L’être humain est un personnage complexe. Le moindre sujet banal est pour lui l’occasion de révéler son génie, de se démarquer. Alors quand le débat est aussi crucial et clivant que la façon de manger un biscuit au chocolat, on a le droit à un feu d’artifice d’idées, une explosion de saveurs, un gloubi-boulga d’absurde.

1. Le manger normalement

Bouchée après bouchée, le Prince avance inexorablement vers une fin certaine. Cette technique, certes efficace, manque cruellement d’originalité. Pour preuve, Lucien Bouchignon, expert comptable en banlieue parisienne, père de deux enfants, et qui passe toutes ses vacances dans le midi, les mange ainsi. Nul.

2. Le gober

Cette technique permet de décupler le plaisir de ce goût inimitable. Il existe un risque d’étouffement pouvant déboucher sur un décès de type définitif. Elle est de plus réservée aux personne possédant une large mâchoire, et par extension un petit pénis.

3. La technique de la léchouille

Elle consiste à séparer les deux biscuits pour tirer la substantifique moelle, le chocolat, avant de manger les deux biscuits qui sont pourtant dépourvus de toute forme d’intérêt sans le délice cacaoté qui les accompagne.

Variante : ne pas manger les biscuits. Cette variante est uniquement adoptée par les gens pourvus d’un cerveau capable de différencier le bien du mal, l’eau du feu, ou encore Dark Vador d’un feu de cheminée.

4. En commençant par les bords

Bel effort d’originalité, cette technique permet de garder le meilleur pour la fin. Les utilisateurs de cette technique sont des gens malicieux qui savent qu’un triangle est rectangle quand le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carés des deux autres côtés.

5. En le trempant dans du lait

Si vous faites ça, laissez-moi vous dire un truc, au nom du peuple français : VOUS ÊTES CHIANT.

6. En poudre

Un jour, un homme eut l’idée de passer son Prince au mixeur avant de le manger en poudre. Malheureusement, personne n’était avec lui pour lui dire que c’était une idée de con.

7. Le sniffer

Variante du point précédent, sachez que si vous faites ça, vous êtes les plus gros drogués du monde.

8. L'injection

Erratum : c’est vous les plus gros drogués. Mes excuses aux sniffos.

9. A l'aide d'une perceuse

Une perceuse plantée au milieu du Prince, la bouche sur le côté, et c’est tipar. Cette méthode comporte certes des risques en terme de perte de dents, mais convient parfaitement aux personnes pressées, par exemple par un rendez-vous professionnel.

10. Le démembrer puis ne manger que le cœur

Les vrais savent.

Les Princes, on vous aime. Vous serez toujours dans nos cœurs.