bush
Crédits photo (creative commons) : Eric Draper

Dans monde à la pointe de la modernité morale et technologique, nous sommes gouvernés par des gens ultra compétents. Une élite du genre "les meilleurs des meilleurs des meilleurs m'sieur! Avec mention!" (le premier qui trouvera la référence gagnera un abonnement gratuit). Pourtant, ces gens au cerveau surdimensionné, il leur arrive de faire des petites couilles. Des du genre à avoir des répercussions sur des décennies, voire pour les dirigeants moins inspirés, des millénaires. Si vous pensiez que le Brexit était une initiative un peu coconne, ouvrez grand vos yeux.

  1. Accepter le cheval de Troie – Troie, ?
    On va démarrer par le tôlier, la boulette la plus célèbre de l'Histoire. Par respect pour votre intelligence, je ne vais pas vous faire le pitch complet de la guerre de Troie: Hélène se barre avec Pâris, blablabla, Agamemnon pas content, blablabla, Achille se prend une flèche dans le talon, Ulysse est loin d'être sorti de la merde, etc... La seule chose qu'il faut retenir, c'est qu'il ne faut JAMAIS accepter de cadeaux de vos ennemis. Surtout quand ce cadeau peut contenir une flopée d'hommes armés jusqu'aux dents. N'étant pas historien, je me contenterai juste de dire qu'à Troie, ils étaient quand même un peu neuneus.
  2. Se révolter contre Rome. Deux fois. – Judée, 66 et 132
    En 66, l'insurrection du peuple juif de Judée contre l'Empire romain s'est soldée par une très grosse déculottée, du genre qui fait marcher en canard pendant plusieurs décennies. Il faut dire qu'à l'époque, Rome était ce qu'il y avait de plus balèze dans la catégorie "maître du monde connu". Eh bien il n'empêche que 70 ans plus tard, un petit malin du nom de Bar Kokhba s'est dit que ça vaudrait peut-être le coup de remettre le couvert. Cette fois-ci, la branlée fut telle que Rome a rasé Jerusalem et chassé les juifs du territoire. Bravo champion.

    Source photo : Giphy
  3. Chercher des noises à Gengis Khan – Empire Khwarezmid, 1219
    Vous connaissez l'empire Khwarezmid ? Non ? C'est normal. Pourtant, ce qu'on ne peut pas enlever à cet empire d'Asie centrale, c'est qu'il était gouverné par des gars qui avaient du cran. Gengis Khan leur a envoyé des émissaires deux fois de suite. Émissaires, qui, contrairement à la tradition diplomatique, ont été exécutés. Le truc, c'est que Gengis Khan était mondialement connu comme étant un type un poil véner. La troisième fois, il a donc fait le déplacement lui-même et a tout simplement rayé l'empire Khwarezmid de la carte. Souvenez-vous en la prochaine fois que votre mère vous demande de venir à table.
  4. Envahir la Russie – France, 1812 et Allemagne, 1941
    La Russie, c'est grand, c'est hostile et c'est froid. Toutes ces raisons ont fait que personne n'a réussi à mettre la main dessus. Napoléon puis Hitler, qui sont plus futés que les autres, se sont dit « Ouais, mais moi, je m'en fous que ce soit une mauvaise idée. Je suis un bonhomme » et ont tenté d'envahir le pays. Spoiler : ça a raté et ils se sont chacun pris la dérouillée de leur vie.

    Source photo : Giphy
  5. La prohibition – Etats-Unis, 1920
    Bon, je suppose que maintenant, vous avez compris, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. La tise étant un fléau, particulièrement chez les classes populaires, le gouvernement américain a décidé d’interdire purement et simplement sa consommation. L'enfer étant, comme toujours pavé de bonnes intentions, la prohibition n'a finalement qu'empiré le problème. Comme vous pouvez vous en douter, la foule n'a pas arrêté de picoler pour autant. A ceci près, que cette fois-ci, ils se défonçaient avec de l'alcool obtenu illégalement, voire avec de la gnôle frelatée. Bilan : des milliers de morts et la fortune de la pègre.
  6. Chercher des noises aux Etats-Unis – Japon, 1941
    A une époque encore pas si lointaine, les Etats-Unis ne se voyaient pas encore gendarmes du monde. Leur truc à eux, c'était plus « loin des yeux, loin du cœur ». Alors qu'aux premiers temps de la seconde guerre mondiale, l'Amérique était bien partie pour intervenir « ouais, sans plus, je me tâte », le Japon a attaqué leur base militaire de Pearl Harbor, à Hawaï. Cet événement à marqué la fin de la politique non-interventionniste de Roosevelt, désormais bien décidé à botter des culs et prendre des noms. Bref, l'attaque de Pearl Harbor a provoqué la défaite de l'axe, ainsi que deux bombes atomiques sur le sol nippon.

    Source photo : Giphy
  7. Le Grand bond en avant – Chine, 1958
    Le grand bond en avant se définit assez simplement : c'est une collectivisation paysanne accélérée et forcée. Déjà, rien que dit comme ça, ça vend moyen du rêve. Mais en plus, quand ça se passe sous la houlette de gestionnaires parfaitement incompétents pour tout ce qui touche de près ou de loin à l'exploitation des matières premières, ça donne une famine qui a tué 40 millions de personnes (15 selon la police) en quatre ans. Bravo, le veau !
  8. La troisième guerre du golfe – Etats-Unis, 2003
    Plus connue sous le nom de la Guerre en Irak, ce conflit a sans problème été la plus grosse connerie commise par le gouvernement Bush. Déclenchée pour des fausses raisons, cette campagne de libération du peuple irakien n'a eu pour seul effet que d'avoir laissé le pays à feu et à sang et d'avoir permis la création de l’État islamique. Bref, du sacré beau boulot...

La morale de cette histoire : ne soyez pas trop durs avec vous-même la prochaine fois que vous vous enfermez dehors.