Il y a bien un moment où les progrès techniques et médicaux rendront obsolète le mythe du cyborg, mi-humain, mi-machine, et le sortiront de la case science-fiction. Ce n'est manifestement pas encore le cas puisqu'un reboot de la franchise RoboCop vient de débarquer sur nos écrans. Mais pour le reste, force est d'avouer que ces personnage aux bras en ferraille et à la force surhumaine sentent un peu trop les années 1980.

  1. Robocop Robocop, 1987, le plus "inquiétant"
    Honneur au patron, inspiré des Replicants de Blade Runner, et que Paul Verhoeven transforme en message politique : « Le danger autrefois c'était que les hommes deviennent des esclaves, le danger demain c'est qu'ils deviennent des machines » a dit l'écrivain Henry David Thoreau au XIXème siècle, pas sûr que le récent reboot de la franchise ait la même épaisseur.

    robocop
    Source photo : Moviefancentral
  2. Pearl Prophet Cyborg, 1989, le plus "pour justifier le titre du film"
    Au sommet du cinéma traitant des Cyborgs, il y a forcément un Van Damme, au titre lumineux, dans lequel l'acteur belge incarne pourtant un être humain 100% naturel. Le cyborg, c'est Pearl Prophet, une jeune fille devenue "l'élue" pour aller chercher le vaccin qui endiguera l'épidémie de peste qui ravage l'humanité à l'aube du XXIème siècle. Oui, c'est n'importe quoi. Le petit plus : le nom de méchant le plus naze de l'Histoire des noms de méchant : Fender Tremolo.

    cyborg
    Source photo : Cyborg
  3. Jeremy The Colossus of New York, 1958, le plus "old-school"
    Si on se demande d'où viennent les cyborgs au cinéma, on devine que cette version "moderne" de la créature du Dr Frankenstein explique beaucoup de choses. Un scientifique transplante le cerveau de son fils accidenté dans un corps de robot, avec en option des yeux lasers, c'est cadeau, ça fait plaisir.

    colossus
    Source photo : The Colossus of New York
  4. Julius No James Bond 007 contre Dr. No, 1962, le plus "bricolage du dimanche"
    Dans le film, contrairement au bouquin, le Dr No n'a pas perdu ses mains après un règlement de compte entre gangs, mais en bossant sur des trucs radioactifs. Et contrairement au bouquin, il ne se contente pas de mettre des pinces à la place, mais des mains bioniques, certes plus fortes, mais moins habiles, ce qui causera sa perte. Saloperie de mains de cyborgs...

    dr no
    Source photo : James Bond contre Dr No
  5. Dark Vador Star Wars, le plus "gros travaux"
    Anakin Skywalker a toujours baigné là-dedans : technicien en robotique, le jeune Anakin a lui-même remonté C-3PO. Du coup, après s'être ait salement esquinté par Obi-Wan et bien cramé, celui qui était appelé à devenir Dark Vador devra compter sur pas mal de robotique pour avoir l'usage de ses membres et même pour respirer. Ce n'est pas seulement une armure, mais bien une extension corporelle cybernétique.

    Darth Vader Beyzbol Oyunu
    Source photo : lakernation
  6. Officier Del Spooner I, Robot, 2004, le plus "académique"
    Rien de bien original dans les améliorations que l'on a collées à Will Smith pour ce film, un bras et quelques côtes, mais la légitimité d'Asimov, pour un film qui se veut une lointaine adaptation de son oeuvre.

    irobot
    Source photo : I, Robot
  7. Borg Star Trek: First Contact, 1996, le plus "esprit d'équipe"
    Car Borg est un collectif, « Nous sommes les Borgs. Abaissez vos boucliers et rendez-vous sans condition. Nous intègrerons vos caractéristiques biologiques et technologiques aux nôtres. Votre culture s’adaptera à nos besoins. Toute résistance sera futile. », ça c'est causé!

    borg
    Source photo : Monsters4ever
  8. T800 Terminator, 1984, le plus "muscu du futur"
    Terminator est-il vraiment un cyborg? Le T-800 est en fait un robot recouvert de tissus organiques. Est-ce suffisant? Il semblerait que le sens du mot "cyborg" ait un peu évolué depuis ce film pour y inclure tous les robots androïdes. Pour les puristes, un vieux avec un pacemaker sera toujours davantage un cyborg que cet amas de ferraille.

    terminator
    Source photo : Terminator
  9. Inspecteur Gadget Inpecteur Gadget, 1999, le plus "couteau-suisse"
    Du très classique : un accident, une opération très compliquée et voilà notre inspecteur bardé d'options débiles sur les membres. Et comme le méchant, Dr Mad, est lui-même un cyborg, ces extensions ne seront pas de trop.

    gadget
    Source photo : Inspecteur Gadget
  10. Gigan Godzilla vs Gigan (1972), le plus "from outer space"
    La force de la série Godzilla, c'est d'aller toujours plus loin. Après avoir fait avorter une vilaine attaque d'extraterrestres dans Destroy All Monsters, il fallait taper plus fort. C'est chose faite 4 ans plus tard, puisque c'est cette fois-ci un alien cybernétique, mi-monstre géant, mi-robot, qui s'en prend aux humains. Oui, les aliens aussi ont droit à leurs cyborgs.

    gigan
    Source photo : Destruction Mode

Et vous, vous envisagez une amélioration cybernétique ?

Source : Wikipedia