« Toi qui voulais, toi qui voulais, toi qui voulais toucher, toucher la chatte à la voisine », nous dit Francky Vincent. Mais à quoi s’attendre de ladite chatte à la voisine ? Alors que le nombre de corrections des lèvres vaginales a été multiplié par cinq entre 2001 et 2010 et que la pornographie a imposé une sorte de modèle dit normal en matière de tronche de foufe, l’expérience prouve que si, la nuit, tous les chats sont gris, il n’en va pas de même des chattes. Même le jour.

Ce top existe également en version 100% pénis.

1. Celui où qu'on voit pas bien l'entrée

Les lèvres obstruent l’entrée et on est obligé de se positionner façon guetteur au moment d’entamer la pénétration, ce qui implique une certaine souplesse au niveau des côtés ou un don d’omniscience. Patience est mère de sûreté pour éviter des remarques de type « Aïe ».

2. Celui où le clitoris est quasi-invisible

On s’était saucé dans tous les sens du terme ; gentille descente léchouillante depuis les seins jusqu’au vagin. On était là pour le plaisir. Et là ; patatras : impossible de trouver le clitoris. On se sent ridicule, là, à lécher des lèvres, on écarte, on fait ce qu’on peut, on arrête, on pleure.

3. Celui où le clitoris est gigantesque

C’est agréable les parcours fléchés. En revanche, la dimension de la chose laisse parfois des doutes sur le genre véritable de la personne avec laquelle on s’est accouplé. Sans compter sur la difficulté à mettre son zizi dans une zezette gardée par un hallebardier anglais.

4. Celui où il est presque impossible de rentrer tellement c'est étroit

Egalement appelé le VRP pour lubrifiant. L’expérience peut se transformer en torture au papier de verre en l’absence dudit.

5. Celui qui est compact, dur et rond

Le truc ressemble à un punching ball ou à une couille par 6 degrés. Solidité, élasticité, bonne santé. Du sexe vigoureux, tout en rondeurs. Solide.

6. Celui qui est très rose et brillant

Passée l’interrogation sur la santé et l’hygiène de la personne dont le vagin fait métonymie, on passe un très bon moment, en toute lubrification et avec force luisances.

7. Celui qui est très brun et mat

Mystères de l’Andalousie, chants des sirènes, élégance, la nature en plus.

8. Celui dont les lèvres pendent, asymétriques

Un genre de test de logique ou une invitation au Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette, dans lequel la barbichette aurait été remplacée par des lèvres.

9. Celui dont les lèvres sont rentrées

Sortie de vortex géant, trou noir aspirant tout autour de lui, yoni intersidéral d’une voracité telle que tout autre bout de chair a été avalé par ses soins. Se méfier.

10. Celui qui est soi-disant parfait

C’est une chimère, toutes les foufounes sont belles.

Jean-tiret-Michel Grosbeauf.

Chez moi ou chez oit’, au chaud dans ta ch…

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :