L’homme a souvent cherché à dompter la nature en construisant des structures très ambitieuses. Des constructions parfois meurtrières. On imagine bien que l’édification des pyramides d’Égypte a dû coûter la vie à de très nombreuses personnes mais à l’époque, ce genre de chose était rarement consigné. En revanche, on sait avec plus ou moins de précision combien d’ouvriers sont morts sur des chantiers plus récents. Voici les plus meurtriers.

1. La Grande Muraille de Chine

C’est la première, et de très loin. De très nombreux ouvriers furent « embauchés » pour bâtir ce qui reste à ce jour comme la plus longue construction humaine au monde (6700 km environ). Dans le lot, beaucoup ne virent pas le bout et beaucoup y laissèrent carrément leur peau. On estime ainsi que la Grande Muraille est aussi le plus grand cimetière du monde. 10 millions d’ouvriers sont morts pendant les travaux et contrairement à ce que l’on affirme parfois, ils n’ont pas été emmurés mais enterrés aux alentours. C’est presque autant que le nombre de personnes qui visitent le site tous les ans. Flippant.

2. La ligne Siam-Birmanie

Mise en service en 1943, en plein conflit, cette ligne de chemin de fer, aussi appelée la voie ferrée de la mort, mesure 415 kilomètres. 60 000 prisonniers de guerre alliés ont été réquisitionnés pour en baver sous un soleil de plomb, aux côtés de 180 000 civils. Inutile de dire que les 35 heures n’étaient pas vraiment à l’ordre du jour. Du coup, 106 000 personnes y restèrent. 90 000 civils et 16 000 prisonniers.

View this post on Instagram

ww2 japanese railway

A post shared by susanne?? (@susannewphv) on

3. Le Canal de Panama

Projet d’ingénierie particulièrement difficile à concrétiser, le Canal de Panama a été construit en plusieurs étapes, impliquant plusieurs pays. On estime le nombre total des victimes à 25 000. Le problème, c’est qu’il s’agit des personnes décédées dans les hôpitaux. Sachant qu’à l’époque la fièvre et le paludisme faisaient des ravages, ce nombre est probablement beaucoup plus important.

4. Le Canal de la mer Blanche

Reliant la mer Blanche à la mer Baltique, ce canal de 227 kilomètres fut en partie construit grâce à la main d’œuvre puisée dans les goulags. 170 000 pauvres prisonniers y bossèrent. Les estimations les plus « optimistes » affirment que 25 000 personnes y périrent. D’autres s’élèvent pour faire monter ce chiffre à 250 000… On ne sait pas si Staline leur rendit hommage le 2 août 1933 quand il inaugura la chose. Enfin, on ne sait pas mais on se doute que non.

5. Le premier chemin de fer transcontinental

Ce chemin de fer fut construit entre 1863 et 1869, entre Sacramento en Californie et Omaha au Nebraska. 3000 kilomètres de voie ferrée en tout. Là aussi, ce sont surtout des prisonniers qui ont bossé et il est donc difficile d’avancer un chiffre précis pour ce qui est des victimes. On estime néanmoins qu’environ 1500 personnes ne virent jamais la fin des travaux.

6. Le tunnel de Hawk's Nest

Une catastrophe qui a marqué durablement la région et les États-Unis dans leur ensemble. Au départ, ce projet consistait en une simple dérivation pour la New River. Malheureusement pour les ouvriers embauchés, les réglementations en matière de santé et la sécurité inexistante sur le chantier, ont provoqué de nombreux accidents. Plusieurs centaines de personnes furent touchées par la silicose, une maladie pulmonaire due à l’inhalation de particules de poussières de silice. En tout, ce sont 1000 personnes qui périrent.

7. La route du Karakorum

Cette route relie le Turkestan chinois au Pakistan. On la surnomme aussi la route de l’amitié, vu qu’elle nécessita une collaboration entre deux pays. Sur le chantier pourtant, beaucoup plus de Pakistanais y moururent (810) que de Chinois (82). Aujourd’hui, c’est un site touristique très populaire…

8. Le Haut barrage d'Assouan

Pas évident de dériver un fleuve. Ici, il s’agissait du Nil. 3000 personnes furent embauchées. 500 perdirent la vie. On ne parle même pas des dommages collatéraux sur la nature, des personnes qui durent être relogées et des sites archéologiques perdus à jamais…

View this post on Instagram

Barrage d’Assouan ?? #egypt #assouan

A post shared by Max (@macsime19) on

9. Le barrage Hoover

Attraction majeure du Nevada, le barrage Hoover se situe dans le désert près de Las Vegas. Parmi les ouvriers, beaucoup succombèrent aux très fortes chaleurs et à plusieurs accidents. On raconte d’ailleurs que sur les 100 victimes, certaines auraient été emmurées dans le barrage. Les responsables ont toujours démenti.

10. Le barrage de Grand Coulee

On reste aux États-Unis avec ce barrage sur le fleuve Columbia. L’un des plus grands barrages hydroélectriques du pays. Un édifice particulièrement haut. 80 personnes sont mortes pendant les travaux. Principalement à la suite de chutes du haut du barrage.

View this post on Instagram

@NoWater_NoLife: The Columbia River and its ten major tributaries (Kootenay, Okanagan, Wenatchee, Spokane, Yakima, Snake, Deschutes, Willamette, Cowlitz, and Lewis rivers) are a very complex and heavily utilized resource. ? ? Pictured here is an aerial view of the Grand Coulee Dam on the Columbia River in the State of Washington, with its reservoir, Lake Roosevelt.? ? The Pacific Northwest depends upon the Columbia River for power, irrigation of crops, transportation, recreation, fisheries, and municipal and industrial water supply. The Columbia River Basin is one of the most hydroelectrically-developed river systems with over 400 dams along its length and among its tributaries. ? ? Many of these dams lack fish ladders and thus block native salmon from returning to their spawning grounds. Thus several dams, including the Condit and Sandy, have been removed. Other dam removals are being advocated for, especially by Native American tribes (Chinook, Wanapum, Colville, Nez Perce, et al) who were promised the same number of salmon in their streams. But that has not happened. Today the Snake only has 3% of its original annual salmon, and the dams cost more to maintain than they provide in hydropower.? ? #USA #PacificNorthwest #Washington #ColumbaRiver #ColumbiaRiverBasin #watershed #tributaries #river #water #dam #GrandCouleeDam #LakeRoosevelt #reservoir #aerial #hydropower #salmon #hydroelectricity #NoWaterNoLife #NoWaterNoLife #FreshWaterFocus

A post shared by iLCP (@ilcp_photographers) on

RIP