Le monde change et certains coins qui étaient jadis considérés comme à éviter par les touristes sont aujourd’hui de plus en plus côtés. C’est le cas de ces 10 endroits qui continuent à se coltiner une mauvaise réputation. 10 destinations à privilégier pour aller au-delà des idées reçues et en prendre plein les yeux…

1. Ibiza (Espagne)

Non Ibiza n’est pas uniquement une grande boîte de nuit à ciel ouvert où David Guetta va passer ses étés en prenant soin de pousser tous les potards au maximum pour que tout le monde entende sa musique. Cet ancien bastion hippie regorge de coins beaucoup plus tranquilles et franchement magnifiques, comme le parc naturel de Ses Salines. Donc non, Ibiza n’a pas complètement été bouffée par le béton.

2. La Colombie

On associe trop rapidement la Colombie aux cartels et plus précisément à Pablo Escobar, qui a largement œuvré pour la mauvaise réputation du pays. Pourtant, la Colombie est franchement recommandable. Pour ses paysages, pour son impressionnante biodiversité, pour le désert de Guajira, pour le parc national Tayrona ou encore pour les villes de Cali et de Medellín. Si si on vous assure.

3. Mexico (Mexique)

On dit de Mexico que c’est crade, que ça pue, que c’est un véritable coupe-gorge et qu’on y respire mal à cause de l’importante pollution. Oui, Mexico se traîne une sale réputation et ça fait longtemps que ça dure. Mais il suffit d’y aller pour se rendre compte qu’en fait, Mexico est en train de se racheter une conduite. Et puis, point important : la bouffe y est démente !

4. Le Queens à New York (États-Unis)

La plupart des touristes qui vont à New York s’en tiennent à Manhattan et évitent de traverser le pont de Brooklyn (ils vont au bout et font demi-tour). Et si Brooklyn s’est longtemps coltiné une mauvaise réputation, le Queens continue à faire peur. Ce qui est très regrettable tant il est recommandé de s’y balader pour s’apercevoir que c’est aussi sûr que Manhattan et qu’on peut y voir des choses inédites, loin des sites engorgés de touristes.

6. Rio de Janeiro (Brésil)

Il faut prendre le problème dans l’autre sens. Oui, il y a des pickpockets à Rio, mais finalement pas tellement plus que dans n’importe quelle autre grande ville. Chaque année, ce sont à peu près 3 millions de touristes qui s’y pressent et l’immense majorité d’entre eux rentrent ravis. Il faut juste observer les règles les plus basiques de prudence envers ses affaires et tout ira bien.

7. Le Cap (Afrique du Sud)

Un peu à la manière de New York, Le Cap a appliqué une politique qui a permis de considérablement réduire le taux de criminalité. Aujourd’hui capitale mondiale du design, elle brille par ses infrastructures touristiques et culturelles et s’impose comme une destination de plus en plus prisée. Malgré la mauvaise réputation donc.

8. Le Nord de la France

Quand ils se rendent en France, la plupart des touristes étrangers optent pour la côte méditerranéenne, Paris, la côte basque ou encore la vallée de la Loire. Très peu choisissent le Nord. Le Nord, c’est froid, c’est moche et en plus, c’est la patrie du tuning (ce qui peut constituer un avantage pour certains). Ce qui est totalement faux si on prend la peine de dépasser les préjugés et d’aller voir par soi-même. Au cœur du bocage, au bord de l’eau sur la Côte d’Opale, au Louvre-Lens, à Lille ou sur la Place des Héros à Arras, ce ne sont pas les sites intéressants qui manquent.

Le majestueux Cap Blanc-Nez vu de la plage de Sangatte ??

A post shared by Pas-de-Calais Tourisme (@pas_de_calais_tourisme) on

9. Detroit (États-Unis)

Il est vrai que Detroit a salement morflé. Autrefois bastion de l’industrie automobile aux États-Unis, la ville a pris la crise économique de plein fouet. Mais Detroit est en train de renaître. Les artistes et autres innovateurs envahissent les friches industrielles et les quartiers devenus déserts. De nouveaux bars font leur apparition, de même que des fermes urbaines. Peu à peu, la ville montre l’exemple et redevient une destination de choix.

10. Naples (Italie)

On a souvent dit que Naples était pauvre, sale et violente. Alors ok on ne va pas vous dire que Naples c’est propre et safe, mais si vous ne vous baladez pas avec votre appareil photo autour du coup ça devrait aller et franchement ça vaut le coup quand on voit le nombre de merveilles que l’on y croise. Ajoutez à ça les meilleures pizzas du monde et perso je ne vois pas de raison valable de ne pas acheter son billet illico.

Vous avez d’autres exemples à nous donner ?