« Tu verras, avec chaque bébé, c’est différent. » Euh oui, je confirme. Surtout entre le premier et tous les autres.

1. Pour le premier, tu as mesuré ton ventre tous les jours, pendant la grossesse

Tu as noté tes petites sensations, la première fois que tu l’as senti bouger, le nombre de fois où tu as vomi, l’évolution de ton poids par semaine, et pour clore le tout tu as fait une séance photo en noir et blanc, pour bien te souvenir de tout.

Pour les suivants, tu arrives tout juste à te souvenir de leur date de naissance.

2. Pour le premier, tu as tenu un "journal de bord de mon bébé"

C’est si mignon, ce petit bout de cordon tout sec collé à la page 7, et aussi cette première mèche de cheveux glissée dans une petite enveloppe. Dans la partie « notes » de chaque page, tu t’adressais à lui à la deuxième personne du singulier, en disant « aujourd’hui tu as eu des selles liquides, pauvre chou. »

Pour les suivants, tu es déjà super fier de te souvenir de leur premier doudou.

3. Pour le premier, tu as bien soigné le carnet de santé

Tu t’es appliqué pour écrire, comme sur tes cahiers de texte en CE1. Tu t’es fait offrir un joli protège carnet de santé au nom de l’enfant, et les pages sont noircies de l’écriture illisible de ce médecin que tu consultais régulièrement, pour vérifier que tout allait bien.

Pour les suivants, tu es sûr que les carnets de santé sont quelque part dans la maison, c’est déjà bien.

4. Pour le premier, tu as appliqué tes principes (presque) à la lettre

Ok, tu as fait des petits écarts sur la tétine par exemple, et tu te plais à dire « Avant j’avais des principes, après j’ai eu un enfant. » Mais pour le reste, il y a des choses non négociables, non, Tom, pas de tablette avant de faire dodo.

Pour les suivants, tu maintiens effectivement quelques principes, comme le fait qu’on ne joue pas à la tablette dans le bain, bon, d’accord, mais 20 minutes seulement.

5. Pour le premier, tu as fait un gateau Tchoupi pour ses 1 ans

Enfin tu as essayé, ce qui est déjà remarquable.

Pour les suivants, tu as planté la bougie dans un Kiri et ils étaient très contents, preuve que c’est vraiment l’intention qui compte.

6. Pour le premier, tu as acheté la poussette dernier cri, le lit évolutif 7 en 1 et un transat qui vibre pour le bercer

Et même un arbre à biberons pour les faire sécher, dont tu t’es servi deux fois avant de faire sécher les biberons à l’envers près de l’évier, comme tout le monde.

Pour les suivants, tu as gardé le matériel du premier. La poussette n’est plus vraiment dernier cri, le lit plus très évolutif, le transat ne vibre plus, il y a des miettes de boudoir toute sèches collées partout, mais ça va très bien comme ça.

7. Pour le premier, tu as envoyé les faire-part à temps

Et même des petits mots pour remercier les gens qui t’avaient remercié de ton faire-part en t’envoyant une Sophie La Girafe.

Pour les suivants, tu as eu la joie d’annoncer à tes amis en même temps les 4 ans de l’un et les 2 ans et demi de l’autre, si c’est pas du foutage de gueule, ça.

8. Pour le premier, tu as des jolis albums photos que tu as fait imprimer régulièrement, à l'heure de la sieste

Tu disais « c’est trop dommage, si on ne les imprime pas on ne regarde jamais les photos. »

Pour les suivants, tu pensais la même chose mais à l’heure de la sieste tu dormais aussi, tu ne peux pas tout faire.

9. Pour le premier, tu as eu à coeur qu'il teste plusieurs activités extrascolaires, afin d'éveiller sa curiosité

« C’est important qu’il aille à la rencontre de lui-même », tu t’es même entendu dire aux parents avec qui tu poireautais une heure en attendant la fin du cours de judo.

Pour les suivants, tu as surtout à cœur de pas trop te faire chier le week-end à les emmener chacun à deux points opposés de la ville. Du coup tu les as mis au même cours de poterie, c’est bien, la poterie.

10. Pour le premier, tu disais que tu étais fatigué et tout le monde te plaignait

« Oh oui dis donc, ça chamboule la vie un petit bout comme ça. »

Pour les suivants, tu te rends compte qu’avant ce n’était pas de la fatigue. Et quand tu dis que tu es crevé, tout le monde s’en tape, parce qu’après tout, « tu les as bien voulus, non ? »

Oui, tu les as bien voulus. Et le plus dingue, c’est que tu ne regrettes même pas de les avoir eus. Et ça, c’est bien le seul point commun entre le premier, et ceux qui ont suivis.