Dans notre quête éperdue de l’argent mais aussi de lutte contre le gaspillage alimentaire, mais bon, aussi de l’argent mais bon, surtout pour l’écologie, mais bon, surtout pour faire des économies, mais bon, c’est aussi parce que c’est mieux pour la planète… Bref. Dans la cuisine, on jette tout et n’importe alors qu’il y a plein de trucs qu’on peut réutiliser et surtout manger avant que ça finisse dans les égouts. Jette un œil dans ta poubelle, il y a sûrement des trucs à sauver.

1. Fanes de radis

Tu la vois cette petite tige verte que tu méprises chaque fois que tu croques dans un radis ? Eh bien figure-toi qu’elle mérite un peu plus de respect. Les fanes de radis peuvent se manger en salade ou en potage. Bon si ça te déprime t’as qu’à les bouffer directement avec les radis sinon.

Source photo : Giphy

2. Gras de jambon

Dans mon cas, le gras de jambon se mange de toute façon seul, mais pour ceux que ça choquerait de croquer de la bonne couenne, le gras peut agrémenter tes fritures À L’AISE.

3. Carcasse de poulet

On pensait qu’il ne restait plus rien à becter là-dessus mais que nenni, le poulet même tété jusqu’à l’os peut encore être cuisiné avec un bon bouillon de poule. C’est pratique ET c’est bon.

Source photo : Giphy

4. Épluchures de pomme de terre

Déjà, de une, les pommes de terre bio peuvent être ingurgitées sans problème avec la peau. Mais surtout les épluchures grillées au four peuvent faire des chips maison parfaites pour l’apéro. Ça fait un peu crevard D’ACCORD mais c’est gratuit.

5. Les eaux de cuisson

Par exemple, l’eau de cuisson du riz est un super remède pour mettre fin à ton abominable diarrhée, et… l’un dans l’autre, il faut avouer, on peut finir par y prendre goût. Sinon n’importe quelle eau de cuisson peut faire office de bouillon, bon je reconnais que c’est pas ce qu’il y a de plus nourrissant mais avec un vieux croûton de pain rassis trempé dedans, c’est un vrai repas gastro.

Source photo : Giphy

6. Les fonds de bouteilles de pinard

Après un apéro chargé où les derniers survivants sont visiblement passés à côté de ces derniers centilitres, il est possible de conserver précieusement cet élixir s’il n’a pas encore été improvisé en cendrier. Tu peux en faire de la vinaigrette, mais aussi l’utiliser pour des plats mijotés au vin (en revanche, en dehors des plats mijotés, évite, par exemple une soupe poireau pomme de terre).

7. Les fraises pourries

Ou tout autre fruit qui traîne depuis trop longtemps dans ce joli panier en osier en pourrissant lentement par ton inaction. Tu me prends tout ça, tu me le fiches dans une casserole avec un kilo de sucre et tu me fais bouillir le tout jusqu’à obtenir une simili-confiture maison. Voilà, ça y est, tu es officiellement vieux. Tu vas pouvoir faire une étiquette avec une belle écriture et l’offrir à ton neveu ou à ta nièce.

Source photo : Giphy

8. Pelures de carottes

Bien nettoyées, il n’y a aucune raison de ne pas les manger en tarte ou en gratin. Tu peux aussi garder les pelures de concombres et les glisser dans une carafe d’eau et ça te fera une eau, goût concombre. DINGO.

9. Écorces d'agrumes

C’est toujours mieux si les agrumes concernés sont bios (parce que ça veut dire un petit peu moins de pesticides, youpi). En sauce, en vinaigrette, dans l’eau, dans un yaourt, en confiture. On peut faire plein de choses avec ces petites écorces. Il paraît qu’on pourrait même se maquiller et retrouver ses clés avec.

10. Blanc d’œuf

Comme beaucoup de recettes utilisent des jaunes d’œufs, on se retrouve souvent à balancer dans l’évier les restes de morve de blanc d’œuf. Alors qu’en fait on peut faire plein de trucs avec. Tout d’abord, ce qu’il y a de plus simple au monde : les meringues (en les faisant battre en neige avec du sucre) mais aussi une mousse au chocolat, une île flottante. Bref, plutôt que d’acheter des desserts hors de prix, suffit de les faire soi-même.

Source photo : Giphy

11. Le vert de poireau

C’est un peu l’arnaque du marché parce qu’on te fait raquer les poireaux au poids alors que tu balances la moitié à la poubelle. Mais en fait pourquoi ? Le vert de poireau n’est pas plus dégueu que le reste. Donc tu me feras le plaisir de faire une soupe avec cette zone délaissée, ça te rendra plus aimable.

Source photo : Giphy

12. Les feuilles de chou

Comme les poireaux, on les jarte pour se jeter sur le chou. Déjà le chou-fleur, ça fait péter, il serait donc temps de se calmer avec ce légume pourri. Les feuilles, elles, ont des vertus antioxydantes et peuvent être également consommées comme le chou, cuites ou crues. Trop chou quoi.

En revanche, si tu ne te nourris que de surgelés Picard, ne tente pas de cuisiner l’emballage de ton repas pour faire des économies, ce n’est pas comestible.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :