bonjour
source photo : Extrait de Fight Club - Montage Topito

On a tous, dans notre entourage, un relou qui croit bon de saluer l'assistance de manière "drôle et décalée". Et on est tous d'accord pour dire que c'est la plaie. Parce que le relou en question, en plus de vous imposer de bon matin sa bonne humeur, va piocher dans sa profonde culture télévisuelle ou radiophonique, celle sur laquelle il a bâti son subtil univers humoristique. Petit zapping des références qui font encore fureur dans les halls d'entrée d'entreprises.

  1. "Bongour"
    Ce qu'Elie Semoun a fait de moins drôle, à égalité avec "Merki". Si un de vos collègues fait ce genre d'entrée au boulot, il est possible que vous ayez le droit de le cogner selon le règlement intérieur de l'entreprise.
  2. "Cher amis, bonjour ! "
    Si dans votre boite un collègue vous salue en faisant référence à Lucien Jeunesse et son "Jeu des Mille Francs" (1965), courrez vous renseigner auprès des prud'hommes : manifestement, personne ne part à la retraite dans votre entreprise. C'est un problème.
  3. "Beuaaaaar".
    Celui qui vous salue à la manière du Commandant Sylvestre aux Guignols (depuis 1991) attendra de votre part une réponse sous la forme "Beuaaaar aussi". Si vous lui faites cet honneur, sachez que l'encourager ne résoudra rien, bien au contraire. Soyez responsable, laissez le dans un silence gênant qui sera bien plus pédagogique.
  4. "Salut, tu / vas / bien..."
    Les Inconnus dans Auteuil-Neuilly-Passy (1991). Ajoutez à ça une voix trainante à la Marc-Olivier Fogiel, et vous savez que vous êtes tombé sur un fieffé abruti.
  5. "Bon bon bonjour..."
    Il est de plus en plus difficile de tomber sur un champion qui pense que ça vous fera plaisir de réentendre l'air de la pub "Bonjour" de Nestlé datant de 1985. Juste derrière, il devrait vous chanter "je suis de bonne bonne bonne humeur ce matin, y'a des matins comme ça...". Abattez-le avant.
  6. "Bonjour c'est pour un sondage"
    Le hippie sondeur de Coco Boy (1982). Tomber sur un mec qui se rappelle de Stéphane Collaro, c'est déjà pas de bol. Tomber sur quelqu'un qui l'assume en plus, c'est vraiment la tuile.
  7. "Wazaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!"
    Quand on a des potes, en 2015, qui refont l'antique pub de Budweiser, on n'a pas besoin d'ennemi.
  8. "Salut les p'tits clous!"
    Les années 80, c'était déjà merdique entre 1979 et 1990. Ça l'est devenu encore plus avec le revival Casimir et compagnie. C'est désormais le parangon du mauvais goût d'afficher avec autant d'aplomb une quelconque nostalgie pour le Top 50 qui remplit allègrement les grilles de la TNT depuis plusieurs années. Le mec qui vous dit "Salut les P'tits Clous" a très certainement du Début de Soirée dans son iPod. Voila qui devrait vous encourager à vous tenir suffisamment éloigné de ce genre d'énergumène.
  9. "Sala, Sali, Salut!"
    Ned Flanders adresse ses salutations ainsi dans les Simpsons depuis 1990. Donc soit vous avez affaire à une personne qui a découvert les Simpsons avec W9, soit vous êtes tombé sur un comique qui n'a pas renouvelé son stock de bons mots depuis plus de vingt ans. Dans un cas ou dans l'autre, évitez cette personne comme la peste.
  10. "Bijour Monsieur Vincent"
    La parodie des Envahisseurs par les Inconnus (1990) nous montre à quel point on est aujourd'hui un peu plus timoré et/ou respectueux : Une entrée avec ce salut et l'accent scandaleux qui va avec et le malaise est assuré.
  11. "Salut les p'tits pédés ! "
    Capitaine Flirt dans « Ça détourne ou Le Triomphe de Bali Balo, ou La Splendeur de la honte, ou L’Invasion des pervers polymorphes, ou Le Lapin connaît la musique » (1992). Un classique à essayer en comité restreint.

  12. "This is not a method, this is provocation, please you stop now (bonjour)"
    Jacques Chirac en 1996. Et très dur à placer mais cultissime.