C’était cool, avant ; on pouvait partir où on voulait quand on voulait, avec un sac à dos et 15 balles en poche et emmerder tout le monde avec ses aventures de couple baroudeur. Mais désormais, tout a changé : on a des gosses. Faut-il dès lors hypothéquer les grands voyages pour partir tous les étés à Noisy-le-Grand ? Que nenni. Par contre, il faut s’organiser un peu.

1. Bien vérifier la pharmacie

Prévoir des médicaments pour parer à toutes les éventualités. Une intoxication alimentaire n’est pas la même affaire pour un enfant ou pour un adulte, de même qu’une petit grippe. On vérifiera bien aussi que les vaccins des gosses sont à jour, histoire de ne pas en perdre un en chemin. L’institut Pasteur, à Paris, est particulièrement bien foutu pour donner des conseils aux parents sur les différents risques dans les pays qu’ils seraient amenés à visiter et proposer des solutions adaptées.

2. S'adapter à leur rythme

Avec un enfant de trois ans, on ne pourra sans doute pas faire le grand tour de Birmanie à base de randos non stop que l’on rêvait de faire ; et ce n’est pas grave. On verra ce que l’on pourra voir, mais on le fera en famille, ce qui reste quand même assez important. Dans l’idéal, prévoir un programme en concertation avec eux peut-être une manière de s’assurer la paix des ménages et de déterminer ce qui les attire le plus ; s’il y a possibilité de voir des animaux, à mon avis, ça devrait leur dire.

Source photo : Giphy

3. Prévoir des temps longs

Les enfants s’épuiseront s’ils doivent se déplacer tous les 2 jours. Les adultes aussi, mais moins vite. Mieux vaut donc prévoir de longues vacances avec la possibilité de rester dans certains endroits 5 jours, ou une semaine, de façon à ce que les enfants se reposent. Encore une fois, on ne pourra pas tout voir ; mais rien ne vous empêchera de revenir plus tard ! (A part l’argent, bien sûr)

4. Se débrouiller pour être au fond de l'avion lors des transports

Si vous prenez des longs-courriers avec des enfants qui braillent, tout le monde va vous haïr. Bon, à la limite, c’est pas le plus grave. Mais pour être peinard, déranger moins de monde, avoir facilement accès aux toilettes et aux cuisines, le mieux est de choisir des places en queue d’avion, quitte à se taper un peu plus de bourdonnements.

5. Intéressez vos enfants au voyage qu'ils vont faire

Prévoir le voyage avec les enfants est la meilleure solution de s’éviter la crise d’ado à 8 ans sur le mode « tout est nul » et « quand est-ce qu’on rentre ? » h24 pendant 3 semaines. Consulter les guides avec ses gosses, leur proposer de participer à l’établissement de l’itinéraire, leur montrer des photos et se marrer avec eux à prononcer bonjour et merci dans des langues étrangères est la meilleure manière de faire en sorte que tout le monde s’approprie le voyage qu’il va faire.

Source photo : Giphy

6. Les enfants sont d'excellent what's this

Si vous voyagez avec des enfants, il y a toutes les chances pour que vos contacts avec les populations locales soient maximisées ! Les enfants attendrissent tout le monde et tout le monde ose parler aux enfants. Du coup, si vous vouliez être peinards, c’est foutu.

7. Prévoir des jeux, plein

Le principe d’un enfant qui voyage, c’est qu’il s’ennuie. En fait, le principe d’un enfant c’est qu’il s’ennuie. Et quand il s’ennuie, il vous ennuie. Alors prévoyez des jeux de cartes, des questions-réponses à n’en plus finir. Et si vous êtes à sec demandez-lui s’il préfère son père et sa mère.

8. Apprenez-lui quelques mots de la langue locale

Un enfant c’est souvent timide. Mais quand il découvre qu’il peut se débrouiller tout seul en baragouinant quelques mots, il est tout fier. Et se fera un plaisir d’aller chercher du pain ou de l’eau pendant tout le séjour.

Source photo : Giphy

9. Prévoir une tablette CHARGEE A BLOC

Alors oui, les écrans c’est mal, on le sait. Et on ne devrait pas y céder. Mais avouer qu’un peu de tranquillité le temps d’un Cars 2 ou, mieux, d’un Miyazaki, c’est pas mal non plus.

10. Nommez le "responsable des photos souvenirs"

Bon dans les faits ne vous gênez pas pour en prendre aussi des photos. Mais dites lui que vous comptez sur lui/elle pour ne rien rater et tout photographier. Il/elle sera donc aussi chef de la soirée « photos souvenir » avec les mamies : c’est toujours ça de gagné.

11. (Bonus) Partir sans eux

Les enfants c’est formidable, mais si vous voulez de vraies vacances, reposantes, c’est sans eux qu’il faudra partir. Attention on ne vous demande pas de les abandonner sur une aire d’autoroute non plus : les grands-parents, il faut bien que ça serve à quelque chose.

Bonnes vacances familiales. Envoyez des cartes postales.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.