Al Gore et Nicolas Hulot ont beau se battre comme des beaux diables, la planète reste un dépotoir. Et même si l'on sait que vous, les gentils topiteurs, vous triez consciencieusement vos déchets, c'est loin d'être le cas de tout le monde. Le problème c'est qu'on a rarement l'occasion de constater de visu que la planète est couverte d'emballages en plastoc'. Sauf évidemment quand on croise, ou plutôt qu'on sent une décharge. Et là, ça fait vraiment, vraiment flipper. En voici 8 qui vous donneront envie de penser plus souvent à votre petite poubelle jaune :

  1. Vortex de déchets du Pacifique nord
    Parfois surnommée le 8e continent, cette mer de déchets couvre une surface plus large que celle du Texas. Pourtant, du fait de sa translucidité, elle n'est pas visible par satellite. Mais elle est bien réelle et surtout elle grossit chaque année puisque près de 10% des déchets plastiques produits par l'homme se retrouvent dans les océans. La masse de plastique de l'océan est estimée aujourd'hui à 7 millions de tonnes. Ça vous apprendra à utiliser des gobelets en plastique pour vos fêtes, alors qu'on peut très bien se contenter de boire son rouge directement par le goulot du cubi.

    North_Pacific_Gyre_World_Map
    Crédits photo (creative commons) : Fangz
  2. Bordo Poniente à Nezahualcoyotl, Mexique
    Le plus grand dépotoir d'Amérique latine (et de loin) contenait près de 70 millions de tonnes de déchets. Oui, contenait, car le site a fermé il y a peu. Comment le gouvernement mexicain a fait pour se débarrasser des déchets ? Facile, ils ont fait comme les enfants qui veulent ranger leur chambre à la vite : ils ont tous mis sous le lit. Enfin là plus exactement ils ont tout enterré au même endroit. C'est pas vraiment écolo-écolo mais bon ça se voit vachement moins.

    bordo-poniente
    source photo : Bordo Poniente
  3. Fresh Kills, New York
    Ouvert en 1947 "provisoirement" ce site est devenu l'un des plus importants de la planète, allant jusqu'à accueillir plus de 150 millions de tonnes de déchets. Les autorités de New York l'ont fermé en mars 2001, pour la rouvrir quelques mois après, en septembre afin d'abriter les déchets causés par l'attentat du 11 septembre. Avec ses 890 hectares de superficie, la décharge détenait le triste record d'être la construction créée par la main de l'homme la plus importante de la planète (devant la muraille de chine et les pyramides). Depuis, elle a été refermée et la mairie de New York a pour projet d'en faire un parc construit sur le cimetière des débris enterrés.

    Crédits photo (creative commons) : Andrea Booher
  4. Décharge d'Olusosun, Lagos (Nigeria)
    Large de plus de 400 hectares, cette décharge s'enrichit de plus de 10 000 tonnes de déchets par jour. Du coup ce n'est pas prêt de s'arrêter. Reste la méthode à l'américaine consistant à tout enfouir sous le sol comme des gros poneys, mais cette méthode demande peut être plus d'argent que ce que le gouvernement Nigérian pourrait fournir. Le plus triste, c'est que des milliers de familles, dont la plupart travaillent dans la déchetterie, vivent autour et respirent quotidiennement les vapeurs toxiques qui émanent du site.

    lagos
    source photo : businessinsider
  5. Apex Regional, Las Vegas
    La ville du vice par excellence produit des déchets, beaucoup trop. Et tous ces petits jetons et gobelets en plastiques finissent dans le désert qui contient actuellement 50 millions de tonnes de déchets. Le projet selon les autorités c'est de fermer le site quand il atteindra le milliard de tonnes. Le milliard, c'est l'équivalent des trois cerises jackpot - et les mecs bossent tous les jours pour l'atteindre.

    apex landfill
    source photo : businessinsider
  6. Sudokwon, à Incheon (Corée du Sud)
    Avec 20 000 tonnes d'ordures collectées par jour et un peu plus de 6 millions par an (provenant pour la plupart de l'agglomération de Séoul) Sudokwon est un joli amas de dégueulasseries qui n'a rien à envier au reste du top. Ouvert en 1992, il reste en service et il n'y a pas pour l'instant de mot d'ordre visant à le fermer.

    sudowkon
    source photo : businessinsider
  7. Puente Hills, Los Angeles
    Puente Hills est la plus grosse décharge des États-Unis ce qui devrait déjà vous donner une idée du niveau. Imaginez un peu 3 km2 d'ordures sur 150 mètres de hauteur ? Plutôt dégueu hein ? Le seul avantage c'est qu'ils utilisent le gaz produit par ces déchets pour créer de l'énergie. Une sorte de recyclage.

  8. La décharge de pneu de Lachapelle-Auzac(France)
    Fermée il y a déjà quelques années cette décharge spécialisée dans le pneu peine à se vider. De loin ça fait presque classe ce "cimetière du pneu". En vrai ça commence à réellement gonfler les gens qui habitent autour. Pour l'instant seules 12 000 tonnes sur 25000 ont été vidées - la faute notamment à un imbroglio (mot compte triple) entre l'entreprise propriétaire (qui a été liquidée depuis) et le ministère de l'Écologie. Donc vous savez ce qu'il vous reste à faire si vous voulez récupérer deux trois pneus usagés pour redécorer votre appart. Hein ? Une bonne table basse en pneu ça vous dit pas ?

Alors, ça vous éclate les décharges ? Une bonne idée de sortie week-end non ?

Source : Businessinsider, Takepart

Tous les mardis à 18h, on se retrouve sur Twitch ! Ce soir on joue à PES 2018. Allez viens.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.