La façon de se comporter sur la route refléterait de façon inconsciente, notre façon de vivre ensemble. Et si en France, certains roulent parfois comme de gros blaireaux, dites-vous que c’est parfois bien pire ailleurs.

1. L'Inde

L’Inde est LE royaume de l’anarchie en matière de circulation. C’est simple, si vous prenez le volant, oubliez toutes les règles que vous pensiez être adoptées partout dans le monde, ici, c’est le chaos sur 2, 3 et 4 roues. Exemple : il n’est pas rare de se retrouver nez à nez sur une sorte d’autoroute, avec un camion roulant dans le mauvais sens, tout simplement parce qu’en quittant la station service, le chauffeur a eu la flemme de faire tout le tour. Et on ne vous parle pas de l’état des routes, de celui des voitures comme les illustres Ambassadors, des péages improvisés par des locaux pour arrondir leur fin de mois, ni des bagarres générales en cas d’accrochage entre plusieurs véhicules.

2. La Russie

Boire ou conduire, en Russie, ils hésitent encore. Enfin, pas tous. Certains automobilistes ont clairement décidé de ne pas choisir. Résultat, en 10 ans, 300 000 personnes ont été tuées dans le pays dans un accident de la route lié à l’alcool. Et si vous survivez aux chauffards avinés, il vous faudra encore affronter les nids de poules et autres surprises que réservent les routes en Russie, y compris sur certaines voies rapides.

3. La République démocratique du Congo

Parmi les 10 pays dans le monde, avec la plus forte mortalité sur la route, 7 font partie de l’Afrique subsaharienne dites Afrique noire. Le Congo lui, se classe bon 5ème. Mais ici plus encore que dans les pays voisins, c’est la piraterie qui rend les routes vraiment dangereuses, quand ce n’est pas la police qui tente de se faire du gras sur votre dos. De toute façon, rassurez-nous, vous n’aviez pas prévu de faire un séjour thalasso au Congo dans les prochains mois?

4. La Birmanie

Ancienne colonie britannique, la Birmanie a pris la fâcheuse habitude de rouler à gauche, avant qu’en 1970, les autorités décident d’inverser la réglementation. C’était certes il y a presque 50 ans, mais ça n’empêche pas certains concessionnaires de continuer d’importer des véhicules équipés de volant à… droite ! Au final, sur la route, on ne sait plus trop de quel côté il faut rouler. Mais visiblement, ça ne pose pas trop de problème aux conducteurs birmans qui ont pris l’habitude de circuler avec un passager qui leur indique s’ils peuvent déboîter ou non. Parce qu’un rétroviseur, c’est bien gentil, mais ça n’indique qu’un côté de la route (où alors il fait la longueur du pare-brise).

#birmanie#myanmar#trip#argentique#motorcycle#tooktook

A post shared by Arsene Chabrier (@chabrierarsene) on

5. L’Arabie Saoudite

En Arabie Saoudite, 30 % des lits d’hôpitaux sont occupés par des accidentés de la route. C’est simple, sur une année, le pays enregistre en moyenne 500 000 accidents de la circulation responsables de plus de 7000 décès et de 40 000 blessés, soit 1 tué sur la route pour 2555 habitants. En France comparativement, ce chiffre est d’1 décès pour 15 000 habitants… et c’est déjà beaucoup.

6. La Thaïlande

Au pays du sourire, on ne rigole pas dès qu’il s’agit de circuler sur la route. Le danger vient surtout des 2 roues et de ceux qui y posent leurs fesses. Les motos et autres scooters sont responsables de 70 % des accidents en Thaïlande. Un phénomène qui touche sans distinction locaux et touristes de passage. Il existe même une expression pour ces derniers qui se retrouvent avec des stigmates de leurs récentes chutes/accidents ; les Thaïlandais appellent ça des « tourist tattoo ».

7. La République Dominicaine

Les Dominicains sont réputés pour avoir le sang chaud et pas uniquement avec les dames. Sur la route aussi, ces derniers s’avèrent particulièrement entreprenants, quitte souvent à faire souvent n’importe quoi. Ajoutez à cela l’absence de réglementation sur le taux d’alcoolémie au volant et vous obtenez une moyenne annuelle de 42 tués sur la route pour 100 000 habitants. La République Dominicaine est ainsi devenu ces dernières années, le deuxième pays le plus dangereux en matière d’insécurité routière, devant la Thaïlande, mais loin derrière la Libye (73,4 morts pour 100 000 habitants).

8. L’Italie du sud

Le problème quand on passe son temps à parler avec les mains, c’est qu’on peut difficilement conduire en même temps. Mais dans le sud de l’Italie, on ne s’embarrasse pas avec ce genre de détail. Le chaos est ici la règle et celui qui respecte les priorités et qui s’arrête aux feux par exemple, se fait quasiment systématiquement insulter. Avec votre chance et votre tête de pigeon touriste, c’est encore vous que la Police risque d’arrêter au premier contrôle.

9. Le Vietnam

La circulation dans les villes au Vietnam est souvent plus impressionnante que dangereuse. Au pire, vous risquez de vous accrocher avec un rickshaw, ou de frotter la taule de votre scooter avec celle d’un de vos voisins d’embouteillage. Rien de bien méchant comparé à ce qui vous attend sur les routes et les voies rapides. Ici, la règle veut que le plus gros véhicule ait toujours la priorité. A taille identique, un conseil : ne testez pas le jusqu’au-boutisme de l’autre chauffeur, au jeu du plus con, les conducteurs vietnamiens sont rarement les derniers.

10. Les États-Unis

Il y a deux types de conducteur américain, celui qui ne sait pas faire un créneau, ni passer une vitesse et qui n’a appris qu’à rouler tout droit, et celui qui, au contraire se prend pour Vin Diesel dans Fast and Furious. Honnêtement, difficile de définir qui des deux est le plus dangereux. De toute façon, ils ont un point commun : ils ne peuvent s’empêcher de faire autre chose pendant qu’ils conduisent. Quand ils ne téléphonent pas, ils passent leur temps à grignoter des saloperies. Manger ou conduire, il faut aussi choisir !

Et si vraiment vous tenez quand même à louer une voiture dans ces pays, pensez à prendre votre Permis de conduire international. Le français peut, selon les destinations, ne pas être reconnu.

Source : Jalopnik.com