hhh
Crédits photo (creative commons) : Ky

Aujourd'hui l'équipe de Topito reçoit le Docteur Nostro qui vient évoquer avec vous les effets que peuvent avoir les drogues sur votre sperme. Car c'est aux hommes que nous nous adressons aujourd'hui. Si vous voulez vous reproduire un jour dans des conditions optimales, les drogues ne sont peut-être pas une excellente idée (au même titre que la clope ou l'alcool d'ailleurs). Loin d'être moralisateur, Doc Nostro vous explique les risques encourus, et ça ne fait jamais de mal d'apprendre.

  1. La marijuana
    Chez les fumeurs réguliers, la weed diminue le nombre de spermatozoïdes dans le sperme ainsi que leur mobilité. En gros, ils sont paresseux et défoncés, comme vous. Cependant les effets de l'herbe sur le sperme se dissipent rapidement une fois que le fumeur décide de délaisser les joints pour les chewing-gum.
    L'avis du Docteur Nostro : "La weed c'est mal mais c'est moins mal que de tuer quelqu'un."
  2. La cocaïne
    La cocaïne est réputée pour sa faculté à empêcher ces messieurs de lever leur engin, ce qui s'explique tout naturellement par son effet vasoconstricteur (qui rétrécit les vaisseaux sanguins). Très peu d'études ont été faites sur les effets de cette drogue sur le sperme mais des tests effectués sur des animaux ont montré que la cocaïne pouvait être transmise à l'ovule féminin via le sperme. Cette présence anormale serait dangereuse pour le foetus et pourrait mener à des fausses-couches. Rien de très agréable, donc.
    L'avis du Docteur Nostro : "Une fois en 5ème j'ai sniffé de la craie avec des copains et c'était bien de la merde, tu peux me croire."
  3. L'héroïne
    L'héroïne comme les autres opiacés d'ailleurs, peut avoir de graves effets sur le système reproductif. Des hormones indispensables à la reproduction ne sont plus ou pas assez générées et le corps ne produit plus assez de sperme. L'addiction et l'usage régulier d'héroïne auraient aussi un effet sur l'ADN contenu dans le sperme, augmentant le risque de fausses-couches.
    L'avis du Docteur Nostro : "Si j'étais toi j'y toucherais pas, cette merde à emporté Janis Joplin."
  4. La méthamphétamine
    A priori, pour quelqu'un accro à la meth, l'idée d'avoir un gosse n'est pas en haut de sa liste, et il y a d'autres choses à régler avant de penser famille. Les effets sur le corps sont violents et rapides : le taux de testostérone diminue fortement et le risque de déformations cardiovasculaires chez l'enfant est très élevé.
    L'avis du Docteur Nostro : "J'ai connu un mec une fois, il a pris de la meth et il a trouvé ça dégueulasse, alors bon."

  5. Le LSD
    La plupart des études réalisées sur des sujets défoncés à l'acide n'indiquent aucune altération du sperme. Rien. Ils ont bien cherché mais a priori tout roule.
    L'avis du Docteur Nostro : giphy
  6. La MDMA/Ecstasy
    La MD vous donne envie d'aimer tout le monde et de serrer les dents mais ce que vous savez moins c'est qu'elle endommage l'ADN contenue dans votre sperme ainsi que les tissus testiculaires. Vos spermatozoïdes nagent normalement mais ils sont beaucoup moins nombreux que d'habitude. Sans compter le risque de déformation cardiaque de vos futurs enfants.
    L'avis du Docteur Nostro : "C'est amusant en soirée tous ces jeunes qui boivent de l'eau vous ne trouvez pas ?"
  7. L'alcool
    Une consommation "excessive" d'alcool active l'aromatase, une enzyme réduisant la sécrétion de testostérone en la convertissant en œstrogènes. Autre symptôme alarmant : une atrophie testiculaires (les spécialistes parlent de "petites burnes"), ce qui devrait suffire à vous calmer.
    L'avis du Docteur Nostro : "Man-boobs et noisettes dans le caleçon, ça valait vraiment le coup de reprendre un picon..."
  8. La caféine
    Selon une étude, la consommation raisonnable de café n'affecte ni la densité des spermatozoïdes ni la nature de leurs déplacement. En revanche, chez les gens buvant plus de 6 cafés par jours, les spermatozoïdes deviennent beaucoup plus speed et galopent partout. Du coup, l'idée d'un traitement à base de caféine pour résoudre les problèmes de fertilité serait à l'étude.
    L'avis du Docteur Nostro : "Là j'essaye très fort de ne pas penser au sperme de George Clooney."
  9. Bonus : Le Coca
    On a trouvé une étude qui a estimé la semence de jeunes hommes en fonction de leur consommation de "sodas à base de cola". Et il se trouve que ceux qui en boivent plus d'un litre par jour ont un sperme tout pourri. Bon... il se trouve aussi que ces mêmes mecs ne mangent ni fruits, ni légumes, ne boivent jamais de lait et passent l'essentiel de leur temps à glander devant la télé. Du coup, le Coca n'y est peut-être pas pour grand-chose.
    L'avis du Docteur Nostro : "C'est 23 euros et je ne prends pas la carte vitale."

Le Docteur Nostro n'a pu rester pour rédiger la conclusion mais il nous a laissé un message pour vous :
"Les topitos, faites gaffe à votre sperme, prenez-en soin, buvez du jus d'ananas et surtout n'oubliez pas le respect."

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :