Crédits photo (creative commons) : Denis Dervisevic

« DSK ! DKS outragé ! DKS brisé ! DSK martyrisé ! Mais DSK libéré ! ». Tout le monde est au courant et a sûrement entendu sa première déclaration, dans laquelle il dit qu’il a hâte de rentrer au pays mais après avoir encore "quelques petites choses à faire auparavant". Lesquelles ? La presse se perd en conjoncture sur ces fameuses petites choses... Mais nous, à Topito, on sait !...

  1. Récupérer certaines affaires laissées au Sofitel : quand on part précipitamment après 9 minutes, forcément, on en laisse toujours un peu derrière soi. Et en profiter pour aller dire au revoir à certain(e)s employé(e)s ?
  2. Conclure avec la (coûteuse) gardienne de son immeuble (coûteux aussi) : quand le poisson est ferré, faut pas le lâcher, il le sent bien ce coup là.
  3. Faire le tour des US en décapotable avec Anne : libre et sans emploi, c’est le moment de se faire la route 66, en errant de motels en motels. En plein démarrage des primaires US pour leur propre présidentielle, c’est plutôt bien vu.
  4. Aller sur Times Square s'acheter un T-shirt "I love New York", une couronne de statue de la liberté pour Anne, et se faire un bon steak-house : on ne sait jamais, quand tu n'as pas prévu de revenir sur New-York avant un petit moment, autant faire le touriste qui ne passe qu'une fois.
  5. Préparer ses arguments pour le procès en civil et ses déclarations à son retour en France, même si tu n'as rien fait : puisque tes avocats t'ont coûté une blinde sans qu'ils aient finalement eu à en faire beaucoup, autant rentabiliser ton lourd investissement. Et préparer le futur.
  6. Rendre visite à Mme Diallo, en gentleman : 9 minutes pour bien se connaître dans une vie, c'est du "speed-hôtel-dating", c'est trop court. Elle et lui ont encore tant de choses à se dire, à partager, à finir. Pour régler une fois pour toute cette frustration naissante dans cette nouvelle amitié. Quitte à régler tout ça autour d'un bon gros chèque.
  7. Préparer activement "Le retour de la vengeance" : et donc rencontrer dans certains clubs obscurs des personnes mal intentionnées pour monter un contre-complot contre Nicolas. Retour à l’envoyeur ?
  8. Aller visiter les locaux du "Daily News" et "du New York Post" avec un sourire en coin mal dissimulé : en profiter pour faire un peu pipi sur la moquette tiens.
  9. Aller enfin faire son pot de départ au FMI : et en profiter pour discuter avec avec Christine Lagarde, pour lui dire que elle aussi, son tour viendra. D'avoir des problèmes avec la justice à ce poste maudit hein bien entendu, pas autre chose.
  10. Créer son propre parti politique, le PDMQOMMMQRTEEPFPNLP (Parti Des Mecs Qui Ont Méchamment Morflé Mais Qui reviennent Toujours Et Encore Plus Fort Pour Niquer Le Petit) pour revenir en free lance dans la course à l’Elysée : il ne peut en rester qu'un.

Et vous, vous croyez qu’il a quoi à faire comme "petites choses" l'ex-présidentiable ?