40
Crédits photo (creative commons) : Jay Reed

Toutes ces années d'abnégation passées à élever pierre après pierre votre grand empire personnel vers les cimes, vous arrivez enfin à la consécration. Vous en avez chié, vous avez combattu les autres mâles (femelles) de la meute afin de ravir le droit de transmettre vos gènes (alors que c'était pas gagné d'avance, faut le reconnaître), vous avez gravi à coups de crocs enragés les échelons de la hiérarchie sociale jusqu'à obtenir votre propre box presque fermé dans l'open-space de la jungle corporatiste, vous avez une voiture qui fait ''twit-twit'' et qui clignote pour vous saluer quand vous appuyez sur la clé d'un geste nonchalant sur le parking, soyons désinvoltes, n’ayons l'air de rien... et pourtant, certains signes trahissent une certaine appréhension inconsciente à passer de manière définitive de "l'autre côté"...

  1. Vous commencez à être cerné par les potes qui divorcent
    Il y a eu l'époque des mariages dans votre petite bande. Puis celle des enfants. Et maintenant, on entre dans la vague de divorce et de "j'en peux plus tu comprends toi". Alors vous acceptez des invitations pour aller "faire la teuf, comme avant" avec des potos qui essaieront de draguer, péniblement. En pensant que demain, vous paierez lourdement ces écarts de boisson à plus de 10° pendant la réu hedbo.
  2. Vous obligez vos enfants à vous appeler par votre surnom de lycée
    Surnom qui avait quelque chose à voire avec Mad Max, ou Ken le survivant, ou une marque de bière... Non, les "papa-papa" et "minou-chéri" à tout bout de champs doivent cesser. Vous êtes un bonhomme qui a vu Lou Reed sur scène. Un vrai de vrai quoi.
  3. Vous faites un léger retour en arrière question musique
    Votre entourage a remarqué le retour Bad Religion, des Red Hot, des Bérus et de Rage sur l'auto radio. Exit Benabar, le Soldat Rose et le jazz d'intello de gauche, on n'est pas dans la navette d'Eurodisney non plus. Ça scandalise épouse et enfants, mais les potes restés célibataires célèbrent votre "retour inespéré" à grands secouages de têtes sur la banquette arrière. Un peu comme dans Wayne's World, oui... Si tu vomis, vomis là dedans.
  4. Vous sautez de nouveau sur votre compagne à n'importe quel moment de la journée, sans raison apparente et dans des endroits incongrus
    Par contre, vous êtes crevé avec ces conneries. En pleine semaine, quelle idée...
  5. Fini la chemisette-cravate-assortie qui sent la lavande et les pantalons à pinces au bureau
    De toute façon à votre âge, vous passerez jamais cadre, c'est cuit... Tshirt et jean "confort", qui par contre maintenant sert un peu alors que vous rappelez clairement que vous nagiez dedans avant, sûrement un coup de la machine à laver, saloperie...
  6. Vous avez de nouveau un pack de 8.6 dans le placard* au cas où...
    Oui, des bières de punks-à-chien, c'est ça! Passé les relents nauséeux provoqués par l'ingestion des 2 premières , ça passe pas si mal, finalement...
    *(pas au frigo évidemment, la 8.6 se déguste légèrement tiède)
  7. Vous vous passez la main dans les cheveux pour les ébouriffer un peu plus quand vos collègues vous font remarquer que c'est "un peu plus long que d'habitude"
    Vous êtes surtout content qu'il en reste des cheveux. Alors vous vous la pétez à la Keanu Reeves dans Point break. D'ailleurs la VHS doit encore trainer dans vos vieilles affaires, au grenier, faudra y faire un tour après le boulot.
  8. Vous imposez fièrement dans les toilettes l'imposante collection de Rah Lovely et de Fluide Glacial
    Collection que vous avez retrouvée au grenier en "cherchant un vieux film" (oui, on parle bien de Point Break). Les "Bébé-parents" et autres "Déco-Maison" de sinistre mémoire pensaient avoir terrassé l'ennemi, mais la guerre n'était pas finie! No Pasaran!!
  9. Vous vous surprenez à tripoter à nouveau votre vieille Gibson Flying V
    Celle que votre gamin a essayé de brancher, sans succès, sur sa XBox pour jouer à Rock-Band.
  10. Vous avez ressorti vos vieilles Rangers
    Ces fidèles et rustres compagnons odorants de toute une vie, vous avez constaté qu'elles "étaient encore bonnes", et hop ré-adoptées comme chaussures d'hiver. Ça fait super mal aux pieds en plus de faire ''bling-bling'' quand on marche, et le trou dans la semelle gauche laisse passer l'eau... Et pour l'été, vous vous remettrez aux Converses, même si elle daubent un peu.
  11. Vous imposez enfin votre déco
    On remplace les litho pastelles offertes par belle-maman par des posters de "C'est arrivé près de chez vous" et "Orange Mécanique". Et si ça jure un peu sur le "taupe aux touches prunes" du salon, vous repeindrez tout en noir quand il/elle partira avec les gosses en weekend-end chez les grands parents. Avec les potes célibataires, en buvant de la 8.6 sur fond de grosse disto qui tâche. Vous êtes un rocker, un vrai.
  12. Vous songez avec sérieux à une réorientation professionnelle pour sortir de ce "boulot de merde qui mène à rien"
    Mais pas par correspondance ou formation diplômante. Non, il faut ''vraiment'' que vous validiez cette année de fac qui vous manque... Vous sentez d'ici (inconsciemment, bien sûr) l'odeur délicatement encrée des flyers de soirées infirmières.
  13. Vous dormez à nouveau avec le chien
    Celui qui depuis le temps est devenu gros et très odorant, comme les Rangers (non, pire en fait). On ne parle pas des ronflements et du fait que votre conjoint(e) ait été très strict sur le fait que ce serait au garage, et pas dans le lit.

Et vous la future crise de la quarantaine, vous la sentez comment ?