C’est toujours un peu le même refrain au moment des vacances de février : on ne sait jamais trop où partir, parce qu’on n’ose pas avouer qu’on y comprend rien à cette histoire de « calendrier inversé » à l’autre bout du globe. Heureusement, on vous a concocté une sélection de 10 destinations bien variées comme il faut pour satisfaire tout le monde.

1. Le Plateau de Beille (dans les Pyrénées)

Ras le bol du Jura et des Vosges ? A deux heures de route de Toulouse, Beille est une station d’Ariège bien moins fréquentée, où s’accumulent les paysages nordiques : dans le village d’Angaka, on dort dans des petits cabanons traditionnels façon Laponie, et on se fait cuire un oeuf dans des yourtes mongoles. En plus, c’est l’endroit idéal pour faire des jeux de mots bien pourris à ses collègues à la rentrée (« j’étais à Beille pendant les vacances »).

Crédits photo (creative commons) : Maeva Loillier et Florent Paitrault

2. La Thaïlande

Pas vraiment original, certes, mais bon ça reste un endroit avec une température idéale à cette période, une bouffe qui ne coûte pas un kopeck, et un choix d’ambiances plus que variées (les moines bikkhu, comme les oiseaux de nuit sous méthamphétamines, y trouvent leur compte). La full moon de Koh Phangan tombe d’ailleurs le 23 février pour ceux que ça intéresse. Et puis c’est quand même l’un des seuls coin au monde où on trouve autant de fils de ministres que de lascars du ter-ter.

3. Le Carnaval de Venise

La Cité des Doges est belle à visiter à n’importe quelle période de l’année, mais elle a ce petit truc supplémentaire en février, contrairement à d’autres métropoles européennes qui ont rompu toute tradition avec l’ère médiévale. Ça fait plus d’un millénaire que les Vénitiens ont coutume de dégainer leur masque et leur coiffe colorée une bonne quinzaine de jours de février : le billet et la vie sur place ne sont pas forcément donnés, mais ça reste plus économique qu’un aller-retour vers Rio après tout.

4. Auckland (Nouvelle-Zélande)

A l’heure où la Nouvelle-Zélande se fait envahir chaque été par une flopée de touristes, le mois de février permet de rencontrer des locaux et de soulager un peu son porte-monnaie par rapport à la haute saison. En plus d’un climat idéal, c’est aussi la période du festival Splore, où on peut profiter lascivement des DJ sets avec ses dix orteils de panards dans l’eau : un petit avant-goût de paradis qu’on vous dit.

5. Le Costa Rica

C’est le moment idéal pour partir à la découverte des locaux, qu’on appelle les Ticos, et qui sauront vous guider pour vos randos, vos soirées farniente sur le sable, vos virées en compagnie d’animaux chelous qu’on ne croise que dans les zoos ici chez nous. C’est aussi 8 heures de soleil par jour, et des femmes en bikini qu’on croirait tout droit sorties d’un calendrier FHM : bref, ça sent la hype 2023 à plein nez.

6. Les Baléares

Oui, présenté comme ça, vous vous imaginez des plages bardées de teenagers rouquins à l’accent cockney, des gars qui se mettent des bitures telles qu’on les repêche souvent en débris sur un transat le matin. En février, Majorque, Formentera et Ibiza n’ont pourtant rien à voir avec ces étés touristiques (trop) bruyants, et l’atmosphère est plus propice aux douces déambulations nocturnes avec une petite laine sur le dos qu’aux après-midis vodka.

7. Sharm el-Sheikh (Egypte)

Autant vous prévenir tout de suite : la menace terroriste a fait fuir bon nombre de touristes ces dernières années, au sein d’une ville qui était pourtant devenue peu à peu la perle du tourisme égyptien. L’avantage qu’on peut en tirer (autant que ça serve à quelque chose), c’est que les prix ont chutés dans cette région à la pointe Sud du Sinaï, où les couchers de soleil n’ont pas vraiment d’égaux, et où les visites chez les bédouins font figure de passage obligé. Bref c’est l’endroit idéal à cette période, à condition que vous preniez votre courage à deux mains.

Crédits photo (creative commons) : Antoniodalfonso

8. Zanzibar (Tanzanie)

Février étant le mois le plus chaud de l’année, on déconseillera la destination à ceux qui ont l’habitude de s’humecter le front en montant trois étages. Pour tous les autres, et particulièrement pour ceux qui aiment l’eau turquoise (mais vraiment turquoise), Zanzibar est l’endroit rêvé, même si cette réputation flatteuse ne doit pas occulter le fait qu’il y a tout un tas d’activités cool à se coltiner en ville.

9. Trieste (Italie)

A mille encablures du bling-bling de Venise, Trieste est une ville à l’atmosphère étrange, tout près de la frontière slovène. Berceau de la Mitteleuropa, ancien poumon économique du Saint-Empire romain germanique puis de l’Empire austro-hongrois (on vous a dit que l’endroit avait une situation géographique étrange), Trieste a quelque chose d’anachronique, pour ne pas dire mélancolique, avec des cafés littéraires et des rambardes qui ont séduit plus d’un intello sur cette planète (Joyce, Rilke, Svevo ont notamment fait la gloire de la ville). Un bon spot pour se ressourcer en famille, et goûter du café grand cru.

Crédits photo (creative commons) : Uploaded on April 4, 2006; by xbx

10. Quelque part en Allemagne

On n’en parle pas trop ici, mais la nation d’Angela Merkel célèbre cette année les 500 ans de la Réforme protestante, et autant dire que c’est le gros événement de la décennie outre-Rhin. Alors oui, ça fait pas forcément rêver d’entendre parler allemand quand le thermomètre affiche -3° (no offense hein), mais pour les hommes et femmes de culture, c’est un passage obligé en ce début d’année : on sait bien que vous n’aurez pas envie de mettre les pieds là-bas en juillet.

Magnez-vous, vous n’avez que 28 jours pour faire tout ça.

Sources : Routard, Quand partir

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.