En 10 ans, tout change. La vingtaine est un mirage, on avait des rêves, on avait des envies, on se projetait ailleurs. Mais si tout change, les habitudes ont la vie dure : la gueule de bois, cette fidèle amie, sait quand nous rendre visite à l’improviste. En 10 ans, elle n’a pas changé : c’est nous qui avons changé.

1. Les causes

A 20 ans, l’ingestion de plusieurs bouteilles d’alcool en tous genre, avec des mélanges improbables de type vodka whisky gin jus de pamplemousse.
A 30 ans, tu as bu autre chose que du vin naturel, horreur MALHEUR !

2. Les prémisses

A 20 ans, il est 15 heures quand elle commence. Soit une heure avant de reboire une bière.

A 30 ans, il est 7 heures du mat quand elle commence. Soit 13 heures avant d’avoir le droit de se recoucher.

Source photo : Giphy

3. Accentuations

A 20 ans, la présence intempestive d’un copain encore saoul de la veille qui hurle et braille.

A 30 ans, la présence intempestive d’un enfant braillard qui a l’air saoul tout le temps.

4. Les symptômes

A 20 ans : Un mal de tête désagréable et une impression de nausée.

A 30 ans : Une migraine infernale, une impression de nausée et surtout l’impression d’être gros, nul, bête et qu’il faudrait en finir tout de suite.

Source photo : Giphy

5. Ce qu'on aurait dû faire (et ne pas faire)

A 20 ans, on aurait dû éviter de boire cette bouteille de Tequila bon marché cul sec pour faire le malin. Et de se mettre nu dans la rue, aussi.

A 30 ans, on aurait dû alterner un verre d’eau, un verre d’alcool. On se l’était promis. C’est quoi cette photo de moi nu dans la rue ?

6. Les conclusions à en tirer

A 30 ans : « Je ne boirai plus jamais d’alcool de ma vie. » Un engagement qui tiendra bien 2 semaines.

A 20 ans : « Je ne boirai plus d’alcool de la semaine. » Un engagement qui tiendra bien 2 heures.

7. Conséquences

A 20 ans, il est tout à fait acceptable socialement de se rendormir jusqu’à 21 heures.

A 30 ans, il serait mal vu de ne pas se présenter au brunch prévu de longue date.

8. Remèdes

A 20 ans, on reboit une bière avec un doliprane et ça passe.

A 30 ans, un petit jus de cranberry détox, des oeufs benedict à 30 balles, et ça va toujours aussi mal.

9. L'angoisse

A 20 ans : j’ai dépensé 42 euros hier soir ??????!!!!!!

A 30 ans : j’ai dépensé 350 euros hier soir ??????!!!!!!

Source photo : Giphy

10. Le jour d'après

A 20 ans, tu peux enchaîner sur une journée de taf après une nuit blanche tranquillou.
A 30 ans, tu as posé 3 jours d’arrêt maladie.

Mieux vaut ne jamais avoir 20 ans ou ne jamais avoir 30 ans, mais en tous les cas ne pas passer de l’un à l’autre.