rentree
Crédits photo (creative commons) : Sara Björk

Oh ce n'est pas grand chose certes, des petits trucs, des détails. Mais quand on y regarde de plus près, on a quand même tendance à penser que la vie est mal faite. Septembre sonne le glas de pas mal de douces illusions ensoleillées. C'est la fin de l'été et de son droit à la paresse, c'est reprendre le chemin du bureau ou de l'école, c'est se forcer à nouveau à se rendre dans la coûteuse salle de gym pour mieux préparer la mise en maillot de l'été prochain. Mais il y a des petits choses comme ça encore plus pénibles que d'autres après quelques semaines de retour...

  1. On se désespère parce qu'il reste encore 11 pages de photos de chatons et d'Edelweiss avant les prochaines grandes vacances sur le calendrier des postes
    Les chatons c'est peut-être mignon, mais à les voir tous les jours dans leur petit panier en osier en se disant qu'il reste de longs mois avant de repartir, ça donne envie de sortir le chloroforme.
  2. On participe à nouveau avec un grand sourire au grand concours de "mettage et de poussage du plus grand nombre de voyageurs dans une voiture de métro"
    Et y'en a encore quelques uns qui osent dire "oh c'est bon, poussez pas". On est d'accord mon bon monsieur, mais tu as accepté les règles, maintenant faut assumer.
  3. "Les Chiffres et les Lettres" sont de retour à l'antenne
    Pour la 48e année. Chouette. Pour une bonne nouvelle, ça c'est une bonne nouvelle. Voyelle. Consonne. 8 lettres. Pas mieux.
  4. Vous allez finalement devoir faire tout ce que vous avez repoussé à "on verra après les vacances"
    Ca vous semblait alors très loin mais le très loin, c'est maintenant et ça fait déjà 2 semaines que vous trainez. A moins de tout repousser à après Noël...
  5. Toute la classe politique n'est plus en vacances non plus
    Et elle est revenue au contraire surmotivée par les élections municipales de 2014 qui approchent à grand pas. La guerre des petites phrases et des "c'est pas nous, c'est eux" est donc officiellement lancée.
  6. Votre amour de vacances qui ne devait jamais vous oublier a déjà visiblement perdu votre numéro de portable
    Le philosophe / chanteur d'été Glenn Medeiros nous aurait-il menti ?
  7. Le petit mal de ventre qui vous tétanise encore le matin avant de partir au boulout vous rappelle votre vieille angoisse des cours de math
    Toujours prêt pour une interro surprise, même 20 ans plus tard. Comment ça un traumatisme l'école ?
  8. Votre voisin de bureau a appris de nouvelles blagues sur les blondes et vous les distille sauvagement pendant le jambon-beurre du midi
    A-t-on déjà vu plus drôle que Bernard de la compta ? Enfin on veut dire depuis Toto. Le retour au travail, c'est d'abord une franche camaraderie et des blagues toutes nazes dites sans y mettre les formes par des collègues en sous pull. Comme ça on déprime ?
  9. C'est le moment des photos de vacances sur les téléphones
    Il ne suffit plus d'entendre tous vos collègues dire qu'ils ont eu un temps "ma-gni-fi-que" forcément. Alors que vous, pas du tout. Il faut en plus maintenant que vous vous affligiez les photos de leurs pieds dans le sable et les marchés locaux plein de couleurs-on-s'y-croirait. Ils devraient pourtant comprendre, si vous n'êtes pas amis sur Facebook, c'est justement pour vous éviter ça...
  10. Comme tous les ans, vous vous demandez la mort dans l'âme ce que vous attendez pour changer de boulot. Et de vie accessoirement
    Partir loin, tout larguer, devenir saltimbanque comme Patrick Sébastien. Tout en sachant que vous ne le ferez pas. C'est toujours bien au fond de laisser quelques mètres d'avance à ses rêves.

Et vous, quelles sont les petites choses qui vous tapent sur les nerfs alors que septembre bat son plein ?