tous ceux qui ne lui revenaient pas dans une arène, pour qu'ils se défoncent les uns les autres avec des hachoirs (en même temps ça peut pas être pire que les cht'is à Mykonos). Fan de jeux du cirque, il aimait se chicorer sur l'arène avec les autres gladiateurs et avait son petit hobby perso, le massacre d'animaux. Voilà, y'en a pour qui c'est les timbres, lui il aimait décapiter des lions en public, une fois il s'en est fait 100 dans la même journée. Un jour après avoir massacré trois éléphants, il aurait décapité une autruche et brandi la tête aux sénateurs qui étaient aux premières loges en disant "bientôt ce sera vous". Ces mêmes sénateurs ont envoyé son gladiateur préféré pour l'étrangler dans son bain. Son règne a quand même duré 12 ans.

    Thumbsdown Commodus

  6. Caracalla (règne de 211 à 217)
    Lui aussi a assassiné sa femme et son frère, mais ça devient presque logique à ce stade-là. Si t'as buté personne de ta famille, t'es considéré comme un nazebroque dans la branche des empereurs. À Alexandrie d'Egypte, des petits farceurs ont décidé de faire une pièce de théâtre pour se foutre de la gueule de ses crimes. Caracalla, vous voyez, c'est un peu le genre à prendre la mouche quand on le chambre, du coup il est allé a Alexandrie lui-même, a rassemblé tout les gens qui passaient sur une place et il les a tous fait massacrer, plus de 20 000 personnes en tout. Ce qui n'était pas très "Charlie".

    caracalla
    Crédits photo (creative commons) : ChrisO
  7. Dioclétien (règne de 284 à 305)
    Globalement, Dioclétien n'est pas vraiment considéré comme un des pires empereurs de l'histoire. Mais comme la plupart, il avait son petit pêché mignon et lui son truc, c'était les chrétiens, il ne pouvait pas les blairer. Il en a enfermé plusieurs milliers. Et comme ses petits salopards refusaient de croire aux dieux romains, il en a fait décapiter et crucifier quelques-uns (comme quoi cette petite mode de crucifixion a duré plusieurs siècles, ça va bien revenir un jour comme les pantalons pattes d'eph'). Vu que ça marchait toujours pas, il les a mis dans une arène pour qu'ils se fassent bouffer par les lions, ça ne les a pas vraiment fait changer de religion mais bon les gens aimaient ça, donc il a continué.

    Diocletian's_Palace_(original_appearance)
    La baraque du bonhomme, ça paye le massacre de chrétiens...

    Crédits photo : Ernest Hébrard

  8. Domitien (règne de 81 à 96)
    Domitien est un gars à la cool, sauf qu'évidemment il passe son temps à se taper des prostituées (dont sa nièce... qui on l'espère ne le faisait pas payer, ça se fait pas en famille), à buter des mecs et à tuer des mouches avec des aiguilles. Y'en a qui font pas de mal à une mouche, ben lui il aimait les défoncer bien comme il faut. Mais en vrai il préférait buter des mecs, et surtout du ponte, du gros bonnet. Évidemment, ça a fini par lui porter préjudice puisqu'il s'est fait massacrer par un gus nommé Stephanus qui a prétexté une blessure pour pouvoir planquer une dague sous ses bandages et l'assaillir avec ses potes gladiateurs qui y sont tous allés de leur petit coup de couteau. Comme dit le proverbe : "Plus on est nombreux, plus c'est marrant de mettre des coups de shlass' à des types".

    domitian
    Crédits photo (creative commons) : Sailko

Il est sympa DSK en fait...

Sources (pas toute super vérifiables) : Listverse, Walks of Italy, et la page wikipedia des Lois Romaines