La saison des festivals commence ! Les pass sont achetés, les tentes attendent déjà dans la malle de la voiture et les tympans se préparent à morfler. Cependant, il convient de prendre aussi conscience des dangers auxquels le mélomane s'expose quand il se rend dans un festival. Les risques sont grands et la menace permanente...

  1. Se faire marcher dessus quand un mec prend appui sur votre tête pour slammer.
    Notez que le risque est le même si le mec vient de slammer et se dirige vers les barrières pour se faire récupérer par les gars de la sécurité. Lorsqu'on est précisément à la barrière et que le type transite par votre position, la probabilité de se faire imprimer la marque de ses godasses boueuses en travers de la tronche est grande. Ou alors, on peut simplement tomber pendant un pogo et se faire piétiner...

    slam
    source photo : gurl
  2. Tomber en panne sèche de bière
    Peut-être la plus grande peur du festivalier : s'être trouvé une bonne place pour voir le concert et siffler toutes ses bières avant de tomber en panne sèche. La soif a rendu dingue plus d'un festivalier, sachez-le et soyez prévoyant. Des couvre-chefs permettant de fixer deux verres de bière ont été étudiés à cet effet et ont déjà sauvé un grand nombre de vies (au moins).
  3. Se recevoir divers projectiles en pleine poire
    Il arrive souvent que des trucs soient jetés en l'air au petit bonheur la chance durant les festivals. Se recevoir des chaussures, des bouteilles, ou des verres plus ou moins pleins de bière est courant (pour ce dernier point, notez que les personnes qui jettent leur bière sont souvent celles qui sont touchées par le deuxième point). Certains festivals présentent néanmoins des risques plus grands. Ainsi, il fut rapporté que durant la performance des Queens of the Age, au Rock en Seine en 2005, un spectateur faillit être assommé par une balle de golf, tirée depuis l'extérieur. Vous vouliez une bonne raison de plus pour porter un casque à bière ? En voilà une !

    throw
    source photo : tumblr
  4. Être bloqué devant un groupe de merde pour ne pas perdre sa place pour la tête d'affiche
    Quand on se pointe dans un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de gus, c'est la guerre ! Certains n'en ont rien à cirer d'être devant, mais pour la plupart des spectateurs, il s'agit de l'objectif ultime. Et vu qu'il est hyper rare d'apprécier tous les groupes à l'affiche, il faut savoir prendre sur soi et se farcir de bonnes daubes pour tenir ses positions et jouir par la suite d'un point de vue privilégié sur la performance qui vous a poussé à débourser le prix d'un pass.

    lame
    source photo : LA Weekly
  5. Les tempêtes de sable et la boue
    De temps en temps, quand la météo le permet, de gros nuages de poussière et de sable enveloppent les festivals, comme l'année dernière au HellFest. La visibilité est ainsi nulle et la respiration devient difficile. Le bandeau est dans ces cas précis, votre meilleur ami. Il suffit que Status Quo soit sur scène et joue In The Army Now et c'est ambiance Tempête du Désert assurée. En cas de pluie, le problème est différent et se rapproche davantage de ce que les festivaliers ont pu ressentir en 1969 à Woodstock.

    mud
    source photo : LA Weekly
  6. Perdre une chaussure
    Comme nous l'avons vu plus haut, des gens envoient volontairement valser leurs pompes dans un élan de rébellion un peu bizarre. Le plus souvent néanmoins, on ne fait pas exprès de se séparer d'une de ses chaussures (voire des deux) et nous voici exposés aux pires immondices jonchant les sols boueux des festivals de France et de Navarre. Pensez à consulter à votre retour à la réalité.
  7. Manger un truc pas net
    De plus en plus de festivals proposent de multiples stands, histoire d'offrir un large éventail de saveurs. Ce qui ne veut pas dire qu'une intoxication alimentaire est à exclure. Ce qui nous conduit directement au point suivant...
  8. Devoir aller aux toilettes
    Grosse commission ? Accident gastrique du à l'ingestion d'un sandwich au steak mal décongelé ? Pas de panique... Enfin si, paniquez pauvre fou ! Vous qui devez aller vous asseoir dans les toilettes des festivals, en général atrocement dégueulasses, armez-vous de courage, respirez par la bouche et pensez à des jours meilleurs en attendant la douce délivrance du plouf salvateur. Une pensée pour les dames, bien obligées de s’asseoir quelque soit la nature du besoin... Un conseil : essayez d'y aller au début des hostilités, avant que le parfum de fraise chimique ne se mélange avec les excréments de festivaliers bourrés. Après, c'est dur.

    136685210_db875d309b_b
    Crédits photo (creative commons) : Jim Hobbs
  9. Se faire mordre la tête.
    À vrai dire, tout est une question de timing. Le problème ne se posant en général que dans les concerts qui nécessitent de sauter sur place au rythme de la musique. L'important est de bien observer la personne de derrière et de se synchroniser avec elle. Dans le cas contraire, c'est à dire sauter quand elle, de son côté, est en phase descendante, le choc est inévitable. Pensez-y : on a souvent la bouche ouverte quand on regarde un concert. Une morsure est vite arrivée, et avec elle de sérieux risques de choper une belle saloperie.

    jump
    source photo : wifflegif
  10. Tomber derrière un type de 2 mètres.
    Et ce pour des raisons évidentes. Si vous êtes vous-même très grand, rendez service à tout le monde et restez chez vous.

Et vous, vous est-il déjà arrivé des mésaventures en festival ?

Crédit photo : Llann Wé