Pour ton môme, les années 90 sont à peu près aussi lointaines que la préhistoire, rien que ça. Il a même osé te demander si la vie était en noir et blanc quand tu étais petit(e), et si tu avais l’électricité à cette époque. Alors déjà, oui on avait l’électricité, et même la télé, et c’est notamment pour ça qu’on a eu la meilleure enfance grâce aux dessins animés de cette époque. C’est le moment de lui expliquer un peu la vie là.

1. Jumanji

Il y a le film, ce chef d’oeuvre (oui, n’ayons pas peur des mots), mais il y avait aussi le dessin animé, où tu voyais un gamin coincé dans un corps d’adulte qui avait été happé par un jeu de société terrifiant et qui faisait apparaître des animaux bien weird terrorisant tout le monde. C’est pour ça que je ne veux pas jouer aux jeux de société avec toi mon lapin, pas parce que c’est chiant comme la pluie, mais parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vraiment arriver, on est jamais trop prudent, tu comprends ?

Source photo : Giphy

2. Les Razmoket

Oui mon poussin, c’est un jeu de mot, parce que c’était l’histoire de bébés qui étaient au raz de la moquette, vu qu’ils étaient à quatre pattes. Mais sinon, c’était l’histoire de mômes en couches culottes un peu diaboliques qui réfléchissaient comme des adultes sans que leurs parents ne le sachent, et qui avaient une vraie vie indépendante entre deux changements de couches et d’engloutissement de biberon.

3. La famille Delajungle

Meilleur dessin animé du monde ou presque, puisqu’il racontait l’histoire d’une famille qui vivait dans un camping car et qui faisait le tour du monde. Mais pas que ! Parce que le truc le plus ouf, c’était que l’héroïne principale pouvait parler aux animaux, genre pour de vrai quoi. Non, pas comme maman qui parle au chat en pensant que c’est une vraie personne, là les animaux lui répondaient, et c’était même ses potes. Le rêve quoi.

4. Minus et Cortex

C’était l’histoire de deux souris de laboratoire complètement démoniaques qui avaient pour mission de dominer le monde. Mais même si elles étaient hyper intelligentes (enfin une surtout hein, l’autre était clairement teubée), bah elle n’arrivaient jamais à leur fin, rapport au fait que c’était que des souris et qu’en plus elles étaient pas franchement sympa.

5. Pokemon

Oui oui je sais mon chaton, je vais pas t’apprendre la vie, je sais que tu connais Pokemon. Mais là, je te parle du dessin animé, qui était à l’époque complètement novateur, parce qu’on découvrait l’histoire pour la première fois de dresseurs de Pokemon, de Pikachu, de la Team Rocket et de leur chanson de merde, et que lorsque tu regardais même qu’un seul épisode, tu pouvais être certain d’avoir la chanson du générique toute la journée dans la tête.

6. Hé Arnold !

Bon, soyons honnêtes, les dessins étaient pas ouf, ils avaient tous des têtes complètement disproportionnées, mais c’était trop cool de suivre la vie de cette bande de potes de quartier. C’était l’insouciance des années 90, celle où tu peux laisser ton gamin aller seul à l’école sans avoir peur qu’on le kidnappe ou qu’il tombe sur des dealers de cracks sur la route.

7. Albert, le 5ème Mousquetaire

Ce dessin animé était l’excuse parfaite qu’on balançait aux parents pour qu’ils nous laissent regarder la télé, en disant « Non mais maman, ça parle des mousquetaires et de l’Histoire de France, en vrai j’apprends quelque chose ! ». Alors que non, pas du tout, y’avait rien de vrai. Mais tu sais mon chaton, tes grands-parents étaient encore plus à la ramasse que je ne le suis avec toi, alors on avait le droit de mater des tonnes d’épisodes, avec leur bénédiction.

8. Les aventures de Tintin

Oui oui, le dessin animé que tu adores regarder sur Netflix existait déjà dans les années 90, tu vois, quand je te dis que c’était les meilleures années, c’est pas du mytho.

9. Daria

Comment parler des années 90 sans parler de Daria ? Pour faire simple, Daria était celle qu’on voulait être au lycée, celle qui était au dessus de la mêlée, celle qui avait de l’esprit, un sarcasme toujours bien placé, une meilleure amie trop cool, bref c’était génial quoi.

10. Le Bus Magique

Je le garde pour la fin celui-là, alors qu’il est le meilleur dessin animé de tous les temps, rien que ça. Cette fois, pour de vrai, on pouvait dire à nos parents qu’on apprenait vraiment quelque chose en regardant la télé, parce qu’on suivait les péripéties d’une maîtresse et de ses élèves à bord d’un bus magique, qui leur faisait découvrir tous les mystères du corps humain, des animaux, du système solaire, bref c’était trop bien.

Et ouais, les 90’s, ça défonçait clairement tout. Mais heureusement, t’as YouTube et Netflix si tu veux te mettre à la page.