La plupart des gens, quand ils s’apprêtent à passer du statut de chair à celui d’esprit, n’ont pas la présence d’esprit d’en faire, de l’esprit. Certains toutefois sortent du lot commun (allée B du Cimetière de Monceau-les-Mines), dans l’espoir qu’on rigole avec eux quand ils ne se dérideront plus. Ils ont probablement raison.

1. La pilule de Prozac de Carrie Fisher

Il y a plusieurs années, Carrie Fisher avait acquis une urne en forme de pilule de Prozac. C’était l’un de ses objets préférés et ses proches ont estimé qu’elle avait sans doute l’intention de foutre ses cendres dedans. C’était assez logique pour une fille bipolaire qui ne se cachait absolument pas de prendre le max de drogues possibles.

Crédits photo (creative commons) : Riccardo Ghilardi photographer

2. Harry Houdini et la séance de spiritisme

Le fondateur de la magie moderne est mort en 1926. Outre ses bouquins et secrets, répartis assez logiquement, Houdini a laissé ses lapins à ses amis et ses enfants. Mais il a surtout laissé à sa femme un code secret qu’il comptait utiliser pour la contacter après sa mort. Le contrat était qu’il fallait en échange que sa femme tienne des séances de spiritisme tous les ans à Halloween pour qu’il puisse essayer de la contacter. Pas emmerdant, le mec. Il y a des bons films, parfois, à Halloween.

3. Napoléon Bonaparte et ses cheveux

Napoléon a demandé à ce que sa tête soit rasée à sa mort, de manière à ce que ses cheveux puissent être transmis à ses amis et sa famille. Le testament n’indiquait pas quelle proportion de cheveux devait revenir à chacun, et l’histoire ne dit pas si les amis et la famille en question étaient contents d’une telle intention.

Crédits photo (creative commons) : Anderiba12

4. William Shakespeare et le deuxième meilleur lit

Pas le meilleur, le deuxième meilleur. Voilà ce que Shakespeare comptait refiler à sa femme à sa mort. Personne ne sait ce qu’il est advenu de son meilleur lit.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

5. Hunter S. Thompson et le boulet de canon

L’auteur de Las Vegas Parano et camé-alcoolo célèbre est mort en 2005. Pour lui, il était indispensable que ses cendres soient tirées d’un canon. Sans compter la spécificité des couleurs choisies pour les feux d’artifice. Il avait dû écrire ça bourré.

Cool. Dr. Hunter S. Thompson

6. Janis Joplin et la maxi fête

Peu de temps avant sa mort, Janis Joplin a modifié son testament. Elle a mis de côté la somme de 2500 dollars pour qu’une soirée post-mortem soit organisée avec 200 invités dans son bar favori, afin que « (ses) amis puissent se bourrer la gueule après (sa) mort ». Altruiste. Respect.

Crédits photo (creative commons) : Albert B. Grossman Management (personal manager), New York.

7. Robert Louis Stevenson

Dans son testament, l’auteur de l’Île au Trésor a proposé à son amie Annie Ide, née le 25 décembre, d’échanger sa date d’anniversaire avec la sienne pour enfin avoir un anniversaire à elle, sans se faire bouffer par les festivités de Noël. Complètement absurde.

Crédits photo (creative commons) : Bea

8. Joan Rivers et la fête hollywoodienne

L’animatrice de télé Joan Rivers, spécialisée dans la vacherie mode et les blagues de manière générale, a formulé ses dernières volontés de la manière suivante : « Quand je mourrai (et oui, Melissa, ce jour viendra ; et oui, Melissa, tout est à ton nom), je veux que mes funérailles soient un gigantesque événement du show-business, avec des projecteurs, des caméras et de l’action. Je veux un traiteur, je veux des paparazzi et je veux des attachés de presse qui font du scandale. Je veux que ça soit hollywoodien de A à Z. Je ne veux pas d’un rabbin qui radote ; je veux Meryl Streep en pleurs, avec cinq accents différents. (…) Je veux être enterrée dans une robe de soirée Valentino et je veux que le joaillier Harry Winston dessine l’étiquette funéraire qui sera attachée à mon orteil. Et je veux un ventilateur dans le cercueil pour que mes cheveux volent comme ceux de Beyoncé sur scène. »

Crédits photo (creative commons) : PA3 Mike Hvozda

9. Gene Rodenberry (le créateur de Star Trek) et le cosmos

Gene Rodenberry, le créateur de Star Trek, a précisé sur son testament qu’il voulait que son corps soit brûlé et balancé dans l’espace. Il a donc embarqué (enfin il, façon de parler) sur un satellite espagnole en 1997. Sa femme l’a rejoint dans l’espace en 2007. Pas sûr qu’ils se soient trouvés. C’est grand, l’espace.

Crédits photo (creative commons) : NASA

10. Marie Curie et le gramme de radium

A sa mort, en 1934, Marie Curie ne possédait qu’un gramme de radium pur. Ca avait beaucoup trop de valeur pour être directement transmis à sa fille, Irène, raison pour laquelle Marie Curie a transmis ledit gramme à l’Université de Paris à la condition qu’on permette à Irène de poursuivre ses recherches autant qu’elle le voulait. Sans un rond, Marie Curie a réussi à financer les travaux de sa fille pour l’éternité. Malin.

Crédits photo (creative commons) : Unknown, Tekniska museet

Perso, je veux que sur ma tombe, il y ait marqué : « C’est un voisin très tranquille. », signé du nom de mon voisin de tombe.