Ah les jeunes, c’est de pire en pire, hein, ça. Moi, il faut bien prendre un exemple et là, ce sera moi et bah moi, moi j’étais au lycée y’a pas si longtemps, y’a quoi, y’a 15 ans j’étais au lycée et il y a 15 ans et bah, hein, oui : dans le mille : c’était mieux. Et alors avant moi, vous entendriez les récits de mes soeurs : encore mieux. Alors bon, oui, les temps changent.

1. Les relevés de notes en ligne

Vous vous souvenez des bulletins qu’on recevait à la fin du trimestre, remplis à la main, patiemment, par nos professeurs attentifs ? Ces appréciations jetées à la main : « peut mieux faire ! » « satisfaisant malgré des bavardages… » « trop ouf balèze »… Bah maintenant tout ça se fait en ligne. On rentre les notes dans un logiciel, et les élèves y ont accès. Oui, ça change tout.

2. Les projections numériques en classe

On n’utilise quasiment plus le tableau, aujourd’hui. Les profs projettent des PowerPoint, les élèves utilisent des tablettes, c’est trop le XXI° siècle, quoi.

Source photo : Giphy

3. Plus ça va, moins les profs sont respectés par les parents

La plupart des profs qui officient depuis plusieurs décennies ne se plaignent pas tant de la baisse de niveau des élèves ; en revanche, ils pointent souvent du doigt la tendance grandissante des parents à soutenir leurs enfants en cas de litige entre l’élève et le professeur. Il existe une plus grande défiance envers le corps professoral et, à présent que les parents peuvent directement écrire aux profs pour se plaindre ou prendre des rendez-vous en ligne, les profs sont davantage soumis à cette agressivité.

4. Les téléphones portables

Sur le forum Reddit que nous citons en source, un utilisateur résume bien la situation :

  • 1997 – « Vous n’aurez pas toujours une calculatrice avec vous, entraînez-vous à calculer mentalement ! »
  • 2017 – « Avant le début du contrôle, tous les élèves doivent éteindre le calculateur multifonctions qui les accompagne partout où ils vont. »

5. Les parents sont prévenus des absences par SMS directement

Si un élève n’est pas présent, les profs et l’administration en informent directement les parents par SMS. Du coup, ça devient un peu plus difficile d’intercepter les lettres envoyées par le lycée pour imiter la signature parentale, sauf à voler le téléphone de pôpô ou môman.

Source photo : Giphy

6. En 1990, on pouvait fumer dans la cour

Ce n’est pas rien ; dans les années 90, il existait des espaces fumeurs dans les cours d’école. Ce n’est que depuis 2007 que les lycéens ont bien plus de difficultés à jouer aux rebelles avec une clope dans le préau.

7. Les programmes

Les programmes ont énormément changé depuis les années 1990. L’enseignement de la géographie, par exemple, a été repensé du tout au tout pour quitter le terrain de la géographie physique et s’intéresser davantage aux enjeux politiques et sociétaux de la géographie ; de même, les programmes d’histoire ont beaucoup évolué vers l’enseignement de civilisations plus diverses.

Source photo : Giphy

8. Jusque dans les années 90, on étudiait les sciences nat'

Et pas la SVT. Ce n’est qu’en 94 que l’acronyme est entré en vigueur. Et il a bien fallu attendre 2010 pour que les parents arrêtent de dire sciences nat’. Pareil pour les bac A, B et C, d’ailleurs.

9. Les méthodes éducatives

Aujourd’hui, les profs sont formés à effectuer plusieurs activités dans une même séance. Les modes d’enseignement sont de moins en moins verticaux et de plus en plus horizontaux, les élèves étant associés au maximum à l’apprentissage et à la fabrication du cours. Plus aucun (bon) prof ne dicte.

Source photo : Giphy

10. Le travail porte de plus en plus sur le développement de l'esprit critique des élèves

L’irruption d’Internet a modifié notre rapport au savoir. L’apprentissage des dates-clés a laissé place à un enseignement plus large consistant à comprendre les enjeux et les tendances d’un phénomène, la connaissance des faits précis étant accessible en permanence sur Smartphone. Le corollaire à cette nouveauté est que les élèves doivent développer un esprit critique suffisant pour savoir identifier d’où émane ce qu’ils lisent ; d’où la réalisation d’exercices visant à développer cet esprit critique au maximum.

La grosse différence, surtout, c’est que je suis plus au lycée et que je me sens vieux.

Source : Reddit (entre autres)

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Pas envie de retourner en cours ? On a déniché les gadgets les plus cool pour te motiver :