Voyager en novembre présente de nombreux avantages, dont celui de pouvoir profiter de tarifs souvent beaucoup plus attractifs que ceux proposés en pleine saison. Les amateurs de chaleur et de soleil pourront se réfugier dans l’hémisphère sud, au fil de destinations variées, où patrimoine, farniente et esprit festif font bon ménage. À l’autre bout du monde ou plus près de chez nous, le choix est large…

1. Palerme (Italie)

Envahie par les touristes durant l’été, la Sicile est beaucoup plus paisible en novembre. Les températures sont également plus raisonnables (entre 13 et 22 degrés en moyenne) qu’au mois d’août, où la canicule peut rendre les visites pénibles. À vous la gastronomie généreuse, le superbe Palais des Normands et le Palais Abatellis, et plus largement les merveilles d’une région chargée d’histoire, avec notamment Corleone, la ville du Parrain, l’Etna, Ségeste, le parc naturel des Madonie…

2. Bridgetown (Barbade)

Oui c’est loin, mais ça vaut le déplacement. Dernier mois de la saison des ouragans en Atlantique, novembre est relativement tranquille. De toutes petites perturbations peuvent venir toucher la Barbade, mais elles sont rares. Le moment idéal pour profiter de Bridgetown et de son histoire unique (le centre historique classé par l’UNESCO notamment), tout en profitant de belles remises, avant le rush, qui intervient généralement au moment des fêtes de fin d’année. L’eau est bonne, la nourriture aussi, et les gens sont accueillants. Une certaine idée du paradis sur terre.

3. Cancun (Mexique)

Il y a là aussi moyen de profiter de tarifs vraiment très intéressants. Hors saison, Cancun ne pense pas encore au Spring Break des étudiants américains, qui transforment le lieu en orgie géante. On peut alors buller sur la plage, profitant de la chaleur (raisonnable) et de la petite brise bienveillante, mais aussi se plonger dans le patrimoine culturel du lieu. Il y en a pour tous les goûts, les hôtels font de belles remises et la tequila se boit comme du petit lait (avec modération).


Crédits photo (creative commons) : Dronepicr

4. Wellington (Nouvelle-Zélande)

Bienvenue en Terre du Milieu, dans la ville de Peter Jackson, le réalisateur du Seigneur des Anneaux, qui est aussi connue pour son culte autour du café (on trouve plus de cafés par habitant à Wellington qu’à New York). Partez à la découverte de la passionnante culture maorie et visitez des lieux dont la beauté a déjà coupé le souffle à plus d’une personne. Le risque étant de ne jamais vouloir rentrer à la maison.


Crédits photo (creative commons) : Aidan

5. Le Cap (Afrique du Sud)

Novembre est le mois idéal pour un safari photos en Afrique du Sud. Les températures n’excèdent pas les 25 degrés, il ne pleut que rarement, et les prix ne sont généralement pas aussi élevés que pendant la saison touristique. Au Cap on peut tout faire : visiter les trésors de ce pôle touristique majeur, observer des baleines, faire du surf et de la plongée, de l’alpinisme, du deltaplane et du parapente, ou plus simplement flâner en s’immergeant dans la culture locale.

6. Lewes (Angleterre)

On change un peu de climat pour participer à la célèbre Guy Fawkes Night, qui prend ici une dimension spéciale. Commémorant l’anniversaire de la Conspiration des poudres, durant laquelle des catholiques menés par Guy Fawkes tentèrent de faire sauter le Parlement (Guy Fawkes dont le masque, qui figure dans le film V for Vendetta, est devenu le symbole des Anonymous), cette fête est le prétexte à de nombreuses animations. Lewes est ainsi rythmé par une retraite aux flambeaux, des courses de tonneaux ou encore des feux de joie. Rendez-vous le 5 novembre !

7. Oaxaca (Mexique)

Retour au Mexique pour l’emblématique Día de Muertos (le Jour des Morts), le 1er et le 2 novembre, durant lesquels déferlent dans les rues des créatures bariolées comme des squelettes en papier mâché et des créatures de toutes sortes. Événement familial et festif commémorant les défunts, le Jour des Morts mexicain fait d’ailleurs partie intégrante de la culture pop.

8. Puerto de la Cruz (Espagne)

Aux Canaries, en novembre, il fait chaud mais pas trop non plus. Les opportunités de visites ne manquent pas et on peut également participer au San Andres Festival, qui se tient à Tenerife et dans la région à la fin du mois. Enfants et adultes parcourent les rues en traînant des casseroles, dans un vacarme qui conjure le mauvais sort mais qui annonce aussi l’arrivée des nouveaux vins, avec tout le côté festif que cela sous-entend. Insolite et fédérateur.

9. Las Vegas (États-Unis)

La ville du pêché est plus accueillante en automne qu’en été. Déjà parce qu’il y a moins de monde (même si c’est toujours très fréquenté) et puis pour des raisons climatiques évidentes. On peut même avoir besoin d’une petite laine, quand le soleil se couche pour faire la tournée des casinos après avoir passé la bague au doigt à un(e) inconnu(e) rencontré(e) la veille. Une belle occasion de profiter des célébrations de Thanksgiving (le quatrième jeudi), même si cette légendaire fête a plus de charme dans des régions plus rurales comme le Colorado, où vous pourrez en plus faire du ski.

10. Cuzco (Pérou)

Beaucoup s’accordent à dire qu’il s’agit du meilleur moment pour visiter Cuzco, et plus globalement le Pérou. La saison touristique est terminée et la saison des pluies pas encore entamée. Il fait beau, chaud et les prix sont au plus bas. Ancienne capitale des Incas située à 3400 mètres d’altitude, Cuzco offre de multiples occasions de se divertir et de s’instruire, et présente l’avantage non négligeable de se trouver à un peu plus de 100 kilomètres du Machu Picchu.

En bonus, la carte des destinations à privilégier en tenant compte du climat, par Globe Trotting

globe-trotting-novembre


Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :