La frontière est ténue. Un verre ? Deux ? Pas plus. Les effets de l’alcool sont immédiatement effectifs et ils sont plus forts qu’on ne le pense. Même sans se mettre une race on se désinhibe un peu. Et si l’on ne se sent pas changé, les autres, eux, peuvent remarquer un certain nombre de différences. La preuve.

1. L'équilibre

Sobre : Droite gauche droite gauche, sur une jambe ou sur deux jambes, trébucher ne peut être qu’une affaire d’inattention et de table basse franchement mal placée.

Légèrement gris : Oula, c’est pas que ça tourne, la terre entière, mais c’est pas que ça tourne pas non plus. Attends, je vais m’affaler un peu dans cette chaise l’air de rien histoire d’apporter un peu de stabilité à cette vie difficile.

Source photo : Giphy

2. Le regard

Sobre : Droit devant soi, vers l’horizon et au-delà. L’avenir s’offre à nous et on va pas se priver de le suivre.

Légèrement gris : Circulaire et perdu. Toute chose est un peu nouvelle, sous cet angle. Toute chose mérite qu’on s’y attarde, qu’on prenne le temps. Surtout cette bouteille d’alcool.

3. Le rapport à la musique

Sobre : « Elle est cool, cette musique ! »

Légèrement gris : « Elle est ouuuuuf cette musique, tu veux bien qu’on la remette 75 fois de suite ? »

4. L'estime de toi-même

Sobre : Après tout, je ne suis pas trop mal, ni trop moche, ni trop beau, ni trop maigre, ni trop gros, ni trop intelligent, ni trop bête : normal le mec, sympa, parfois drôle, parfois courageux. Normal.

Légèrement gris : Au choix : Hey mais je suis pas mal en fait, pas mal du tout, même, pas mal classe… Je vais boire un verre pour fêter ça ! OU Je suis une merde. Je l’ai toujours su, mais là ça me saute aux yeux, je suis une merde. Je vais boire un verre pour oublier.

5. Ton niveau de passion pour les choses qui te passionnent

Sobre : Dernièrement, tu t’intéresses un peu à l’astrophysique : attention, tu n’es pas un spécialiste, mais enfin tu commences à comprendre des choses qui ouvrent sur de nouvelles connaissances et les gens aiment quand tu en parles.

Légèrement gris : Cela fait désormais 1 heure, et non pas 5 minutes, comme tu le penses, que tu as coincé ce pauvre mec pour lui monologuer quelque chose à propos du big bang, quelque chose d’absolument inintelligible et inintéressant. Les gens le regardent comment on regarderait un condamné à mort.

Source photo : Giphy

6. Ton volume sonore

Sobre : Ta voix, qu’elle porte ou non, ne dépassera jamais les 70 décibels et tout le monde s’en accommode.

Légèrement gris : Tu hurles, mais tu ne t’en rends pas encore compte. Mais par contre tu hurles, tu sais. Fort et tout, et pour parler de trucs vraiment pas intéressants, comme ta théorie sur l’expansion de l’univers.

7. Le regard que les autres portent sur toi

Sobre : Bah c’est Thomas, on le connait, c’est Thomas, quoi. Qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

Légèrement gris : Et merde, Thomas commence à parler fort. Il est à bourré h – 30 minutes.

8. Ton rapport à l'alcool

Sobre : « Je boirais bien un verre pour me détendre. »

Légèrement gris : « Je boirais bien la bouteille sans jamais savoir m’arrêter. »

9. Ta désirabilité

Sobre : On va pas se mentir, ça dépend un peu de toi, de ta gueule, de ta personnalité et de ton humour.

Légèrement gris : « JE SUIS UNE SEX MACHINE ET JE COMPTE BIEN ME LE PROUVER »

Source photo : Giphy

10. Ta fidélité

Sobre : Vraiment, c’est pas mon genre de faire ce genre de trucs. La trahison, très peu pour moi. Dans la vie, il faut se fixer des limites et des repères et je connais les miens.

Légèrement gris : « JE SUIS UNE SEX MACHINE ET JE COMPTE BIEN ME LE PROUVER »

L’alcool, c’est vraiment nul. Mais qu’est ce que c’est bien d’être nul, de temps en temps.