Certains pensent avoir inventé l’eau chaude en évoquant leur polyamour ; ils ne savent donc pas que le principe d’exclusivité dans le couple est remis en cause depuis son invention par différents couples iconiques qui, pour le meilleur et pour le pire, ont décidé qu’avoir des aventures ailleurs ne voulait pas forcément dire qu’ils n’aimaient pas la personne avec qui ils partageaient leur vie. La preuve.

1. Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

L’auteure du Deuxième sexe et petite copine de Jean-Paul Sartre entretenait avec lui une relation en dehors des clous pour les années 60 : ils n’étaient pas mariés et s’autorisaient des petites sauteries à gauche à droite sans trop de problèmes, voire des aventures plus longues, à condition d’être transparents l’un avec l’autre. Et ça a duré jusqu’à la mort de Sartre, en 1980.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Eleanor et Franklin Roosevelt

Le New Deal cher aux Roosevelt concernait aussi leur vie maritale : Eleanor et Franklin étaient dans une sorte de relation ouverte mais, Amérique puritaine oblige, ils ne pouvaient pas trop l’afficher. Quand le président s’est fait pincer en train de coucher avec sa secrétaire, le scandale a fait les choux gras des journaux. Au final, ils auront été mariés pendant 40 ans, Eleanor entretenant aussi des relations homosexuelles de son côté.

3. Jada Pinkett et Will Smith

C’est Jada Pinkett Smith qui a expliqué la situation au Huffington Post en expliquant que Will Smith était son mec et qu’il faisait ce qu’il voulait. Précisant sa pensée sur les réseaux sociaux, elle a expliqué que pour elle aimer quelqu’un ne signifiait pas en être propriétaire et que « bien se comporter » n’était pas une manière de prouver son amour. Avant d’ajouter qu’elle pouvait elle aussi faire ce qu’elle voulait.

4. Virginia et Leonard Woolf

Ouvertement bisexuelle, Virginia Woolf a entretenu plusieurs relations avec des femmes durant son mariage heureux avec Leonard, survenu en 1912. En 1941, quand elle se suicide de peur de devenir folle, Virginia Woolf laisse d’ailleurs à son mari un mot expliquant que celui-ci lui a donné le « plus grand bonheur possible ».

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Brad Pitt et Angelina Jolie

L’ancien couple le plus glam du monde (avant que ça ne devienne la foire d’empoigne) ne considérait pas la fidélité comme le truc le plus important du monde. C’est Angelina Jolie qui l’a expliqué à un quotidien allemand : « Ni Brad ni moi n’avons jamais considéré que vivre ensemble signifiait s’enchaîner l’un à l’autre. Nous faisons en sorte que tout le monde se sente libre. »

6. Frida Kahlo et Diego Olivera

Confrontée aux infidélités permanentes de son pari, Diego Rivera, Frida Kahlo en a pris son parti en décidant d’avoir à son tour des aventures nombreuses, avec des femmes et des hommes. Ce qui est marrant, c’est que le couple reposait sur cette liberté mais que Rivera en souffrait, notamment quand Kahlo couchait avec d’autres hommes. Frida demandait donc à ses amants de signer ses lettres d’amour d’un nom de femme. Pour autant, ça ne se passait pas hyper hyper bien.

7. Ashton Kutcher et Mila Kunis

Quand il sortait avec Demi Moore, Ashton Kutcher avait déjà donné des interviews dans lesquelles il revendiquait le statut ouvert de sa relation avec sa femme. Après leur séparation, quand Kutcher s’est mis avec Mila Kunis, il n’a pas changé son fusil d’épaule – avec le consentement de Kunis. Cela dit, il a récemment déclaré que ça pouvait foutre la merde et qu’il préférait éviter.

8. Bruce Willis et Demi Moore

Demi Moore non plus n’en était pas à son coup d’essai sur les relations ouvertes quand elle s’est mise avec Ashton Kutcher. Avec Bruce Willis (ils ont quand même été mariés 10 ans), elle entretenait une relation similaire, pour l’échec que l’on connait.

9. Marlene Dietrich et Rudolf Sieber

Marlene Dietrich, plus grande actrice de la première moitié du XX° siècle, a eu un nombre incalculable d’aventures avec des hommes, des femmes, des Allemands, des Français (Gabin l’a d’ailleurs quittée dans un concert de larmes). Pour autant, elle était mariée à un réalisateur allemand, Rudolf Sieber. Sieber s’en foutait : dans une interview, il a affirmé qu’il était normal pour une femme de cette trempe d’être entourée d’amants. De toute façon, Sieber lui aussi se faisait plaisir, notamment avec une vieille amie de sa femme. Mais les deux s’aimaient réellement.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Elizabeth Taylor et Richard Burton

Prenez deux superstars qui sont aussi des alcooliques notoires et mettez les ensemble. C’est le bordel et la passion. Incapables de contrôler les pulsions adultérines de l’un et de l’autre, ils avaient fini par s’accorder sur le fait que l’exclusivité, c’était pour les autres ; sauf que leur jalousie mutuelle ne l’entendait pas de cette oreille. Mariés, divorcés, remariés, Burton et Taylor ont fini par se séparer définitivement en 1976.

La fidélité, c’est une rue à Paris.

Sources : Listverse, Bustle