Fin mars, le gouvernement a commencé à discuter d’une réforme du régime de retraite pour faire face aux bouleversements démographiques prédits par l’INSEE d’ici à 2050. c’est que la population va vieillir et la part des actifs diminuer drastiquement, en France. De là à envisager de se cassos dans un pays où on ne sera pas coincé quatre plombes à la caisse par des vieux en déambulateur, il n’y a qu’un pas.

1. 2019 : 66 millions d'habitants en france / 2050 : 74 millions d'habitants en France

En gros, la France va gagner 8 millions d’habitants, entre le vieillissement de la population et en comptant sur un maintien relatif de la dynamique démographique actuelle d’ici 30 ans. Ca fait un paquet de gens sur le périph’, cette affaire.

2. 2019 : la Normandie plus peuplée que la Bretagne / 2050 : inversement du scénario

Ca parait pas si intéressant comme ça, mais ça l’est. En gros, les deux régions les plus peuplées (l’IDF et Auvergne-Rhône-Alpes) consolideront leur place en gagnant l’une 1,2 million d’habitants et l’autre 1,7 million. Mais derrière, il va y avoir des inversions de courbes de dynamiques démographiques. La Bretagne s’imposera comme une région plus peuplée que la Normandie et le Sud-Ouest (Occitanie et Nouvelle-Aquitaine) dépasseront les Hauts-de-France en matière de démographie.

3. 2019 : 11 millions de vieux de plus de 65 ans / 2050 : 20 millions de vieux de plus de 65 ans

9 millions de personnes en plus et autant de retraites à payer. En moyenne, les plus de 65 ans seront 1,5% de plus chaque année d’ici à 2050. C’est en Corse, en Bretagne et dans les Pays de la Loire que l’augmentation sera la plus forte. C’est évidemment l’effet retraite du baby boom que l’on annonce depuis plusieurs années. Cela va forcément créer de vrais enjeux d’adaptation du modèle social.

4. 2019 : les actifs sont majoritaires / 2050 : les actifs sont minoritaires

Les 20-64 ans ne représenteront qu’un habitant sur deux en 2050 (sachant que tous les vingtenaires ne travaillent pas). Leur nombre diminuera en valeur absolu, tandis que le nombre de personnes de plus de 65 ans augmentera, d’où cette différence assez alarmante.

5. 2019 : 25% de la population a moins de 20 ans / 2050 : 22% de la population a moins de 20 ans

Cette relative stabilité est liée à un taux de fécondité assez important dans le pays qui se maintiendrait le long des trente prochaines années.

6. 2019 : 71 vieux pour 100 jeunes / 2050 : 122 vieux pour 100 jeunes

Du coup, on va se retrouver avec beaucoup plus de personnes de plus de 65 ans que de moins de 20 ans. Et, conséquemment, des gouvernements plus conservateurs – ça, c’est mon analyse vous avez le droit d’en faire ce que vous voulez.

7. 2019 : Espérance de vie - 83 ans / 2050 : espérance de vie - 88 ans

5 ans de plus pour les vieux devenus ultra-majoritaires, y’a de quoi se réjouir ! Parce que moi, dans 30 ans, je serai vieux.

Les temps changent, comme disait Mc Solaar.

Source : Insee