café
Crédits photo (creative commons) : Ludie Cochrane

La vie de bureau rend facilement accro au café. Beaucoup ne peuvent pas commencer leur journée sans leur 'petit noir', et certains sirotent sur la journée l'équivalent d'un thermos entier. Tout cela a naturellement un effet sur le corps humain. Voici une petite liste de 10 conséquences d'un excédent de caféine sur votre corps.

  1. Vous entendrez des voix comme mamie et Jeanne D'Arc
    D'après une étude de l'Université de Melbourne, le café est une drogue psychoactive. En boire plus de cinq tasses par jour peut provoquer le fait d'entendre des choses qui n'existent pas. Pour leur test, les enquêteurs ont fait écouter un murmure à leurs sujets. Ils leur ont demandé d'appuyer sur un bouton dès qu'ils entendaient la chanson 'White Christmas'. Bien que la chanson ne soit pas jouée, les sujets qui avaient beaucoup de caféine dans le sang ont tout de même entendu la chanson. Bon ils ont fait l'étude dans un asile, mais quand même ...
  2. Vous avez le foie de Gérard Depardieu
    Selon une étude du 'National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases' des États-Unis, de petites doses de café aident votre corps à se détoxifier, mais une trop grande dose peut avoir l'effet inverse et perturber la fonction de votre foie. C'est surtout le cas si on combine la caféine avec de fortes doses d'analgésiques. En même temps, ça ne parait pas super intelligent, "je prends ça pour m'énerver, ça pour me calmer, ça pour m'énerver, ça pour me calmer ..."
  3. Et sa pression sanguine ...
    C'est ce qui ressort d'une étude menée par la Carnegie Mellon University, qui dit également que le café stimule votre cœur et peut causer une respiration superficielle. Ah bon ! Le café augmente le rythme cardiaque ? On les paye combien les mecs de Carnegie ? À croire qu'ils ont pris le "Mellon" ... (vous l'avez ?)
  4. Vous êtes encore plus insupportable qu'au naturel, ça fait beaucoup
    Une respiration superficielle due à trop de caféine peut entraver l'arrivée d'oxygène au cerveau, ce qui est dommageable pour votre processus décisionnel. En gros, vous devenez un être exécrable. Vous devriez vous mettre au thé, vous deviendrez un être exécrable, mais en plus vous serez une fiotte ... veuillez nous excuser pour ce commentaire, nous aussi on boit trop de café chez Topito.
  5. Vous n'avez pas fait de vraie nuit depuis juin 1997
    L'effet du café diminue de moitié après 6 heures et il faut en moyenne 24 heures avant d'éliminer complètement la substance de votre système. Boire du café juste avant d'aller dormir n'est donc pas une bonne idée. Les études ont en effet prouvé que cela diminue l'importante phase de sommeil paradoxal. Là, on ne met même pas le nom de l'université parce que c'est n'importe quoi. On peut juste vous dire que c'est la même qui a prouvé qu'une consommation excessive d'eau pouvait entrainer une augmentation du pissou.
  6. Vous devenez un gros flemmard, enfin, encore plus
    L'Université de Colombie-Britannique a mené une étude sur quarante rats à qui l'on administrait des amphétamines et du café. Les amphétamines faisaient travailler plus dur les rats fainéants et rendaient les rats courageux plus paresseux. La caféine au contraire rendait paresseux les rongeurs actifs, mais n'avait aucun effet sur les flemmards. Bien que l'étude ait été uniquement menée sur des rats, les enquêteurs sont persuadés que les conclusions peuvent aussi s'appliquer aux hommes. Moralité : camez-vous aux drogues illégales, celles qui sont autorisées ne sont jamais pleinement efficaces.
  7. Vous êtes aussi solide qu'une Cracotte
    Selon une étude de l'Université de l'Oregon, la caféine est mauvaise pour les os. Pour lutter contre la décalcification, les gros consommateurs de café doivent s'assurer de recevoir assez de vitamine D. En même temps, on s'en tape un peu. Ça fait peur à qui l'ostéoporose ?
  8. Les toilettes sont devenues votre seconde maison
    Encore des génies sur ce coup-là. Une étude de l'Université d'Alabama a prouvé que l'on doit plus souvent aller faire pipi lorsque l'on boit du café. Les problèmes de vessie déjà existants en sont en plus aggravés. C'est marrant parce que comme ça on aurait plus pensé à l'autre truc que l'on fait dans les toilettes.
  9. Vous allez vraiment galérer pour arrêter
    Selon l'American Heart Association, les grands buveurs de café peuvent ressentir des symptômes de manque douze à vingt-quatre heure après leur dernière tasse. L'effet le plus important est le mal de tête, mais ils peuvent aussi être angoissés, fatigués, dépressifs ou endormis. En gros, l'arrêt du café provoque une poussée incontrôlable de "cassecouillotérose", un mal dont, malheureusement, on ne parle que trop peu.
  10. Vous n'êtes quasiment jamais dans votre état normal
    D'après les chercheurs de l'Université Johns Hopkins, le café ne donne de l'énergie qu'aux moments où l'on "redescend" de son dernier shot de caféine. Quand la caféine quitte votre corps, vos performances cognitives sont amoindries et votre humeur devient plus négative. La seule façon de revenir à un état normal est alors de reboire une tasse. C'est alors comme si vous receviez à nouveau de l'énergie, alors qu'en réalité vous revenez simplement à votre niveau habituel pour une courte période. Un cercle vicieux se crée donc de cette manière. Vous n'auriez jamais dû commencer...

Et pourtant vous n'êtes pas prêt d'arrêter. Avouez-le, vous êtes accros.

Source : Références.be

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :