A part vous faire parler une langue étrangère de manière fluide, vous faire danser alors que vous détestez ça et vous faire envoyer des textos à votre ex à pas d'heure, quels peuvent bien être les effets de l'alcool sur votre corps ? Sur votre cerveau, votre foie, votre coeur ? On vous dit tout et ça fait un peu peur.

  1. L'alcool est un dépresseur qui vous inhibe
    Contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'alcool n'est pas antidépressif qui vous donne envie de faire la fête, bien au contraire.

    Source photo : Giphy
  2. Mais il augmente le niveau de dopamine de votre cerveau
    En faisant cela il vous fait croire que vous allez mieux et vous ne ressentez pas (tout de suite) ses effets dépresseurs qui vous anesthésient. Malin l'alcool.

    Source photo : Giphy
  3. L'alcool ralentit votre respiration, votre rythme cardiaque et votre réflexion
    Vous n'êtes pas plus intelligent bourré, et ça vous deviez déjà le savoir. Vos réflexes en prennent un coup parce que c'est tout votre corps qui subit les conséquences de cette intoxication.

    Source photo : Giphy
  4. L'alcool affecte votre mémoire à long terme
    L'abus d'alcool endommage les connexions entre les neurones et modifie de manière permanente la façon dont le cerveau traite et analyse les informations. C'est en partie pour cela que vous avez du mal à vous souvenir de toute votre soirée en détail.

    Source photo : Giphy
  5. Vous serez saoûl plus vite si votre alcool est gazeux
    Dire "Olala je suis pompette" après une coupe de champagne, c'est tout à fait normal. Normalement l'alcool met entre 40 et 90 minutes pour atteindre votre sang, mais avec un liquide gazeux, cela se passe plus vite. (Les bulles font pression sur votre estomac et pousse l'alcool dans le sang. Il paraît.)

    Source photo : Giphy
  6. Les buveurs excessifs peuvent développer une stéatose hépatique
    Une condition qu'on retrouve parfois chez certains oiseaux gavés en élevage pour faire du foie gras. Les symptômes ? Fatigue, douleurs, perte de poids. Ça donne envie de s'ouvrir une petite bière. (Et sinon il y a aussi la fibrose, la cirrhose ou l'hépatite alcoolique aiguë.)

    Source photo : Giphy
  7. Boire beaucoup sur le long terme (ou d'un coup très très fort) peut endommager votre coeur
    Il n'y a pas que le cerveau et le foie qui sont touchés par la consommation excessive d'alcool. Le coeur aussi prend cher : cardiomyopathie (insuffisance cardiaque, troubles du rythme et mort subite), hypertension, bref, pas de jaloux, on se fout mal de partout.

    Source photo : Giphy
  8. Et puis pour finir avec les bonnes nouvelles, la surconsommation d'alcool augmente le risque de cancer
    Bouche, œsophage, gorge, il y en a pour tous les goûts. Oui on sait, ça fait un peu peur mais tout ça n'est vrai que si vous buvez comme un trou ou si vous êtes alcoolique, ce qui se soigne. Donc pas de panique vous pouvez terminer votre verre de vin.

    Source photo : Giphy

la conclusion de cette triste fable c'est que l'alcool il faut en boire avec modération sinon c'est dangereux. Et aussi que s'il y a des bulles on est saoul plus vite. Incroyable.

Source : BusinessInsider

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :